Répertoire dupatrimoineculturel du Québec

Édifice Scies Mercier

Type :

Patrimoine immobilier

Autre(s) nom(s) :

  • Manufacture de Scies de Lévis
  • Usine Les Scies Mercier Inc.
  • Usine Les Scies Mercier limitée
  • Usine Mercier Inc.

Région administrative :

  • Chaudière-Appalaches

Municipalité :

  • Lévis

Date :

  • après 1865 – avant 1894 (Construction)
  • après 1911 – avant 1915 (Construction)
  • après 1915 – avant 1918 (Construction)

Thématique :

  • Patrimoine industriel

Usage :

  • Fonction industrielle, transformation des minéraux et fabrication de produits finis (Fabriques de machines et d'équipements divers)

Éléments associés

Patrimoine immobilier associé (3)

Groupes associés (1)

Personnes associées (1)

Voir la liste

Inventaires associés (1)

Carte

Description

L'édifice Scies Mercier est la manufacture d'une industrie spécialisée dans les outils de coupe, dont les activités ont débuté à cet endroit en 1911. On y a produit une grande variété de scies (rondes, à bardeau, à moulin, à ruban, de précision, à dénier) et de couteaux (à planeur et moulures, de finitions) en plus de sciottes, d'égoïnes, de sections de dents de scie, de limes et de meules émeris.

L'édifice se compose d'un alignement de trois bâtiments formant un plan en « L ». L'alignement est implanté à la limite ouest de son terrain. Le plus ancien bâtiment de l'alignement, situé au sud, présente un plan presque carré, un étage et demi, un parement de planches verticales et une toiture à deux versants couverte de tôle. Le bâtiment abritait des salles de production et de machines au rez-de-chaussée et la salle de fabrication des caisses de transport à l'étage. Le deuxième bâtiment de l'alignement, situé au nord, présente un plan rectangulaire, un étage et demi, un parement de planches verticales et une toiture à deux versants couverte de tôle. Le bâtiment abritait des salles de production et de machines ainsi que des bureaux et l'accueil des clients au rez-de-chaussée, et la salle de fabrication des égoïnes, sciottes et couteaux à l'étage. Le troisième bâtiment, implanté en retour d'équerre par rapport au deuxième bâtiment, présente un plan rectangulaire, un étage, un parement de planches verticales et une toiture à deux versants couverte de tôle. Le bâtiment abritait une salle de martelage des plaques. Les bâtiments possèdent des fondations en béton, à l'exception du deuxième qui conserve des fondations en pierre. Le premier bâtiment a été construit entre 1865 et 1894; le deuxième entre 1911 et 1915; le troisième entre 1915 et 1918.

En raison de la reconfiguration de la courbe de la côte Fréchette avant 1960 et du déplacement de la circulation de l'avant à l'arrière de son emplacement, l'édifice donne l'impression d'être enfoncé par rapport au niveau de la rue.

Avec son architecture d'apparence rustique, l'édifice Scies Mercier est typique des ateliers de la fin du XIXe siècle. De facture industrielle, le bâtiment a été conçu davantage pour sa fonction que pour son aspect esthétique.

Plan au sol :

En «L»

Groupement :

Adossé

Fondations :

  • Béton
  • Pierre

Élévations :

  • Toutes les façades : Bois (Planche verticale)

Toit :

  • Forme : À deux versants droits
    Matériau : Tôle à baguettes

Fenêtre(s) :

  • Rectangulaire, À guillotine, à carreaux

Éléments architecturaux :

  • Chambranle

Haut de la page

Statuts

Statut Catégorie Autorité Date
Inventorié --
 

Haut de la page

Informations historiques

À la fin du XIXe siècle, la ville de Lévis recèle un important potentiel au Québec et au Canada. On compte sur son territoire un grand nombre de manufactures, de fonderies, d'entrepôts, de chantiers maritimes et d'ateliers. La grande majorité des installations industrielles se concentrent en basse-ville, le long des anses du fleuve Saint-Laurent.

En 1891, Napoléon Mercier fonde la Manufacture de Scies de Lévis qui se spécialise dans la fabrication de scies et de couteaux de divers gabarits. L'entreprise s'installe d'abord dans un bâtiment situé rue Saint-Laurent, en basse-ville de Lévis. Elle reste dans ce bâtiment, qui fait partie aujourd'hui de l'ensemble immobilier des Industries Samson, jusqu'en 1911.

En 1911, Napoléon Mercier acquiert une propriété en haute-ville de Lévis, soit l'emplacement actuel de l'édifice Scies Mercier. Le terrain, dont les origines remontent au système seigneurial, comprend une maison en brique et une dépendance en bois, en arrière-cour. Cette propriété a appartenu à Moses Cass, un important marchand et épicier de Lévis.

L'entreprise de Napoléon Mercier transforme la dépendance existante, érigée entre 1865 et 1894, dans le but d'en faire un atelier pour produire des scies. Ce bâtiment est toujours intégré à l'édifice, mais il a subi plusieurs agrandissements depuis. La façade du bâtiment donne alors sur la côte Davidson (Fréchette), artère fort achalandée qui fait le lien entre la côte du Passage et le secteur commercial de la Traverse. Entre 1911 et 1915, un deuxième bâtiment s'ajoute à la dépendance. Par la suite, entre 1915 et 1918, deux autres bâtiments seront construits et formeront l'édifice Scies Mercier. Le bâtiment construit au sud de la dépendance érigée entre 1865 et 1894 est démoli en 2017.

La fabrication des scies nécessite un procédé à la fois mécanique et artisanal, où le savoir-faire des ouvriers est crucial, car il est un gage de qualité. Chacune des scies est fabriquée à partir d'une feuille d'acier, puis elle est découpée en rond, et enfin, elle est martelée. Dans les premiers temps, toute l'énergie était distribuée aux machines par un système de courroies. Après avoir été chauffé dans des fours à bois, l'acier était de plus trempé sur place dans l'huile de baleine.

Ensuite, c'est l'importante étape du martelage. Cette étape, qui a peu évolué au cours de l'histoire de l'entreprise, permet de stabiliser les matériaux, de leur donner de l'élasticité et de contrôler l'extension de la scie lors de la rotation. Le martellement et le redressement nécessitent un très grand savoir-faire. La scie de forme ronde qui en résultait était ensuite traitée dans les salles de production, situées dans les sections centrales du bâtiment, où elle était machinée pour amincir son épaisseur selon la commande. C'est également à cet endroit qu'on découpait les dents.

Les produits de la compagnie Scies Mercier étaient réputés à l'échelle nationale pour la précision de leurs outils de coupe. La majorité des moulures de bois qui rehaussent les édifices de Québec et Lévis auraient été taillées à l'aide des couteaux de cette compagnie. En 1946, la Manufacture de Scies de Lévis change de nom pour prendre celui de Les Scies Mercier limitée.

En 1987, la famille Garant acquiert l'entreprise, devenue Les Scies Mercier inc., mettant fin du même coup à l'aventure presque centenaire de la famille Mercier. Le nom Mercier demeure associé à l'entreprise, qui fonctionne toujours à Lévis. Elle est considérée comme l'une des plus anciennes manufactures d'outils de coupe toujours en activité en Amérique du Nord.

Haut de la page

Emplacement

Region administrative :

  • Chaudière-Appalaches

MRC :

  • Lévis

Municipalité :

  • Lévis

Arrondissement municipal :

  • Desjardins

Adresse :

  • 220, rue Napoléon-Mercier

Localisation informelle :

Adresse avant 2015 : 26, côte Fréchette

Latitude :

  • 46° 48' 25.488"

Longitude :

  • -71° 11' 9.395"

Désignation cadastrale :

  • Lot 5 064 756

Haut de la page

Chaîne de titres

Date Type d'aliénation De À
1947-07-05 Vente M. Henri Mercier Les Scies Mercier Inc.
1947-07-05 Vente Compagnie de Machineries Mercier M. Henri Mercier
1931-03-21 Vente Manufacture de scies de Lévis Limitée Compagnie de Machineries Mercier
1926-07-26 Vente M. Alphonse O. Mercier Manufacture de scies de Lévis Limitée
1915-12-18 Vente Napoléon Mercier Manufacture de scies de Lévis Limitée
1911-02-18 Vente Joshua Thompson Napoléon Mercier
1892-11-06 Vente par shérif Charles Antoine Ernest Gagnon Joshua Thompson
1892-04-12 Prise en paiement Charles-Onésime Collet Charles Antoine Ernest Gagnon
1887-03-09 Vente Joshua Thompson Charles-Onésime Collet
1887-03-09 Vente William John Withhall Joshua Thompson
1887-03-09 Vente Moses Cass William John Withhall
1863-11-04 Vente Peter Arnold Shaw Moses Cass
1863-10-28 Vente Elizabeth Isabel Walcott Peter Arnold Shaw
1863-10-28 Vente John Davidson Elizabeth Isabel Walcott
1800-01-01 Vente John Caldwell John Davidson

Haut de la page

Références

Notices bibliographiques :

  • PETITCLERC, Pascal. Lévis Urbain [En Ligne]. http://www.levisurbain.ca
  • s.a. Mine d'Histoires [En Ligne]. http://minedhistoires.org
  • Ville de Lévis. Les Scies Mercier, Historique et caractérisation. Service du patrimoine et soutien à l'urbanisme. Lévis, s.d. 13 p.
  • Ville de Lévis. Les scies Mercier, une alternative à la démolition. Dossier d¿appel de projets. Lévis, 2011. 21 p.

Multimédias disponibles en ligne :

Haut de la page

Gouvernement du Québec

© Gouvernement du Québec, 2013