Répertoire dupatrimoineculturel du Québec

Inscrit au Registre du patrimoine culturel

9191, place Hector-Laferté

Type :

Patrimoine immobilier

Autre(s) nom(s) :

  • Maison place Hector-Laferté

Région administrative :

  • Capitale-Nationale

Municipalité :

  • Québec

Date :

  • vers 1860 – vers 1878 (Construction)

Usage :

  • Fonction résidentielle (Maisons rurales et urbaines)

Éléments associés

Patrimoine immobilier associé (1)

Voir la liste

Inventaires associés (1)

Carte

Description

La maison sise au 9191, place Hector-Laferté est une demeure de ferme néoclassique construite vraisemblablement pendant les dernières décennies du XIXe siècle. De plan rectangulaire, ce bâtiment en bois d'un étage et demi, bien dégagé du sol, est peint en blanc et est coiffé d'un toit à deux versants peint en vert. La maison est située dans l'arrondissement municipal de Charlesbourg de la ville de Québec.

Ce bien est cité immeuble patrimonial. La protection s'applique à l'enveloppe extérieure du bâtiment.

Haut de la page

Statuts

Statut Catégorie Autorité Date
Citation Immeuble patrimonial Municipalité (Québec) 2000-08-08

Statuts antérieurs

  • Citation, 1989-05-15
 

Haut de la page

Valeur patrimoniale

La maison sise au 9191, place Hector-Laferté présente un intérêt patrimonial pour sa valeur historique liée à son implantation. Cette demeure de ferme, implantée en milieu rural vraisemblablement pendant la fin du XIXe siècle, témoigne du mode de vie de l'habitant qui construisait sa résidence et ses bâtiments agricoles face au sud, de manière à profiter d'un ensoleillement maximum, sans souci d'aligner la demeure en fonction de la voie publique. Cette maison évoque ainsi une forme ancienne d'occupation du territoire rural.

La maison sise au 9191, place Hector-Laferté présente aussi un intérêt patrimonial pour sa valeur architecturale. Elle possède plusieurs caractéristiques de l'architecture néoclassique, introduite dans la vallée du Saint-Laurent pendant le premier quart du XIXe siècle. Son corps de logis est bien dégagé du sol et les versants de son toit débordent des murs gouttereaux. À l'avant, l'avant-toit protège la galerie. Les ouvertures du rez-de-chaussée et les lucarnes à pignon qui percent le toit sont disposées symétriquement, ce qui caractérise aussi l'architecture néoclassique. La maison conserve de plus une partie de son revêtement traditionnel. Cette résidence de la place Hector-Laferté constitue ainsi un exemple de la maison néoclassique québécoise.

Source : Ville de Québec, 2005.

Haut de la page

Éléments caractéristiques

Les éléments caractéristiques de la maison sise au 9191, place Hector-Laferté liés à ses valeurs historique et architecturale comprennent, entre autres :
- son implantation de manière à ce que sa façade donne au sud (la façade arrière donnant sur la voie principale) dans l'arrondissement municipal de Charlesbourg de la ville de Québec;
- son volume, dont le plan rectangulaire, l'élévation d'un étage et demi et le toit à deux versants couvert de tôle peint en vert;
- les matériaux, dont les fondations en pierre, le revêtement de planches horizontales peint en blanc, les planches cornières des murs gouttereaux et les bardeaux de cèdre sur un mur pignon;
- les ouvertures, dont leur disposition symétrique, fenêtres à grands carreaux, la porte à panneaux du rez-de-chaussée et les lucarnes à pignon;
- les avant-toits retroussés, dont celui protégeant la galerie.

Haut de la page

Informations historiques

La maison sise au 9191, place Hector-Laferté aurait été construite vers 1910 selon l'évaluation de la Communauté urbaine de Québec. Cependant, son implantation et son mode de construction laissent présumer qu'elle serait beaucoup plus ancienne. En effet, sa façade donne sur le sud, au lieu d'être orientée en fonction de la voie publique. Les habitants construisaient leurs maisons et leurs bâtiments agricoles de cette manière afin de profiter d'un ensoleillement maximum. Si cette demeure avait été bâtie au début du XXe siècle, il est très probable que sa façade principale serait plutôt alignée sur l'actuelle voie publique. Cette résidence de la place Hector-Laferté aurait ainsi été érigée pendant les dernières décennies du XIXe siècle.

La maison sise au 9191, place Hector-Laferté est citée en 1989.

Haut de la page

Évaluation d'inventaire

  • Inventaire patrimonial de l'arrondissement de Charlesbourg de la ville de Québec, à l'extérieur du site patrimonial déclaré de Charlesbourg (2018)
    Ville de Québec


  • La maison Bédard-Falardeau, implantée au 9191, rue Hector-Laferté, possède une valeur patrimoniale supérieure qui repose surtout sur son ancienneté, son intérêt architectural, sa position et son authenticité.

    La maison possède une valeur d'âge supérieure. Elle a été construite entre 1860 et 1878 pour Bénoni Bédard et Tharsile Falardeau, mariés en 1850, qui y élèvent leurs enfants. La Ville de Charlesbourg octroie un statut de protection à la maison en la citant immeuble patrimonial en 1989.

    La maison présente une valeur architecturale supérieure en raison de sa forte représentativité par rapport à la maison néoclassique québécoise. Ce style incorpore des éléments de l'architecture du Régime français et du style néoclassique importé par les Britanniques au lendemain de la Conquête. Elle se répand tout au long du 19e siècle au Québec, particulièrement entre 1830 et 1880, autant dans les régions rurales qu'urbaines. On la reconnait par la symétrie de la composition de la façade, une toiture à deux versants aux versants recourbés et un surhaussement par rapport au sol.

    La maison possède une bonne valeur d'usage. Cette ancienne maison de ferme possède toujours un usage résidentiel. À l'exception d'un garage, tous les bâtiments agricoles anciens, dont une grange-étable, ont aujourd'hui disparu.

    La maison présente une valeur d'authenticité supérieure. Toutes les composantes sont traditionnelles. Certaines pourraient être d'origine. Le revêtement de la toiture est en tôle à la canadienne, le revêtement extérieur est en planches de bois à feuillure et en bardeau de bois, les fenêtres sont à battants à grands carreaux en bois, la porte est également en bois, des chambranles moulurés encadrent les fenêtres, des planches cornières clos les angles des murs extérieurs et les fondations sont en pierre. La fenêtre à manivelle du pignon est et le tuyau métallique de la cheminée constituent les seules interventions faites avec des matériaux contemporains.

    La maison possède une valeur de position supérieure. Bien que son paysage agricole d'origine ait bien changé, la maison est aujourd'hui située dans un petit hameau, près du parc des Moulins (ancien Jardin zoologique de Québec) sur une parcelle de forme irrégulière à la queue d'un îlot bordé par la rue Hector-Laferté et l'avenue du Zoo. Des arbres matures mettent en valeur la propriété qui comprend un bâtiment secondaire d'intérêt. La façade principale de résidence fait face au sud, à l'instar des plus anciennes maisons du secteur.

    Haut de la page

    Emplacement

    Region administrative :

    • Capitale-Nationale

    MRC :

    • Québec

    Municipalité :

    • Québec

    Arrondissement municipal :

    • Charlesbourg

    Adresse :

    • 9191, rue Hector-Laferté

    Latitude :

    • 46° 53' 39.5"

    Longitude :

    • -71° 17' 55.6"

    Désignation cadastrale

    Circonscription foncière Division cadastrale Désignation secondaire Numéro de lot
    Québec Paroisse de Charlesbourg Absent 440 ptie

    Haut de la page

    Références

    Notices bibliographiques :

    • PARÉ, Yves. Morphogénèse d'une banlieue : Orsainville.. Université Laval, 1983. 173 p.
    • Patri-Arch. Patrimoine de l'arrondissement historique de Charlesbourg. Charlesbourg, Ville de Charlesbourg, Gestion du territoire, 1999. 105 p.

    Multimédias disponibles en ligne :

    Haut de la page

    Gouvernement du Québec

    © Gouvernement du Québec, 2013