Répertoire dupatrimoineculturel du Québec

Guimond, Olivier

Type :

Personne (Homme)

Autre(s) nom(s) :

  • Ti-Zoune Jr.

Date :

  • 1914‑05‑21 – 1971‑11‑29

Occupation :

  • Acteur

Éléments associés

Patrimoine immobilier associé (1)

Personnes associées (1)

Images

Statuts

Statut Catégorie Autorité Date
Inventorié --
 

Haut de la page

Synthèse

Né à Montréal le 21 mai 1914, Olivier Guimond est le fils d'Olivier Guimond, comédien, et d'Euphemia MacDonald, danseuse.

Guimond fait ses études au collège Mont-Saint-Louis à Montréal de 1921 à 1930. Attiré par la comédie, il fait ses débuts au Théâtre Impérial à Québec en 1932. Il suit les traces de son père et joue quelque temps avec lui dans sa troupe, mais des conflits mettent fin à leur association.

En 1934, le producteur Jean Grimaldi remarque Guimond lors d'une performance et l'invite à participer à ses tournées. Connu sous le nom de scène Ti-Zoune Junior, Guimond participe jusqu'en 1957 à de nombreuses tournées de la troupe de Grimaldi, dans laquelle figure aussi Manda Parent (Marie Jeanne Aurore Perreault). Pendant cette période, Guimond fait aussi du théâtre burlesque et du vaudeville dans les cabarets de Montréal. Dans les années 1960, il fonde la troupe Pique Atout avec Denis Drouin et Paul Berval (Pierre-Paul Bédard).

En 1958, Guimond apparaît à la télévision pour la première fois. Il joue des rôles secondaires dans diverses émissions à Radio-Canada, puis il acquiert une plus grande visibilité auprès du public grâce à son passage à l'émission de variétés Music-Hall. Il participe aussi à quelques opérettes, notamment Les trois valses et La vie parisienne. Dès son ouverture en 1961, Télé-Métropole l'emploie et on le remarque notamment dans Le zoo du capitaine Bonhomme et dans Cré Basile, première comédie de situation au Québec. Il retourne ensuite à Radio-Canada avec les émissions La branche d'Olivier et Smash. En 1966, il est nommé Monsieur Radio-Télévision au Gala des artistes. Il participe également à la revue annuelle Bye Bye de la société d'État. Il est alors considéré comme l'un des plus grands artistes du Québec.

Il est décédé à Montréal le 29 novembre 1971. Il est inhumé au cimetière Notre-Dame-des-Neiges à Montréal.

Il avait épousé à Saint-Stanislas-de-Kostka, en 1934, Evelyn Drummond, danseuse, fille de Reinfred Drummond et d'Anna-Laura McFadden; puis à Woonsocket, Rhode Island, en 1946, Jeanne-d'Arc Charlebois, fille d'Ovila Heldiore Charlebois et d'Aldina Berthiaume ; et enfin, à Vaudreuil (Vaudreuil-Dorion), en 1967, Manon Brunelle, fille d'Henri Brunelle et de Marie-Jeanne Bélanger.

Haut de la page

Références

Notices bibliographiques :

  • Ancestry.com Inc. Ancestry.com [En Ligne]. http://www.ancestry.com/
  • GUIMOND, Luc. Mon père, mon héros. Montréal, Édimag, 1997. 283 p.
  • GUIMOND, Manon. Olivier Guimond. Montréal, Québécor, 1982. 311 p.
  • LANGLOIS, Carmen. « Guimond, Olivier ». Institut Historica-Dominion. L'encyclopédie canadienne [En ligne]. http://www.thecanadianencyclopedia.com/
  • Société Radio-Canada. Les archives de Radio-Canada [En Ligne]. http://archives.radio-canada.ca/
  • VAÏS, Michel, dir. Dictionnaire des artistes du théâtre québécois. Montréal, Québec Amérique, 2008. 422 p.

Multimédias disponibles en ligne :

Haut de la page

Gouvernement du Québec

© Gouvernement du Québec, 2013