Répertoire dupatrimoineculturel du Québec

Fauteux, Aegidius

Type :

Personne (Homme)

Date :

  • 1876-09-27 – 1941-04-22

Occupation :

  • Bibliothécaire
  • Historien
  • Journaliste

Éléments associés

Patrimoine immobilier associé (1)

Images

Statuts

Statut Catégorie Autorité Date
Inventorié --
 

Haut de la page

Synthèse

Né à Montréal, le 27 septembre 1876, Aegidius Fauteux est le fils d'Hercule Fauteux, menuisier, et d'Exilda Dagenais.

Fauteux effectue son cours classique puis ses études théologiques au séminaire de Montréal. Convaincu qu'il ne possède pas la vocation, il choisit de poursuivre des études en droit à l'Université Laval à Montréal et, en 1903, est admis au barreau. Il ne pratique toutefois pas le droit.

De 1902 à 1912, Fauteux travaille dans le secteur du journalisme. Encore étudiant, il fonde, en 1902, le journal Le Rappel, organe de la jeunesse du Parti conservateur, et le dirige jusqu'en 1904. Il devient ensuite correspondant parlementaire, à Québec, pour le journal La Patrie. De 1909 à 1912, il occupe le poste de rédacteur en chef du journal La Presse.

À partir de 1912, Fauteux réoriente sa carrière pour oeuvrer dans les domaines de la bibliothéconomie, de l'archivistique et de l'histoire. La même année, il devient le premier conservateur de la bibliothèque Saint-Sulpice, à Montréal, qui ouvre ses portes au public en 1915. Chargé des acquisitions, Fauteux effectue deux voyages en Europe qui permettent à l'institution d'enrichir considérablement ses collections. Toutefois, en 1931, devant des difficultés financières, la bibliothèque ferme ses portes et Fauteux accepte la position de bibliothécaire à la bibliothèque municipale de Montréal. En 1937, il collabore à la mise sur pied de l'École de bibliothéconomie de l'Université de Montréal.

À titre d'historien, Fauteux acquiert une excellente réputation. Il fait partie de plusieurs sociétés et associations historiques et figure parmi les membres fondateurs de la Société des Dix. Il rédige de nombreux articles pour des revues savantes, dont le Bulletin des recherches historiques, La Revue canadienne et Les Cahiers des Dix. Il a également publié plusieurs volumes, notamment Les bibliothèques canadiennes: étude historique (1916), La famille d'Aillebout: étude généalogique et historique (1917), Bibliographie de la question universitaire Laval-Montréal (1852-1921) (1922), Monsieur Lecoq: souvenirs d'un ancien séminariste (1927), The Introduction of Printing into Canada (1929), Le duel au Canada (1934) et Les Chevaliers de Saint-Louis en Canada (1940). La version originale française de son histoire de l'imprimerie au Canada, une oeuvre pionnière, n'est publiée qu'après son décès sous le titre L'introduction de l'imprimerie au Canada: une brève histoire (1957).

Il est décédé à Montréal, le 22 avril 1941.

Haut de la page

Références

Notices bibliographiques :

  • HAMEL, Réginald, John HARE et Paul WYCZYNSKI. Dictionnaire des auteurs de langue française en Amérique du Nord. Montréal, Fides, 1989. 1364 p.
  • MAURAULT, Olivier. « Aegidius Fauteux ». Les Cahiers des Dix. No 6 (1941), p. 9-18.
  • Ville de Montréal. « Biographie d'Aegidius Fauteux ». Ville de Montréal. Portraits historiques canadiens [En ligne]. http://www2.ville.montreal.qc.ca/archives/portraits/fr/biographie.shtm

Multimédias disponibles en ligne :

Haut de la page

Gouvernement du Québec

© Gouvernement du Québec, 2013