Répertoire dupatrimoineculturel du Québec

Inscrit au Registre du patrimoine culturel

Ancien couvent des Soeurs-Antoniennes-de-Marie

Type :

Patrimoine immobilier

Autre(s) nom(s) :

  • Couvent des Soeurs-Antoniennes-de-Marie

Région administrative :

  • Saguenay--Lac-Saint-Jean

Municipalité :

  • Saguenay

Date :

  • 1913 – 1914 (Construction)

Thématique :

  • Patrimoine religieux (Vie quotidienne)

Tradition religieuse :

  • Christianisme (Catholicisme (rite latin))

Usage :

  • Services et institutions (Couvents, monastères et abbayes)

Éléments associés

Groupes associés (1)

Personnes associées (1)

Voir la liste

Images

Carte

Description

L'ancien couvent des Soeurs-Antoniennes-de-Marie est une résidence à caractère religieux érigée en 1913 et 1914. L'édifice en brique jaune de trois étages présente un plan en L et est coiffé d'un toit plat. Sa façade principale comporte un corps central encadré par deux avancées disposées symétriquement. Le couvent est situé dans l'arrondissement municipal de Chicoutimi de la ville de Saguenay. Construit sur un promontoire, il se trouve immédiatement à l'ouest du Séminaire de Chicoutimi, auquel il est rattaché par un passage de construction plus récente.

Ce bien est classé immeuble patrimonial.

Haut de la page

Statuts

Statut Catégorie Autorité Date
Classement Immeuble patrimonial Ministre de la Culture et des Communications 2012-10-19

Statuts antérieurs

  • Reconnaissance, 1978-09-02
 

Haut de la page

Valeur patrimoniale

L'ancien couvent des Soeurs-Antoniennes-de-Marie présente un intérêt patrimonial pour sa valeur architecturale. Les couvents sont généralement des édifices de plan rectangulaire, en pierre ou en brique, de deux ou trois étages. Ce couvent, de trois étages et en brique jaune, se distingue par son plan en L. Son aménagement intérieur est conforme à la tradition architecturale reliée à ce type d'institution. Il comprend, en effet, une cuisine et deux réfectoires au rez-de-chaussée (un pour les prêtres du séminaire voisin et l'autre pour les élèves), tandis que la chapelle et les locaux réservés aux religieuses sont situés aux étages supérieurs. La chapelle constitue l'élément le plus intéressant de l'édifice avec ses deux niveaux, son décor sobre et la galerie qui la ceinture. À l'extérieur, le couvent est conçu pour s'harmoniser avec l'édifice du Séminaire de Chicoutimi par son matériau, sa corniche débordante ainsi que la composition et l'ornementation de sa façade. Cette dernière est composée d'un corps principal encadré par deux avancées disposées symétriquement, chaque partie étant surmontée d'un fronton cintré, et reprend dans des dimensions plus modestes et une ornementation simplifiée la façade voisine. L'ancien couvent des Soeurs-Antoniennes-de-Marie est une oeuvre de René-Pamphile Lemay (1870-1915), architecte de Québec qui s'est illustré dans la région du Saguenay-Lac-Saint-Jean par ses nombreuses réalisations, et notamment les bâtiments de la Pulperie de Chicoutimi.

L'ancien couvent des Soeurs-Antoniennes-de-Marie présente aussi un intérêt patrimonial pour sa valeur historique. Depuis sa construction en 1913 et 1914, le bâtiment est associé à l'histoire de l'éducation et au développement socioculturel de la région du Saguenay. La communauté des Antoniennes de Marie était vouée initialement à la tenue de l'établissement du Séminaire de Chicoutimi. Les deux bâtiments sont d'ailleurs reliés par le sous-sol ainsi que par un passage en brique au rez-de-chaussée. Acquis par le Cégep de Chicoutimi en 1970, le couvent a logé sa clinique d'hygiène dentaire et a accueilli quelque temps le Conservatoire de musique de Chicoutimi, puis l'Académie de ballet du Saguenay.

Source : Ministère de la Culture et des Communications, 2005.

Haut de la page

Éléments caractéristiques

Les caractéristiques de l'ancien couvent des Soeurs-Antoniennes-de-Marie liées à ses valeurs architecturale et historique incluent, notamment :
- son volume, dont le plan en L, l'élévation de trois étages et le toit plat à corniche débordante;
- les matériaux, dont la maçonnerie en brique, les linteaux en brique et les appuis en pierre;
- les éléments rattachés à l'architecture classique, dont la façade composée d'une partie centrale et de deux avant-corps latéraux surmontés de frontons cintrés, le jeu de la brique formant des bandeaux, la distribution régulière et symétrique des ouvertures ainsi que le portique surmonté d'un fronton triangulaire;
- la chapelle à deux niveaux, au décor sobre, pourvue d'une galerie;
- la similarité (matériaux et façade) avec le Séminaire de Chicoutimi et le passage en brique reliant les deux édifices.

Haut de la page

Informations historiques

La communauté des Soeurs de Saint-Antoine-de-Padoue est fondée en 1904 par l'abbé Elzéar DeLamarre (1854-1925), prêtre du Séminaire de Chicoutimi. Cette communauté, qui devient celle des Soeurs Antoniennes de Marie Reine du Clergé en 1929, est vouée initialement à la tenue de l'établissement du Séminaire. La mission des Soeurs Antoniennes a évolué par la suite vers l'éducation des jeunes en vue du sacerdoce.

Les religieuses logent d'abord dans un bâtiment situé près du Séminaire. L'incendie qui ravage Chicoutimi en 1912 détruit les deux édifices, qui sont reconstruits peu après. Le couvent est édifié en 1913 et 1914, toujours à proximité du Séminaire, et la chapelle est bénite en 1915. Des religieuses de la communauté occupent le bâtiment jusqu'en 1967. À cette date, les dernières déménagent dans leur maison-mère construite en 1938 à un kilomètre de là.

Acquis par le Cégep de Chicoutimi en 1970, le couvent a logé sa clinique d'hygiène dentaire et a accueilli quelque temps le Conservatoire de musique de Chicoutimi, puis l'Académie de ballet du Saguenay.

L'ancien couvent des Soeurs-Antoniennes-de-Marie est reconnu en 1978 et cédé à la Ville de Chicoutimi la même année. Ce bien est devenu classé à l'entrée en vigueur de la Loi sur le patrimoine culturel en 2012.

Haut de la page

Emplacement

Region administrative :

  • Saguenay--Lac-Saint-Jean

MRC :

  • Saguenay

Municipalité :

  • Saguenay

Arrondissement municipal :

  • Chicoutimi

Adresse :

  • 582, rue Jacques-Cartier Est

Latitude :

  • 48° 25' 26.88"

Longitude :

  • -71° 3' 8.876"

Désignation cadastrale

Circonscription foncière Division cadastrale Désignation secondaire Numéro de lot
Chicoutimi Paroisse de Chicoutimi Rang Sud-Ouest Chemin Sydenham 85-116
85-7-3
85-7-4

Haut de la page

Références

Notices bibliographiques :

  • BOUCHARD, Russel. « Ancien couvent des soeurs antoniennes de Marie-Reine-du-Clergé ». Commission des biens culturels du Québec. Les chemins de la mémoire. Monuments et sites historiques du Québec. Tome I. Québec, Les Publications du Québec, 1990, p. 456.
  • Commission des biens culturels du Québec. Répertoire des motifs des biens classés et reconnus (document interne). Québec, 2003. s.p.
  • GAGNON, Gaston. Le patrimoine culturel au Saguenay-Lac-Saint-Jean. Chicoutimi, Ministère de la culture, 1993. 32 p.
  • GIRARD, Camil et Normand PERRON. Histoire du Saguenay-Lac-Saint-Jean. Québec, Institut québécois de recherche sur la culture, 1995. 665 p.

Multimédias disponibles en ligne :

Haut de la page

Gouvernement du Québec

© Gouvernement du Québec, 2013