Répertoire dupatrimoineculturel du Québec

Inscrit au Registre du patrimoine culturel

Maison Joseph-Courchesne

Type :

Patrimoine immobilier

Région administrative :

  • Centre-du-Québec

Municipalité :

  • Saint-François-du-Lac

Date :

  • vers 1812 (Construction)

Usage :

  • Fonction résidentielle (Maisons rurales et urbaines)

Éléments associés

Événements associés (1)

Groupes associés (1)

Personnes associées (1)

Images

Carte

Description

La maison Joseph-Courchesne est une habitation rurale d'inspiration néoclassique construite vers 1812. Cette demeure en pierre de plan rectangulaire, à un étage et demi, est coiffée d'un toit à deux versants aux larmiers retroussés. Elle est située dans un rang qui longe la rivière Saint-François, dans la municipalité de Saint-François-du-Lac.

Ce bien est classé immeuble patrimonial.

Plan au sol :

Rectangulaire

Nombre d'étages :

1 ½

Groupement :

Détaché

Structure :

  • Bois
  • Maçonnerie en pierre

Annexes :

  • Remise

Saillies :

  • Cheminée
  • Entrée de cave
  • Perron
  • Tambour

Fondations :

  • Béton
  • Pierre

Élévations :

  • Toutes les façades : Pierre (À bossages)

Toit :

  • Forme : À deux versants droits retroussés
    Matériau : Asphalte, bardeaux

Porte principale :

  • bois, à panneaux, à battants

Autre(s) porte(s) :

  • bois, à panneaux et vitrage, à battants

Fenêtre(s) :

  • Rectangulaire, À battants, à moyens ou grands carreaux

Lucarne(s) :

  • À pignon

Éléments architecturaux :

  • Chambranle
  • Larmier cintré
  • Plate-bande

Haut de la page

Statuts

Statut Catégorie Autorité Date
Classement Immeuble patrimonial Ministre de la Culture et des Communications 1968-07-24
 

Haut de la page

Valeur patrimoniale

La maison Joseph-Courchesne présente un intérêt patrimonial pour sa valeur architecturale. Cette maison est représentative de la maison québécoise d'inspiration néoclassique, qui ne se distingue souvent de la maison traditionnelle d'esprit français que par certains détails architecturaux. Dans le cas de la maison Joseph-Courchesne, l'influence néoclassique se manifeste notamment par la disposition symétrique des ouvertures en façade et par ses larmiers retroussés. À l'intérieur, des plafonds à couvre-joints formant caissons, ainsi que plusieurs portes à panneaux verticaux auraient été conservés et un foyer surmonté d'un épais linteau constitué d'une seule pierre subsiste toujours.

La maison Joseph-Courchesne présente également un intérêt patrimonial pour sa valeur historique. Son premier propriétaire est le patriote Joseph Courchesne. Elle aurait servi de refuge à des patriotes lors des rébellions de 1837 et de 1838. La tradition populaire veut que Courchesne lui-même se soit caché dans la cave jusqu'au départ des troupes britanniques, avant de s'enfuir à Trois-Rivières par la rivière Saint-François en patins de bois. Quatre générations de Courchesne se sont succédé dans cette demeure avant qu'elle ne soit cédée aux Franciscains.

Source : Ministère de la Culture et des Communications du Québec, 2004.

Haut de la page

Éléments caractéristiques

Les éléments clés de la maison Joseph-Courchesne liés à ses valeurs historique et architecturale incluent, notamment :
- son implantation en milieu rural et la proximité de la rivière Saint-François;
- son volume, dont le plan rectangulaire, l'élévation d'un étage et demi et le toit à deux versants;
- ses matériaux, dont la maçonnerie en pierre non crépie et les cheminées de pierre dans les murs pignons;
- ses éléments d'influence néoclassique, dont la disposition symétrique des ouvertures en façade et les larmiers retroussés;
- ses fenêtres à battants à six grands carreaux;
- les éléments intérieurs, comme le foyer surmonté d'un épais linteau constitué d'une seule pierre et les plafonds à couvre-joints formant caissons;
- la préservation de la cave où se serait caché Joseph Courchesne.

Haut de la page

Informations historiques

Cette maison est construite en 1812 par Joseph Courchesne. Selon la tradition, Courchesne, chef de bataillon des patriotes, aurait été poursuivi par les forces de l'ordre lors de la rébellion de 1837. Il se serait caché dans la cave de sa maison avant de fuir jusqu'à Trois-Rivières en patins de bois, en passant par la rivière Saint-François et le lac Saint-Pierre. Quatre générations de Courchesne se sont succédé dans cette demeure avant qu'elle ne soit cédée aux Franciscains.

La maison Joseph-Courchesne est classée en 1968.

Haut de la page

Emplacement

Region administrative :

  • Centre-du-Québec

MRC :

  • Nicolet-Yamaska

Municipalité :

  • Saint-François-du-Lac

Adresse :

  • 200, rang de la Grande-Terre

Latitude :

  • 46° 4' 41.418"

Longitude :

  • -72° 51' 42.114"

Haut de la page

Références

Notices bibliographiques :

  • Commission des biens culturels du Québec. Répertoire des motifs des biens classés et reconnus (document interne). Québec, 2003. s.p.
  • DORION, Jacques. « Maison Courchesne ». Commission des biens culturels du Québec. Les chemins de la mémoire. Monuments et sites historiques du Québec. Tome I. Québec, Les Publications du Québec, 1990, p. 58.

Multimédias disponibles en ligne :

Haut de la page

Gouvernement du Québec

© Gouvernement du Québec, 2013