Répertoire dupatrimoineculturel du Québec

Inscrit au Registre du patrimoine culturel

Maison Hervieux

Type :

Patrimoine immobilier

Autre(s) nom(s) :

  • Maison Hervieux et maison d'accompagnement
  • Maisons Hervieux

Région administrative :

  • Lanaudière

Municipalité :

  • Lanoraie

Date :

  • 1835 (Construction)

Usage :

  • Fonction résidentielle (Maisons rurales et urbaines)

Éléments associés

Personnes associées (1)

Carte

Description

La maison Hervieux est une demeure rurale d'influence urbaine construite en 1835. Cette résidence en pierre de plan rectangulaire, à un étage et demi, est coiffée d'un toit à deux versants droits. La maison Hervieux est située dans la municipalité de Lanoraie, en bordure de l'ancien chemin du Roy.

Ce bien est classé immeuble patrimonial. La protection inclut également un petit hangar, une grange en bois ainsi qu'une remise en pierre. La maison bénéficie d'une aire de protection.

Plan au sol :

Rectangulaire

Nombre d'étages :

2 ½

Groupement :

Détaché

Structure :

  • Maçonnerie en pierre

Annexes :

  • Bâtiment de ferme
  • poulailler
  • Remise

Saillies :

  • Cheminée
  • Entrée de cave
  • Mur coupe-feu
  • Perron

Fondations :

  • Pierre sèche

Élévations :

  • Autres façades : Pierre (Structure apparente)
  • Façade avant : Pierre (Taillée)

Toit :

  • Forme : À deux versants droits
    Matériau : Bois, bardeaux

Porte principale :

  • bois, à panneaux, à imposte

Autre(s) porte(s) :

  • bois, à panneaux, contre-porte

Fenêtre(s) :

  • Rectangulaire, À battants, à moyens ou grands carreaux

Lucarne(s) :

  • À fronton

Éléments architecturaux :

  • Chaîne d'angle
  • Contrevent
  • Corbeau
  • Esse

Haut de la page

Statuts

Statut Catégorie Autorité Date
Classement Immeuble patrimonial Ministre de la Culture et des Communications 1972-06-28
 
Délimitation Aire de protection Ministre de la Culture et des Communications 1975-08-22
 

Haut de la page

Valeur patrimoniale

La maison Hervieux présente un intérêt patrimonial pour sa valeur architecturale. Construite en 1835, la résidence est fortement inspirée de la demeure urbaine du XVIIIe siècle, ce qui est courant dans les villages et les campagnes de la région montréalaise. En Nouvelle-France, le modèle de la maison urbaine s'affirme surtout après la promulgation des ordonnances des intendants Michel Bégon de la Picardière (1667-1747) et Claude-Thomas Dupuy (1678-1738) en 1721 et 1727, qui instaurent de nouvelles mesures de prévention contre les incendies. Son rayonnement dans la région montréalaise s'explique par l'activité des nombreux artisans ayant participé à la reconstruction de la ville de Montréal, détruite par un incendie en 1721, et par la dimension esthétique et symbolique associée à l'architecture urbaine. Extraits de leur environnement d'origine, des éléments comme les murs coupe-feu perdent leur fonction initiale, qui est de prévenir la propagation des incendies, et témoignent d'une volonté de représentation sociale des villageois et des ruraux. Dans le cas de la maison Hervieux, les caractéristiques de la maison urbaine se retrouvent notamment dans la maçonnerie en pierre, le recouvrement de la façade en pierre de taille grise à joints perdus, les murs coupe-feu appuyés sur des corbeaux de pierre sculptés et les larges souches de cheminée à deux têtes reliées par un muret au-dessus des murs pignons. La maison Hervieux constitue ainsi un bon exemple de la maison rurale d'influence urbaine.

La maison Hervieux présente également un intérêt pour sa valeur historique. Le bâtiment illustre le concept de restauration dite historique. La résidence et les autres bâtiments situés sur le terrain ont été restaurés durant la seconde moitié du XXe siècle. Les travaux ont été effectués par le propriétaire, l'architecte Didier Poirier, en conformité avec le concept de restauration historique qui sous-tendait la pratique des architectes montréalais Victor Depocas (1901-1985) et Laszlo Demeter (1913-1996) et privilégiait le retour à l'état initial de l'édifice.

Source : Ministère de la Culture et des Communications du Québec, 2004.

Haut de la page

Éléments caractéristiques

Les éléments clés de la maison Hervieux liés à ses valeurs historique et architecturale comprennent, notamment :
- sa situation en bordure de l'ancien chemin du Roy, dans la municipalité de Lanoraie;
- la relation entre la maison, la remise en pierre, le petit hangar et la grange;
- ses caractéristiques associées à la maison urbaine, dont la maçonnerie en pierre, le recouvrement de la façade en pierre de taille grise à joints perdus, les murs coupe-feu appuyés sur des corbeaux en pierre sculptés, les larges souches de cheminée à deux têtes reliées par un muret au-dessus des murs pignons, le toit à deux versants droits couvert de bardeaux de cèdre et les trois lucarnes à fronton en façade;
- la composition symétrique de la façade;
- l'inscription maçonnique au-dessus de la porte d'entrée;
- les ouvertures, dont les fenêtres à battants à grands carreaux et les contrevents;
- le décor intérieur caractérisé par les deux âtres;
- la remise en pierre de plan rectangulaire, à un étage et demi, coiffée d'un toit à deux versants droits;
- le petit hangar;
- la grange en bois.

Haut de la page

Informations historiques

Cette maison construite en 1835 a appartenu à la famille Hervieux de 1882 à 1956. Son architecture est fortement inspirée de la demeure urbaine du XVIIIe siècle, ce qui est courant dans les villages et les campagnes de la région de Montréal.

Pendant la seconde moitié du XXe siècle, la résidence et les dépendances sont restaurées par leur propriétaire, l'architecte Didier Poirier. Les travaux sont effectués en conformité avec le concept de restauration historique, qui sous-tendait la pratique des architectes montréalais Victor Depocas (1901-1985) et Laszlo Demeter (1913-1996) et privilégiait le retour à l'état initial de l'édifice.

La maison Hervieux est classée en 1972. La protection inclut également un petit hangar, une grange en bois ainsi qu'une remise en pierre construits sur le même terrain. La résidence bénéficie d'une aire de protection depuis 1975.

Haut de la page

Emplacement

Region administrative :

  • Lanaudière

MRC :

  • D'Autray

Municipalité :

  • Lanoraie

Adresse :

  • 947, Grande Côte Ouest

Latitude :

  • 45° 55' 10.7"

Longitude :

  • -73° 15' 28.2"

Désignation cadastrale :

  • Lot 4 166 460 Ptie

Haut de la page

Références

Notices bibliographiques :

  • Commission des biens culturels du Québec. Répertoire des motifs des biens classés et reconnus (document interne). Québec, 2003. s.p.
  • NOPPEN, Luc. « Maison Hervieux et maison d'accompagnement ». Commission des biens culturels du Québec. Les chemins de la mémoire. Monuments et sites historiques du Québec. Tome II. Québec, Les Publications du Québec, 1991, p. 452-453.

Multimédias disponibles en ligne :

Haut de la page

Gouvernement du Québec

© Gouvernement du Québec, 2013