Répertoire dupatrimoineculturel du Québec

Lemay, René-Pamphile

Type :

Personne (Homme)

Date :

  • 1870‑12‑20 – 1915‑06‑27

Occupation :

  • Architecte
  • Conseiller municipal

Éléments associés

Patrimoine immobilier associé (25)

Voir la liste

Plaques commémoratives associées (1)

Images

Statuts

Statut Catégorie Autorité Date
Inventorié --
 

Haut de la page

Synthèse

Né le 20 décembre 1870 à Saint-Louis de Lotbinière (Lotbinière), René-Pamphile Lemay est le fils de Pamphile Le May, poète et bibliothécaire, et de Sélima Robitaille.

Lemay fait des études à l'Académie commerciale et au Séminaire de Québec. Il étudie ensuite auprès de l'architecte Joseph-Ferdinand Peachy, de 1886 à 1890. Premier élève à passer les examens de l'Association des architectes de la province de Québec, il est admis en 1890.

Lemay commence sa carrière au Minnesota, où il travaille pour l'agence Kretz and Tishart jusqu'en 1896. Il s'associe ensuite à François-Xavier Berlinguet avec lequel il collabore pendant six ans. Il réalise, en collaboration avec Berlinguet, plusieurs ouvrages à Québec, dont l'édifice de la Jacques-Cartier-Water-and-Power-Company (vers 1899) et la nouvelle façade du palais épiscopal (1904). À partir de 1903, il travaille seul sous la raison sociale R.-P. Lemay. Il est bien connu dans la région du Saguenay-Lac-Saint-Jean. Il conçoit de nouveaux bâtiments pour la Compagnie de pulpe de Chicoutimi ainsi que plusieurs résidences bourgeoises. À Jonquière, l'architecte dessine les plans de l'église de Saint-Dominique (1912-1914), du presbytère et de la salle publique au même moment.

En plus de son travail d'architecte, Lemay oeuvre dans plusieurs associations. Il est directeur du Conseil des arts et manufactures de la province de Québec en 1904 et président de l'Association des architectes de la province de Québec en 1907. Il est aussi élu conseiller municipal du quartier Saint-Jean à Québec en 1906 et 1908.

Il est décédé à Cap-Rouge (Québec) le 27 juin 1915.

Il avait épousé Laure Boucher.

Haut de la page

Références

Notices bibliographiques :

  • JOBIDON, Hélène, Luc NOPPEN et Paul TRÉPANIER. Québec monumental, 1890-1990. Sillery / Montréal, Septentrion / Ordre des architectes du Québec, 1990. 191 p.
  • NOPPEN, Luc. L'église et le presbytère du Sacré-Coeur à Chicoutimi. Étude historique et analytique du potentiel monumental. Chicoutimi, ministère de la Culture et des Communications, Direction régionale du Saguenay-Lac-Saint-Jean, 2000. 113 p.

Multimédias disponibles en ligne :

Haut de la page

Gouvernement du Québec

© Gouvernement du Québec, 2013