Répertoire dupatrimoineculturel du Québec

Inscrit au Registre du patrimoine culturel

Collège Saint-Michel

Type :

Patrimoine immobilier

Autre(s) nom(s) :

  • Musée régional de Vaudreuil-Soulanges

Région administrative :

  • Montérégie

Municipalité :

  • Vaudreuil-Dorion

Date :

  • 1857 – 1859 (Construction)

Usage :

  • Services et institutions (Collèges, séminaires et universités)

Éléments associés

Groupes associés (2)

Personnes associées (1)

Voir la liste

Carte

Description

Le collège Saint-Michel est un ancien établissement d'enseignement construit en plusieurs étapes à partir de 1857. Le bâtiment en pierre de plan rectangulaire comprend deux étages de maçonnerie et est coiffé d'un toit mansardé à quatre eaux couvert en bardeaux de cèdre. Il comprend une annexe bâtie en 1882, qui reprend en plus petit le volume du corps principal. Une remise en bois est également située à l'arrière du collège. Les deux bâtiments sont reliés par une annexe plus récente et forment ainsi un plan en « L » qui crée une arrière-cour fermée sur trois côtés. L'ensemble occupe un quadrilatère dans le coeur institutionnel de la municipalité de Vaudreuil-Dorion.

Ce bien est classé immeuble patrimonial.

Plan au sol :

Rectangulaire

Nombre d'étages :

3

Groupement :

Détaché

Structure :

  • Maçonnerie en pierre

Annexes :

  • Agrandissement
  • Remise

Saillies :

  • Cheminée
  • Clocheton
  • Porche

Élévations :

  • Façade arrière : Pierre (Structure apparente)
  • Façade droite : Pierre (Structure apparente)
  • Façade gauche : Pierre (Structure apparente)
  • Façade avant : Pierre (Structure apparente)

Toit :

  • Forme : Fausse mansarde
    Matériau : Bois, bardeaux
  • Forme : Fausse mansarde
    Matériau : Tôle à baguettes

Porte principale :

  • bois, à panneaux, à battants

Autre(s) porte(s) :

  • bois, à panneaux et vitrage, à battants

Fenêtre(s) :

  • Rectangulaire, À battants, à petits carreaux

Lucarne(s) :

  • À fronton
  • À fronton

Éléments architecturaux :

  • Chambranle
  • Portail

Haut de la page

Statuts

Statut Catégorie Autorité Date
Classement Immeuble patrimonial Ministre de la Culture et des Communications 1961-06-30
 

Haut de la page

Valeur patrimoniale

Le collège Saint-Michel présente un intérêt patrimonial pour sa valeur architecturale. Le bâtiment est représentatif de l'évolution de l'architecture institutionnelle en raison de la présence d'éléments appartenant à deux périodes distinctes. Construit entre 1857 et 1859, il est caractéristique des édifices institutionnels érigés hors des grands centres au milieu du XIXe siècle, entre autres par son vaste carré de pierre peu dégagé du sol et ses deux étages de maçonnerie. L'étage supérieur est traité en attique, et les fenêtres à battants à petits carreaux du rez-de-chaussée sont dotées de meneaux principaux cruciformes qui attirent l'attention sur l'étage noble. Remis au goût du jour en 1900, le collège témoigne, par ailleurs, de l'influence du style Second Empire, qui a marqué l'architecture des collèges et des couvents à la fin du XIXe siècle, par son toit mansardé à quatre eaux et son clocheton ainsi que par ses lucarnes à fronton en arc de cercle. Il possède une annexe en bois datant de 1882, qui reprend en plus petit le volume du corps principal et servait de logis aux directeurs enseignants, ainsi qu'une remise en bois à l'arrière. Ces trois bâtiments forment un ensemble dont les fonctions rappellent l'organisation de la vie dans les collèges au XIXe siècle.

Le collège Saint-Michel présente aussi un intérêt patrimonial pour sa valeur historique. Le bâtiment est un témoin de l'histoire de l'éducation au Québec. La communauté des Clercs de Saint-Viateur arrive au pays en 1846 pour enseigner au Collège de Joliette, nouvellement fondé. Elle ouvre bientôt d'autres établissements en milieux ruraux, dont le collège Saint-Michel à Vaudreuil, inauguré en 1859. De 1946 à 1954, l'école est sous la direction des Frères du Sacré-Coeur. Le collège remplira une fonction éducative auprès des garçons jusqu'à la fin des années 1950. Son existence témoigne du rôle des communautés religieuses dans l'enseignement au Québec.

Le collège Saint-Michel présente également un intérêt patrimonial pour sa valeur historique liée à son implantation. La façade principale donne sur l'avenue Saint-Charles, où sont aussi situés l'église de Saint-Michel, classée immeuble patrimonial, et l'ancien palais de justice. La propriété occupe un îlot entier d'un plan en damier peu courant dans l'histoire urbaine du Québec.

Sources : Ministère de la Culture et des Communications, 2005.

Haut de la page

Éléments caractéristiques

Les éléments clés du collège Saint-Michel liés à ses valeurs historique et architecturale incluent, notamment :
- sa situation dans le coeur institutionnel de l'ancien village de Vaudreuil, en bordure d'une voie principale de circulation;
- son terrain occupant un îlot entier dans le plan en damier du noyau du village;
- son volume, dont le plan rectangulaire, les deux étages de maçonnerie (étage supérieur en attique), le solage peu dégagé et le toit mansardé à quatre eaux;
- ses matériaux, dont la maçonnerie et la cheminée en pierre ainsi que la couverture en bardeaux de cèdre;
- ses ouvertures, dont la porte décentrée, les fenêtres à battants et à petits carreaux (à meneaux cruciformes au rez-de-chaussée), les chambranles en bois et les lucarnes à fronton cintré;
- l'annexe de plan carré au toit mansardé à quatre eaux couvert de bardeaux de cèdre, le parement de planches à clins, les fenêtres à battants et à six carreaux ainsi que les lucarnes à fronton triangulaire;
- la remise de plan rectangulaire au toit à deux versants droits couvert en bardeaux de cèdre, le parement de planches verticales, les fenêtres carrées et rectangulaires à petits carreaux, la porte à deux battants et les pentures.

Haut de la page

Informations historiques

La construction du collège Saint-Michel s'amorce en 1857, à l'initiative de la fabrique de Saint-Michel de Vaudreuil et de la Commission scolaire de Vaudreuil. L'établissement d'enseignement pour garçons est inauguré en 1859 et tenu par les Clercs de Saint-Viateur.

En 1882, une annexe destinée à loger les directeurs enseignants est construite. Vers 1900, le collège est endommagé par un incendie. Ce sinistre expliquerait l'absence de boiseries anciennes à l'intérieur. Le toit, complètement détruit, est remplacé par une toiture mansardée, caractéristique de nombreux couvents et collèges de l'époque.

Le collège devient une académie en 1916. Celle-ci est dirigée par les Frères du Sacré-Coeur de 1946 à 1954. En 1957, la Commission scolaire cède la propriété à la Société historique de Vaudreuil-Soulanges, qui y établit un musée.

Le collège Saint-Michel est classé en 1961. Il est restauré entre 1964 et 1966 par Victor Depocas (1901-1985), architecte attitré de la Commission des monuments et sites historiques de la province de Québec dans les années 1960, pour accueillir le Musée régional de Vaudreuil-Soulanges. Depuis, une autre annexe a été ajoutée à l'arrière et témoigne du souci d'intégrer l'architecture nouvelle à l'environnement ancien. L'ensemble abrite toujours le Musée régional de Vaudreuil-Soulanges.

Haut de la page

Emplacement

Region administrative :

  • Montérégie

MRC :

  • Vaudreuil-Soulanges

Municipalité :

  • Vaudreuil-Dorion

Adresse :

  • 431, avenue Saint-Charles

Localisation informelle :

anciennement le 431, boulevard Roche

Latitude :

  • 45° 24' 0.547"

Longitude :

  • -74° 1' 38.054"

Désignation cadastrale

Circonscription foncière Division cadastrale Désignation secondaire Numéro de lot
Vaudreuil Village de Saint-Michel-de-Vaudreuil Absent 164
165

Haut de la page

Références

Notices bibliographiques :

  • NOPPEN, Luc. « Ancien collège Saint-Michel et remise ». Commission des biens culturels du Québec. Les chemins de la mémoire. Monuments et sites historiques du Québec. Tome II. Québec, Les Publications du Québec, 1991, p. 338.
  • SARTHOU, Manon. Inventaire de couvents et collèges de village. Régions de Montréal, Laval, Lanaudière, Laurentides et Montérégie. Document de présentation. Montréal, Ministère des Affaires culturelles. Direction du patrimoine et direction de Montréal , 1991. 108 p.

Multimédias disponibles en ligne :

Haut de la page

Gouvernement du Québec

© Gouvernement du Québec, 2013