Répertoire dupatrimoineculturel du Québec

Inscrit au Registre du patrimoine culturel

Église de Notre-Dame-du-Très-Saint-Sacrement

Type :

Patrimoine immobilier

Autre(s) nom(s) :

  • Église de Notre-Dame-du-Très-Saint-Sacrement
  • Église Notre-Dame-du-Très-Saint-Sacrement

Région administrative :

  • Laurentides

Municipalité :

  • Ferme-Neuve

Date :

  • 1939 – 1940 (Construction)

Thématique :

  • Patrimoine religieux (Culte)

Tradition religieuse :

  • Christianisme (Catholicisme (rite latin))

Usage :

  • Services et institutions (Églises, temples, synagogues et mosquées)

Éléments associés

Groupes associés (1)

Personnes associées (2)

Voir la liste

Inventaires associés (2)

Carte

Statuts

Statut Catégorie Autorité Date
Citation Immeuble patrimonial Municipalité (Ferme-Neuve) 2013-03-11
 
Inventorié --
 

Haut de la page

Éléments caractéristiques

« Éléments clés liés à son implantation comprennent notamment :
Située au coeur du village à proximité du presbytère et d'une école. Elle est en bordure de la voie publique qui longe la rivière.
Éléments clés liés à son intérêt architectural comprennent notamment :
Plan irrégulier avec plus d'un corps. En contrefort latéral de grands décrochés élargissent la façade.
Le toit en pente aigue à deux versants droits se termine par un court avant toit courbé avec coyaux. La croupe des toitures des décrochés copie cette pente aigue. Il y a absence de débords du toit principal à l'avant accentuant la forme triangulaire de la partie haute de la façade. Le clocher prend son encrage sur le toit à l'extrémité avant du bâtiment.
Le parement est de pierre de granit rose. Les fondations sont en ciment coulé et elles sont apparentes sur les côtés et à l'arrière du bâtiment. Les éléments ornementaux sont en maçonnerie de pierre de granit rose.
De nombreuses fenêtres rectangulaires à battant sur les murs latéraux et les portes sont en bois. Les fenêtres avec vitraux dans le choeur couvrent la partie haute du mur arrière qui a la forme d'un demi-décaèdre.
Une imposante statue de la vierge proémine au centre de la façade triangulaire.
La disposition de petites fenêtres, les inscriptions en lettre de pierre de granit et les porches ouverts en façade sont les principaux éléments ornementaux.
L'assise du clocher est en grosses pièces de charpente ajourées laissant voir les cloches est chapeautée par une flèche très effilée recouverte de tôle à la canadienne. »

Source : Municipalité de Ferme-Neuve

Haut de la page

Informations historiques

Une première chapelle est construite par les habitants en 1898. En 1901, un premier curé résidant arrive. Le presbytère est érigé en 1903. L'année suivante, une seconde église, plus grande, est mise en chantier. En 1939, deux incendies successifs endommagent fortement
l'église.

Un nouveau temple est construit en 1939-1940 selon les plans des architectes René-Rodolphe Tourville et Lucien Parent dans le style Dom Bellot. Les travaux de construction sont assurés par J. Lacroix Construction. Ces architectes ont notamment travaillé avec Dom Bellot à la construction de l'Oratoire Saint-Joseph de Montréal.

L'église est cité immeuble patrimonial par la municipalité de Ferme-Neuve en 2013.

Haut de la page

Emplacement

Region administrative :

  • Laurentides

MRC :

  • Antoine-Labelle

Municipalité :

  • Ferme-Neuve

Adresse :

  • 244, 12e Avenue

Latitude :

  • 46° 42' 5.0"

Longitude :

  • -75° 27' 0.0"

Désignation cadastrale :

  • Lot 5 091 328

Haut de la page

Références

Notices bibliographiques :

  • Société d'histoire et de généalogie des Hautes-Laurentides. La route du Lièvre Rouge. Municipalité de Ferme-Neuve. s.l. s.d. 18 p.

Multimédias disponibles en ligne :

Haut de la page

Gouvernement du Québec

© Gouvernement du Québec, 2013