Répertoire dupatrimoineculturel du Québec

Pearson, Lester Bowles

Images

Statuts

Statut Catégorie Autorité Date
Inventorié --
 

Haut de la page

Synthèse

Né le 23 avril 1897 à Newtonbrook (Toronto), en Ontario, Lester Bowles Pearson est le fils d'Edwin Arthur Pearson, ministre méthodiste, et d'Annie Sarah Bowles.

Pearson fréquente l'Université de Toronto lorsque la Première Guerre mondiale éclate. Il fait d'abord partie de l'unité médicale de l'armée canadienne, puis de l'infanterie et du corps d'aviation. Un accident survenu à Londres en 1918 met fin à sa participation au conflit. L'année suivante, il obtient une licence de bachelier ès arts en histoire.

Pearson fait un court stage en droit, puis oeuvre à Chicago dans une entreprise d'abattage dirigée par son oncle. De 1921 à 1923, il étudie à l'Université d'Oxford, où il obtient un diplôme de maîtrise. À son retour au Canada, il enseigne l'histoire à l'Université de Toronto. En 1928, il entre au ministère des Affaires extérieures. Sept ans plus tard, il est affecté à Londres, en tant que premier secrétaire du Haut-Commissariat du Canada. Le fonctionnaire revient au pays en 1941 et, l'année suivante, il est envoyé à Washington à titre de commandant adjoint de la légation canadienne. En 1945, il est nommé ambassadeur du Canada aux États-Unis et il assiste à la conférence de fondation de l'Organisation des Nations unies à San Francisco. En 1946, il exerce la fonction de sous-secrétaire d'État aux Affaires extérieures.

En septembre 1948, Pearson entre en politique en tant que secrétaire d'État aux Affaires extérieures dans le gouvernement de Louis Stephen Saint-Laurent. Un mois plus tard, il est élu député libéral d'Algoma-Est à la Chambre des communes. En 1957, il reçoit le prix Nobel de la paix pour avoir proposé, l'année précédente, la création d'une force de maintien de la paix pour régler la crise de Suez. En 1958, il succède à Saint-Laurent comme chef du Parti libéral du Canada. Élu lors des élections générales de 1963, il devient alors premier ministre du Canada et dirige le pays jusqu'en 1968 au sein de gouvernements minoritaires. Après son retrait de la vie politique, il occupe le poste de chancelier de l'Université Carleton, à Ottawa, où il enseigne également.

Durant son mandat de premier ministre, Pearson crée le régime de pensions du Canada et le programme universel d'assurance-maladie. Il fait en outre adopter un nouveau drapeau pour le Canada et instaure le bilinguisme officiel dans les institutions fédérales.

Il est décédé à Ottawa le 27 décembre 1972.

Il avait épousé à Winnipeg, en 1925, Maryon Elspeth Moody.

Haut de la page

Références

Notices bibliographiques :

  • BOTHWELL, Robert. « Pearson, Lester Bowles ». Institut Historica-Dominion. L'encyclopédie canadienne [En ligne]. http://www.thecanadianencyclopedia.com
  • COURNOYER, Jean. La mémoire du Québec [En Ligne]. http://www.memoireduquebec.com/
  • ENGLISH, John. « Pearson, Lester Bowles ». Université Laval/University of Toronto. Dictionnaire biographique du Canada [En ligne]. http://www.biographi.ca
  • ENGLISH, John. The life of Lester Pearson. Toronto, Lester & Orpen Dennys, 1989. s.p.

Multimédias disponibles en ligne :

Haut de la page

Gouvernement du Québec

© Gouvernement du Québec, 2013