Répertoire dupatrimoineculturel du Québec

Guen, Hamon

Statuts

Statut Catégorie Autorité Date
Inventorié --
 

Haut de la page

Synthèse

Hamon Guen est né en 1687 dans le diocèse de Saint-Pol-de-Léon, en France.

Entré chez les Sulpiciens en 1711, Guen arrive au Canada en 1714. Ordonné prêtre l'année suivante, il est aussitôt nommé à la mission du Sault-au-Récollet pour y apprendre les langues amérindiennes et se préparer au ministère. Il est placé sous la direction de deux confrères, Robert-Michel Gay et Maurice Quéré de Tréguron. Le jeune homme acquiert alors la maîtrise de l'iroquois et une bonne connaissance du huron, langues dans lesquelles il aurait laissé des écrits.

En 1721, Guen accompagne les Amérindiens lors du déménagement de la mission du Sault-au-Récollet à la seigneurie du Lac-des-Deux-Montagnes (Oka), un territoire concédé quatre ans plus tôt aux Sulpiciens. Entre 1740 et 1742, le missionnaire, avec l'aide de son confrère François Picquet, fait ériger sept chapelles en pierre dotées de tableaux français représentant des épisodes de la Passion du Christ (le calvaire d'Oka) dans le but d'évangéliser les Amérindiens de la mission.

En 1749, Guen se rend dans la mission iroquoise de La Présentation (Ogdensburg, New York) fondée par Picquet. Durant deux ans, il y travaille à la conversion des Iroquois. Il retourne ensuite à la mission du Lac-des-Deux-Montagnes, où il succède à Quéré de Tréguron comme supérieur en 1754. Il occupe ce poste jusqu'en 1760.

Il est décédé à la mission du Lac-des-Deux-Montagnes le 15 avril 1761.

Haut de la page

Références

Notices bibliographiques :

  • COURNOYER, Jean. La mémoire du Québec [En Ligne]. http://www.memoireduquebec.com/
  • DANSEREAU, Antonio. « Guen, Hamon ». Bibliothèque et Archives Canada. Dictionnaire biographique du Canada [En ligne]. http://www.biographi.ca

Multimédias disponibles en ligne :

Haut de la page

Gouvernement du Québec

© Gouvernement du Québec, 2013