Répertoire dupatrimoineculturel du Québec

Inscrit au Registre du patrimoine culturel

Façade des Appartements-Bishop Court

Type :

Patrimoine immobilier

Autre(s) nom(s) :

  • Façade des Appartements-du-Bishop Court

Région administrative :

  • Montréal

Municipalité :

  • Montréal

Date :

  • 1904 – 1905 (Construction)

Usage :

  • Fonction résidentielle (Édifices à logements multiples)

Éléments associés

Personnes associées (3)

Carte

Description

La façade des Appartements-Bishop Court appartient à un luxueux immeuble d'appartements de style néo-Tudor érigé en 1904 et 1905. L'édifice de trois étages présente un plan en « U » et est coiffé d'un toit plat. Le portail donnant accès à la cour intérieure et la façade de l'édifice sont en pierre rouge équarrie et ornés d'éléments décoratifs en pierre blanche taillée. La façade des Appartements-Bishop Court se situe à l'intersection de la rue Bishop et du boulevard De Maisonneuve Ouest, dans un milieu urbain hétérogène, au coeur de l'arrondissement municipal de Ville-Marie de la ville de Montréal.

Ce bien est classé immeuble patrimonial. La protection s'applique aussi à la cour intérieure. La façade bénéficie d'une aire de protection.

Plan au sol :

En «U»

Nombre d'étages :

3

Groupement :

Adossé

Structure :

  • Indéterminé

Saillies :

  • Oriel

Fondations :

  • Pierre

Élévations :

  • Façade ouest : Pierre (À bossages, Taillée)

Toit :

  • Forme : Plat
    Matériau : Composite, multicouche

Porte principale :

  • métallique, à imposte

Autre(s) porte(s) :

  • métallique, à battants

Fenêtre(s) :

  • Rectangulaire, À battants, à petits carreaux

Éléments architecturaux :

  • Applique
  • Armoiries
  • Bardeau
  • Cartouche
  • Chambranle
  • Corniche à denticules
  • Ornement sculpté
  • Pierre millésimée
  • Pilastre
  • Portail
  • Table décorative

Haut de la page

Statuts

Statut Catégorie Autorité Date
Classement Immeuble patrimonial Ministre de la Culture et des Communications 1976-04-22
 
Délimitation Aire de protection Ministre de la Culture et des Communications 1979-07-20

Transfert de responsabilité

  • Exercice de certains pouvoirs par la municipalité (Montréal), 2017-09-21
    Prise d'effet : 2018-09-21
 

Haut de la page

Valeur patrimoniale

La façade des Appartements-Bishop Court présente un intérêt patrimonial pour sa valeur architecturale. Elle est représentative d'un type d'architecture résidentielle, l'immeuble d'appartements. Dans la plupart des villes nord-américaines et européennes, au cours du dernier quart du XIXe siècle, apparaissent des conciergeries destinées à la classe aisée, qui répondent à la concentration urbaine croissante de la population et à un nouveau mode de vie. Elles sont bâties dans l'esprit des hôtels particuliers ou des grands hôtels, et leur architecture emprunte aux styles historiques. Le regroupement de plusieurs logements permet d'offrir des services communautaires et de réduire certains coûts, tels que l'eau chaude ou le téléphone. La façade des Appartements-Bishop Court, avec sa cour intérieure et son architecture soignée, constitue un exemple bien préservé des premiers immeubles d'appartements montréalais. Par ailleurs, la façade des Appartements-Bishop Court rappelle l'architecture des manoirs construits durant le règne des Tudor (XVIe siècle), époque de transition entre le Moyen Âge et la Renaissance anglaise. Ce style, considéré par certains comme le seul véritable style britannique, connaît une certaine diffusion auprès de la bourgeoisie anglophone québécoise entre 1900 et 1940, en raison d'une identification culturelle. La façade des Appartements-Bishop Court en est une illustration par l'utilisation du grès rouge d'Écosse ainsi que par les deux grands oriels de chaque côté du portail à arc brisé donnant sur la rue, les baies à meneaux et les chambranles en forme de rejéteaux. L'édifice en « U », qui s'organise autour d'une cour intérieure étroite et profonde fermée par une grille, présente trois entrées donnant sur cette cour et de grandes fenêtres à meneaux aux chambranles en pierre blanche taillée. La cour intérieure favorise l'éclairage des appartements, tout en constituant un espace de transition offrant sécurité et intimité aux locataires.

La façade des Appartements-Bishop Court présente aussi un intérêt patrimonial pour sa valeur historique reposant sur la renommée de ses architectes, Charles Jewett Saxe (1870-1943) et John Smith Archibald (1872-1943). Natif de St. Albans au Vermont, Saxe étudie à Montréal, puis travaille pour le bureau de l'architecte Edward Maxwell (1867-1923). Il y rencontre John Smith Archibald. Les deux architectes fondent Saxe and Archibald et réalisent plusieurs édifices importants à Montréal entre 1897 et 1915. Le bureau, qui se distingue par son architecture d'esprit Beaux-Arts, construit notamment l'édifice La Sauvegarde (1913) ainsi que le Yorkshire Building (1911). Il conçoit également plusieurs résidences bourgeoises, dont les maisons Wilson et Clarence de Sola. Les appartements Bishop Court, construits en 1904 et 1905, seraient l'une des meilleures oeuvres de ce type dessinées par Saxe and Archibald.

Source : Ministère de la Culture et des Communications du Québec, 2004.

Haut de la page

Éléments caractéristiques

Les éléments caractéristiques de la façade des Appartements-Bishop Court liés à ses valeurs architecturale et historique comprennent, entre autres :
- le plan en « U » autour d'une cour intérieure fermée par une grille;
- les trois étages et le toit plat;
- les trois portes donnant sur la cour intérieure;
- ses caractéristiques d'esprit néo-Tudor, dont l'utilisation du grès rouge d'Écosse, les deux grands oriels de chaque côté du portail à arc brisé de la cour, les baies à meneaux, les fenêtres à petits carreaux et les chambranles en forme de rejéteaux;
- l'utilisation de la pierre calcaire blanche pour les encadrements et les détails ornementaux (soubassement, bandeaux, chaînes d'angle, meneaux et insertions).

Haut de la page

Informations historiques

La façade des Appartements-Bishop Court est érigée en 1904 et 1905, selon les plans des architectes Charles Jewitt Saxe (1870-1943) et John Smith Archibald (1872-1943), pour Robert Neville fils (1862-1926), menuisier et entrepreneur. Neville demeure propriétaire de l'édifice jusqu'en 1912.

Natif de St. Albans au Vermont, Saxe étudie à Montréal, puis travaille pour le bureau de l'architecte Edward Maxwell (1867-1923). Il y rencontre John Smith Archibald. Les deux architectes fondent Saxe and Archibald, qui réalise plusieurs édifices importants à Montréal entre 1897 et 1915. Le bureau, qui se distingue par son architecture d'esprit Beaux-Arts, construit notamment l'édifice La Sauvegarde (1913) ainsi que le Yorkshire Building (1911). Il conçoit également plusieurs résidences bourgeoises, dont les maisons Wilson et Clarence de Sola. Les appartements Bishop Court seraient l'une des meilleures oeuvres de ce type dessinées par Saxe and Archibald. La façade constitue un exemple bien préservé des premiers immeubles d'appartements montréalais.

Le percement du boulevard De Maisonneuve entre les rues Guy et Stanley entre 1953 et 1956 modifie l'environnement immédiat des appartements Bishop Court. L'un des édifices contigus est alors détruit. En 1975, l'Université Concordia acquiert le bâtiment afin d'y loger des bureaux.

La façade des Appartements-Bishop Court est classée en 1976. Elle bénéficie d'une aire de protection depuis 1979. L'immeuble est encore aujourd'hui la propriété de l'Université et conserve la même fonction.

Haut de la page

Emplacement

Region administrative :

  • Montréal

MRC :

  • Montréal

Municipalité :

  • Montréal

Arrondissement municipal :

  • Ville-Marie

Adresse :

  • 1463, rue Bishop

Latitude :

  • 45° 29' 50.8"

Longitude :

  • -73° 34' 39.5"

Désignation cadastrale :

  • Lot 1 341 052

Haut de la page

Références

Notices bibliographiques :

  • Commission des biens culturels du Québec. Répertoire des motifs des biens classés et reconnus (document interne). Québec, 2003. s.p.
  • MERRETT, Brian et François RÉMILLARD. Architecture de Montréal : guide des styles et des bâtiments. Montréal, Éditions du Méridien, 1990. 222 p.
  • NOPPEN, Luc. « Façade du Bishop Court Apartments et cour intérieure ». Commission des biens culturels du Québec. Les chemins de la mémoire. Monuments et sites historiques du Québec. Tome II. Québec, Les Publications du Québec, 1991, p. 117.
  • PINARD, Guy. Montréal, son histoire, son architecture. Vol. 1. Montréal, Les Éditions La Presse, 1987. 346 p.

Multimédias disponibles en ligne :

Haut de la page

Gouvernement du Québec

© Gouvernement du Québec, 2013