Répertoire dupatrimoineculturel du Québec

Inscrit au Registre du patrimoine culturel

Maison Beaudry

Type :

Patrimoine immobilier

Région administrative :

  • Montréal

Municipalité :

  • Montréal

Date :

  • vers 1732 (Construction)

Thématique :

  • Patrimoine de la Nouvelle-France

Usage :

  • Fonction résidentielle (Maisons rurales et urbaines)

Éléments associés

Groupes associés (1)

Voir la liste

Personnes associées (2)

Images

Carte

Description

La maison Beaudry est une demeure rurale érigée vers 1732 et modifiée aux siècles suivants. Le corps de logis en pierre de plan presque carré, à un étage et demi, est coiffé d'un toit à deux versants retroussés aux larmiers saillants flanqué de souches de cheminée en pierre. Une cuisine d'été en bois, qui reprend en plus petit la forme du corps de logis, est greffée au mur pignon gauche. La maison Beaudry se situe sur un vaste terrain paysager, en bordure du fleuve Saint-Laurent, dans l'arrondissement municipal de Rivière-des-Prairies-Pointe-aux-Trembles de la ville de Montréal.

Ce bien est classé immeuble patrimonial. Un site archéologique est associé au lieu.

Haut de la page

Statuts

Statut Catégorie Autorité Date
Classement Immeuble patrimonial Ministre de la Culture et des Communications 1979-07-10
 

Haut de la page

Valeur patrimoniale

La maison Beaudry présente un intérêt patrimonial pour sa valeur architecturale. Érigée vers 1732, elle est d'abord représentative de la maison rurale d'inspiration française. Ce type est issu de savoir-faire et de modèles français qui ont été progressivement adaptés aux conditions particulières du pays (climat, disponibilité des matériaux) et à certaines influences stylistiques. La maison Beaudry en est une illustration par son corps de logis en maçonnerie de pierre de plan presque carré, ses souches de cheminée disposées dans le prolongement des murs pignons ainsi que par la composition asymétrique des façades avant et arrière. L'absence de crépi et le solage légèrement dégagé sont des traits fréquemment rencontrés dans la région de Montréal et les régions avoisinantes. La maison possède également des caractéristiques du XIXe siècle, dont des larmiers saillants, une galerie de pleine longueur en façade avant ainsi que des lucarnes à fronton. L'intérieur présente un intérêt certain avec ses foyers au rez-de-chaussée et à la cave, ses planchers en madriers bouvetés ainsi que son escalier à poteaux tournés.

La maison Beaudry présente aussi un intérêt patrimonial pour sa valeur historique. La colonisation de Pointe-aux-Trembles débute à la fin du XVIIe siècle. Les Messieurs de Saint-Sulpice, alors seigneurs de l'île de Montréal, concèdent des lots sur le pourtour de celle-ci afin de la défendre contre les incursions des Iroquois et de peupler le territoire. Aussi voit-on apparaître des forts et des redoutes en bordure du fleuve Saint-Laurent et de la rivière des Prairies. Pointe-aux-Trembles se développe d'abord comme une place fortifiée, tout comme Rivière-des-Prairies et Longue-Pointe. Au XVIIIe siècle, lorsque la menace iroquoise décline, un village prend forme autour de l'église paroissiale. Pointe-aux-Trembles conserve son caractère rural jusqu'au XXe siècle. Annexée tardivement à Montréal en 1982, elle perd en partie son aspect agricole distinctif. Plusieurs bâtiments anciens disparaissent en raison de l'urbanisation. La maison Beaudry est donc un rare témoin de l'histoire de l'actuel quartier Pointe-aux-Trembles de la ville de Montréal.

La maison Beaudry présente également un intérêt patrimonial pour sa valeur archéologique. La demeure faisait autrefois partie d'un vaste complexe agricole comprenant, notamment, plusieurs dépendances, un puits et des latrines. Le nombre important d'artefacts, d'écofacts et de vestiges structuraux mis au jour fournit de précieuses informations sur les activités qui se sont déroulées dans cette exploitation agricole familiale du XVIIIe au XXe siècle.

Source : Ministère de la Culture et des Communications du Québec, 2004.

Haut de la page

Éléments caractéristiques

Les éléments caractéristiques de la maison Beaudry liés à ses valeurs architecturale, historique et archéologique comprennent, notamment :
- sa situation dans l'arrondissement municipal de Rivière-des-Prairies-Pointe-aux-Trembles de la ville de Montréal;
- son emplacement constitué d'un vaste terrain en bordure du fleuve Saint-Laurent;
- le site archéologique associé au lieu;
- son volume, dont le plan presque carré, l'élévation d'un étage et demi, le solage légèrement dégagé, le toit aigu à deux versants et la charpente complexe composée de trois fermes complètes, de chevrons volants et d'un contreventement faîtier;
- ses matériaux, dont la maçonnerie de pierre non crépie, les chaînes d'angle, les chambranles de bois et la couverture en tôle à baguettes;
- les souches de cheminée disposées dans le prolongement des murs pignons;
- la composition asymétrique des façades avant et arrière;
- la cuisine d'été en bois greffée au centre du mur pignon gauche reprenant en plus petit la forme du corps de logis et comportant un lambris de planches à clins, un toit à deux versants couvert de tôle à la canadienne et une cheminée dans le mur extérieur;
- les larmiers retroussés et saillants;
- la galerie de pleine longueur en façade avant;
- les ouvertures, dont les portes en bois vitrées, les fenêtres à battants à grands carreaux et les lucarnes au fronton ornementé de fleurs de lys;
- les foyers du rez-de-chaussée et de la cave;
- le mur de refend dans la cave;
- les lambris, les planchers en madriers bouvetés et l'escalier à poteaux tournés.

Haut de la page

Informations historiques

Cette demeure en pierre du quartier Pointe-aux-Trembles de la ville de Montréal est érigée vers 1732 pour Antoine Beaudry et remplace une maison en bois. La résidence, qui subit peu de modifications au cours du XVIIIe siècle, sert d'habitation à cette famille d'agriculteurs jusqu'en 1922.

Le tracé initial du chemin du Roy, qui passe en bordure du fleuve Saint-Laurent devant la maison Beaudry, est modifié vers 1841. L'érosion des berges force le déplacement de la route à l'intérieur des terres, donnant ainsi naissance à la rue Notre-Dame. La façade avant de la résidence, autrefois orientée vers le fleuve, est réaménagée à l'arrière pour s'adapter au nouveau tracé.

La demeure subit d'autres modifications au milieu du XIXe siècle. Ainsi, des larmiers retroussés et saillants, une galerie de pleine longueur sur la nouvelle façade avant et des lucarnes sont ajoutés. Au tournant du XXe siècle, la maison est agrandie par l'adjonction d'une cuisine d'été. Les lucarnes reçoivent alors leur ornementation raffinée.

Vendue au sénateur Joseph-Marcellin Wilson (1859-1940) en 1922, la demeure est louée à un cultivateur et conserve sa fonction agricole. En 1935, des chalets sont construits sur le terrain, en bordure du fleuve et mis à la disposition des touristes durant la saison estivale. L'activité agricole se poursuit néanmoins jusqu'à la fin des années 1960. Durant la décennie suivante, l'ensemble de la propriété est occupé par un terrain de camping, qui fermera plus tard ses portes.

La maison Beaudry est classée en 1979. Un an après l'annexion de Pointe-aux-Trembles à Montréal (1982), la succession Wilson la vend à la Ville. Celle-ci y loge d'abord des organismes sans but lucratif locaux. En 1994, la Ville confie la restauration de la demeure à la firme d'architectes Beaupré Michaud et les travaux sont réalisés en 1996 et 1997. Plutôt que de faire une « restauration historique » en revenant à l'état d'origine de la résidence, les architectes préservent tous les apports valables de son évolution. L'ancienne résidence de la famille Beaudry devient par la suite un centre culturel.

Haut de la page

Emplacement

Region administrative :

  • Montréal

MRC :

  • Montréal

Municipalité :

  • Montréal

Arrondissement municipal :

  • Rivières-des-Prairies - Pointe-aux-Trembles

Adresse :

  • 14678, rue Notre-Dame Est

Latitude :

  • 45° 40' 36.6"

Longitude :

  • -73° 29' 30.2"

Désignation cadastrale :

  • Lot 1 456 605

Code Borden

BkFi-33      

Haut de la page

Références

Liens Internet :

Notices bibliographiques :

  • Archéocène inc. et André MOREAU. Maison Beaudry (BkFi-33), Pointe-aux-Trembles. Inventaire et supervision archéologiques, opérations 3 et 4 (1998). Montréal, Ville de Montréal, 1999. 40 p.
  • Archéocène inc. Maison Beaudry, Pointe-aux-Trembles. Évaluation et inventaire archéologique 1997, site BkFi-33 (opération 1 et 2). Montréal, Ville de Montréal / Service des immeubles / Service de l'urbanisme, 1997. 95 p.
  • Commission des biens culturels du Québec. Répertoire des motifs des biens classés et reconnus (document interne). Québec, 2003. s.p.
  • NOPPEN, Luc. « Maison Beaudry ». Commission des biens culturels du Québec. Les chemins de la mémoire. Monuments et sites historiques du Québec. Tome II. Québec, Les Publications du Québec, 1991, p. 156.

Multimédias disponibles en ligne :

Haut de la page

Gouvernement du Québec

© Gouvernement du Québec, 2013