Répertoire dupatrimoineculturel du Québec

Baldwin, Robert

Type :

Personne (Homme)

Date :

  • 1804‑05‑12 – 1858‑12‑09

Occupation :

  • Avocat
  • Député
  • Magistrat
  • Ministre / conseiller exécutif / commissaire
  • Premier ministre / chef de gouvernement

Éléments associés

Patrimoine immobilier associé (1)

Patrimoine mobilier associé (1)

Groupes associés (1)

Images

Statuts

Statut Catégorie Autorité Date
Inventorié --
 

Haut de la page

Synthèse

Né à York (Toronto), le 12 mai 1804, Robert Baldwin est le fils de William Warren Baldwin, médecin et avocat d'origine irlandaise, et de Margaret Phoebe Willcocks.

Baldwin étudie à l'école d'un ministre anglican de York, commence l'apprentissage du droit dans le cabinet de son père en 1820 et est admis à la pratique du droit en 1825. Il exerce sa profession à York pendant plus de vingt ans. En 1848, surchargé de travail et affligé de problèmes de santé, il confie à son associé Adam Wilson la bonne marche de son cabinet.

Baldwin est mieux connu pour sa carrière politique qui commence en 1830. Il est alors député de York à la Chambre d'assemblée du Haut-Canada et il appuie les idées réformistes. Six ans plus tard, il est assermenté comme conseiller exécutif du Haut-Canada, mais il démissionne peu de temps après et part pour l'Angleterre et l'Irlande. En 1840, Baldwin accepte le poste de solliciteur général, mais ne souhaite pas faire partie du Conseil exécutif. À l'entrée en vigueur de l'Acte d'union, en 1841, il est nommé solliciteur général du Haut-Canada, puis accède au Conseil exécutif. La même année, il est élu député dans la circonscription de Hastings, et dans celle de Rimouski deux ans plus tard. En 1842, Baldwin forme un ministère avec Louis-Hippolyte La Fontaine. Il est conseiller exécutif et procureur général du Haut-Canada en 1842 et 1843. Toutefois, après une crise avec le gouverneur Charles Theophilus Metcalfe, Baldwin, comme la plupart des ministres, annonce sa démission du gouvernement le 27 novembre 1843. Il ne renonce cependant pas à la politique et devient député de York en 1844 et de North York en 1848.

Baldwin forme de nouveau un ministère avec La Fontaine de 1848 à 1851. Il est encore une fois conseiller exécutif et procureur général du Haut-Canada. Lors de son deuxième mandat à titre de procureur, il met en place la réforme du système judiciaire du Haut-Canada. En 1851, attaqué par les radicaux et par les membres de son propre parti, Baldwin démissionne de ses fonctions gouvernementales. La même journée, La Fontaine se retire également et un nouveau gouvernement est formé. Baldwin ne quitte toutefois la politique qu'en 1858, principalement pour des raisons de santé et parce qu'il n'adhère pas aux nouvelles lignes de son parti. Il demeure connu pour sa lutte pour l'obtention et pour la formation d'un premier gouvernement responsable.

Il est décédé près de Toronto, le 9 décembre 1858. Il est inhumé dans le cimetière familial.

Il avait épousé à York, en 1827, sa cousine germaine Augusta Elizabeth Sullivan, fille de Daniel Sullivan, marchand d'origine irlandaise, et de Barbara Baldwin.

Haut de la page

Références

Notices bibliographiques :

  • Assemblée nationale du Québec. Histoire: Dictionnaire des parlementaires du Québec de 1792 à nos jours [En Ligne]. http://www.assnat.qc.ca/
  • CROSS, Michael S. et Robert Lochiel FRASER. « Baldwin, Robert ». Institut Historica-Dominion. L'encyclopédie canadienne [En ligne]. http://www.thecanadianencyclopedia.com/
  • CROSS, Michael S. et Robert Lochiel FRASER. « Baldwin, Robert ». Bibliothèque et Archives Canada. Dictionnaire biographique du Canada [En ligne]. http://www.biographi.ca/

Multimédias disponibles en ligne :

Haut de la page

Gouvernement du Québec

© Gouvernement du Québec, 2013