Répertoire dupatrimoineculturel du Québec

Inscrit au Registre du patrimoine culturel

Site patrimonial de la Paroisse-de-Saint-François-Xavier

Type :

Patrimoine immobilier

Autre(s) nom(s) :

  • Ensemble des bâtiments à caractère religieux de la paroisse de Saint-François-Xavier
  • Ensemble institutionnel de Saint-François-Xavier
  • Site du patrimoine religieux de la paroisse de Saint-François-Xavier

Région administrative :

  • Bas-Saint-Laurent

Municipalité :

  • Rivière-du-Loup

Thématique :

  • Patrimoine religieux

Tradition religieuse :

  • Christianisme (Catholicisme (rite latin))

Usage :

  • Non applicable

Éléments associés

Patrimoine immobilier associé (4)

Personnes associées (8)

Voir la liste

Images

Carte

Description

Le site patrimonial de la Paroisse-de-Saint-François-Xavier est un ensemble institutionnel de tradition catholique aménagé à partir de 1905. Il comprend une église, un presbytère et une ancienne salle paroissiale. L'église en pierre, érigée en 1905, présente un plan en croix latine composé d'une nef rectangulaire, d'un transept et d'un choeur plus étroit terminé par une abside polygonale. Le bâtiment est surmonté d'un toit à deux versants droits couvert de tôle à la canadienne et coiffé d'un clocheton à la croisée du transept. La façade est dotée d'une tour-clocher centrale demi-hors-oeuvre et est encadrée de deux clochetons. Le presbytère en pierre, construit en 1913, présente un plan irrégulier et une élévation de deux étages et demi. Le toit complexe est formé de sections à deux versants droits et à croupes, tandis que les deux tours sont coiffées de toits pyramidaux. L'ancienne salle paroissiale est un édifice en brique de plan rectangulaire à deux étages surmonté d'un toit à deux versants droits. Une arcade supporte le deuxième étage en surplomb de la façade. Les bâtiments sont érigés au sommet d'une élévation sur un terrain planté d'arbres matures, dans l'un des noyaux historiques de la ville de Rivière-du-Loup.

Ce bien est cité site patrimonial. La protection s'applique à l'enveloppe extérieure des bâtiments et aux terrains sur lesquels ils s'élèvent.

Haut de la page

Statuts

Statut Catégorie Autorité Date
Citation Site patrimonial Municipalité (Rivière-du-Loup) 2008-09-22
 

Haut de la page

Valeur patrimoniale

Le site patrimonial de la Paroisse-de-Saint-François-Xavier présente un intérêt pour sa valeur historique. Le site témoigne d'une période de croissance industrielle et démographique de Rivière-du-Loup. Le secteur se développe très lentement jusque dans les années 1850. Vers 1860, Fraserville (renommée Rivière-du-Loup en 1919) devient le terminus oriental de la Compagnie du Grand Tronc de chemin de fer du Canada. Le réseau ferroviaire est consolidé en 1867 par le passage de l'Intercolonial et en 1887 par la construction du chemin de fer Témiscouata. Les nombreux ateliers de ces grandes compagnies ferroviaires emploient des centaines d'ouvriers qui s'établissent à proximité du quartier de la station, surnommé le quartier des « huileux ». Cette croissance démographique entraîne la création de deux nouvelles paroisses en 1905, soit celles de Saint-Ludger et de Saint-François-Xavier. L'église de cette dernière est érigée la même année. Le presbytère est construit en 1913 et l'ensemble paroissial est ensuite complété par une salle communautaire. Le site rappelle donc la naissance et la croissance rapide du secteur de Saint-François-Xavier au début du XXe siècle, à la suite de l'établissement du réseau ferroviaire dans la région.

Le site patrimonial de la Paroisse-de-Saint-François-Xavier présente également un intérêt pour sa valeur architecturale. Le site témoigne de l'influence du courant éclectique dans l'architecture religieuse au tournant du XXe siècle. L'éclectisme est un assemblage d'éléments architecturaux et ornementaux puisés dans les divers styles historiques et associés plus librement, dans une recherche de monumentalité et d'effets visuels nouveaux. L'Église catholique québécoise recourt souvent à l'éclectisme pour la construction de ses lieux de culte et des autres édifices paroissiaux, à partir de la fin du XIXe siècle. Les architectes David Ouellet (1844-1915) et Pierre Lévesque (1880-1955) conçoivent ensemble de nombreux édifices appartenant à ce courant, dont l'église de Saint-François-Xavier. Celle-ci est représentative de l'architecture éclectique par son volume complexe, l'emploi d'éléments architecturaux variés et d'une ornementation riche, tels que le contraste entre deux teintes de pierre, les fenêtres cintrées élancées parfois jumelées ou groupées, les fenêtres à arc surbaissé et les bandeaux. L'église comprend en outre une sacristie dont le volume imposant, les avant-corps à pignon et le balcon traduisent la recherche de monumentalité propre à l'architecture éclectique. Le presbytère se rattache aussi à ce courant par son plan et son toit irréguliers ainsi que par l'emploi d'éléments inspirés de l'architecture médiévale, dont les tours massives, les fenêtres à arc surbaissé et sa corniche évoquant les mâchicoulis. L'édifice en pierre crée avec l'église paroissiale un ensemble harmonieux. Par ailleurs, l'ancienne salle paroissiale en brique se distingue par son arcade qui s'ouvre sur un portique et qui supporte le deuxième étage en surplomb de la façade.

Le site patrimonial de la Paroisse-de-Saint-François-Xavier présente aussi un intérêt pour sa valeur paysagère. L'ensemble est implanté au sommet d'une élévation de terrain et domine les bâtiments environnants, marquant la présence de la paroisse. Le clocher de l'église, visible dans toute la ville, constitue un véritable point de repère dans le paysage. Par ailleurs, le site comprend des aménagements paysagers qui forment un couvert végétal important et qui accentuent le caractère solennel de l'ensemble.

Source : Ville de Rivière-du-Loup, 2009.

Haut de la page

Éléments caractéristiques

Les éléments caractéristiques du site patrimonial de la Paroisse-de-Saint-François-Xavier liés à ses valeurs historique, paysagère et architecturale comprennent, notamment :
- la présence d'une église, d'un presbytère et d'une ancienne salle paroissiale;
- la présence d'aménagements paysagers comportant des arbres matures et un muret en pierre;
- l'implantation de l'ensemble au sommet d'une élévation de terrain dominant les bâtiments environnants et la ville, dans un noyau historique;
- les caractéristiques de l'église de Saint-François-Xavier, notamment son volume, dont le plan en croix latine composé d'une nef rectangulaire, d'un transept et d'un choeur plus étroit terminé par une abside polygonale, le toit à deux versants droits surmonté d'un clocheton à la croisée du transept ainsi que les chapelles polygonales encadrant le choeur, les matériaux, dont la maçonnerie en pierre de taille, la couverture en tôle posée à la canadienne ainsi que les éléments architecturaux et ornementaux en bois et en pierre, les composantes de la façade, dont la tour centrale demi-hors-oeuvre surmontée d'un clocher, d'une flèche polygonale et d'une croix, les tourelles latérales surmontées de clochetons terminés par une flèche, le portail central doté d'une porte à double vantail et surmontée d'un tympan cintré et vitré, les portails cintrés latéraux, les fenêtres cintrées élancées et jumelées, l'oculus, la corniche, les frontons ainsi que la corniche, les composantes des longs pans, des transepts et du choeur, dont les fenêtres cintrées et élancées (certaines groupées), les fenêtres à arc surbaissé, les oculus, les soupiraux carrés et rectangulaires, la corniche et les bandeaux, ainsi que la sacristie reliée au choeur par un chemin couvert, dont la maçonnerie en pierre de taille, le plan carré, l'élévation de deux étages, le toit à croupes couvert de tôle, les avant-corps à pignon, le balcon, les ouvertures cintrées et rectangulaires, la corniche, les bandeaux et les croix;
- les caractéristiques du presbytère, notamment son volume, dont le plan irrégulier, l'élévation de deux étages et demi, le soubassement dégagé, le toit irrégulier formé de sections à deux versants droits et à croupes, les tours massives surmontées de toits pyramidaux ainsi que la galerie (certaines sections comportant deux niveaux), les matériaux, dont la maçonnerie en pierre de taille, la couverture en tôle posée à la canadienne ainsi que les éléments architecturaux et ornementaux en bois et en pierre, les ouvertures, dont les fenêtres rectangulaires à battants et à partie fixe, les fenêtres à arc surbaissé à battants et à partie fixe, les soupiraux carrés, les lucarnes à croupe et l'oculus, l'ornementation, dont la corniche moulurée, la corniche à mâchicoulis, les supports et les garde-corps métalliques, les bandeaux, les linteaux, les arcs à clé décorative, les appuis et les mâts, ainsi que les souches de cheminée couvertes en tôle;
- les caractéristiques de l'ancienne salle paroissiale, notamment son volume, dont le plan rectangulaire, l'élévation de deux étages et demi, le toit à deux versants droits, la fausse façade débordante, l'arcade formant un portique et supportant le deuxième étage en surplomb de la façade ainsi que les deux escaliers encadrant la porte principale, les matériaux, dont le parement en brique et les éléments architecturaux et ornementaux en brique et en bois, les ouvertures, dont les fenêtres rectangulaires groupées, les fenêtres à arc surbaissé et leurs dimensions réduites à l'étage supérieur, ainsi que l'ornementation, dont la corniche, les bandeaux, les linteaux et les appuis.

Haut de la page

Informations historiques

Le site patrimonial de la Paroisse-de-Saint-François-Xavier est aménagé dans un secteur qui se développe très lentement jusque dans les années 1850. Le relief accidenté de l'endroit et la distance importante à parcourir pour avoir accès aux services et aux commerces constituent des freins au peuplement des environs. Vers 1860, Fraserville (renommée plus tard Rivière-du-Loup) devient le terminus oriental de la Compagnie du Grand Tronc de chemin de fer du Canada. Le réseau ferroviaire est consolidé en 1867 par le passage de l'Intercolonial et en 1887 par la construction du chemin de fer Témiscouata. Les nombreux ateliers liés ces grandes compagnies ferroviaires emploient des centaines d'ouvriers qui s'établissent à proximité du quartier de la station, surnommé le quartier des « huileux ». Cette croissance démographique entraîne la création de deux nouvelles paroisses en 1905, soit celles de Saint-Ludger et de Saint-François-Xavier, toutes deux nommées en l'honneur de François-Xavier-Ludger Blais, un ancien curé de la paroisse mère, Saint-Patrice de Rivière-du-Loup.

L'église de Saint-François-Xavier est érigée en 1905, selon les plans et devis des architectes David Ouellet (1844-1915) et Pierre Lévesque (1880-1955). Comme de nombreux lieux de culte conçus par la firme, celui-ci se rattache au courant éclectique. Il est constitué d'un assemblage d'éléments architecturaux et ornementaux puisés dans les divers styles historiques, associés plus librement dans une recherche de monumentalité et d'effets visuels nouveaux. L'église est construite par les entrepreneurs William Lachance, Émile Dubé, Napoléon Dumont et Joseph Collin. La première messe y est célébrée le 1er octobre 1905. En 1907, les cloches sont installées.

Le presbytère est construit en 1913. L'ensemble est complété par une salle paroissiale, probablement édifiée dans le premier quart du XXe siècle.

Le décor intérieur du lieu de culte est réalisé en 1925, vraisemblablement selon les plans de l'architecte Joseph-Pierre Ouellet (1871-1959), qui a conçu le mobilier du choeur l'année précédente.

Le site du patrimoine religieux de la paroisse de Saint-François-Xavier est constitué en 2008. Ce bien est devenu un site patrimonial cité à l'entrée en vigueur de la Loi sur le patrimoine culturel en 2012. Les édifices conservent leurs fonctions d'origine, à l'exception de l'ancienne salle paroissiale qui abrite désormais des bureaux.

Haut de la page

Emplacement

Region administrative :

  • Bas-Saint-Laurent

MRC :

  • Rivière-du-Loup

Municipalité :

  • Rivière-du-Loup

Adresse :

  • rue Delage

Latitude :

  • 47° 49' 28.4"

Longitude :

  • -69° 31' 52.1"

Désignation cadastrale

Circonscription foncière Division cadastrale Désignation secondaire Numéro de lot
Témiscouata Ville de Fraserville Absent 209-2-619
209-5-90
209-5-92
209-5-95

Haut de la page

Références

Notices bibliographiques :

  • BÉRUBÉ, Madeleine. Églises du diocèse de Ste-Anne-de-la-Pocatière. Rimouski, Service de la pastorale, Université du Québec à Rimouski, 1980. 148 p.
  • BOUCHER, Denis. Rivière-du-Loup : Paysages urbains et architecture traditionnelle: guide de découverte des secteurs patrimoniaux : Centre-ville, Faubourg, La Pointe, Saint-François, Saint-Ludger, Vieux-Saint-Patrice. Rivière-du-Loup, Service loisirs, culture et communautaire, Ville de Rivière-du-Loup, 2003. 36 p.
  • Comité du livre de Rivière-du-Loup. Du souvenir au devenir. Rivière-du-Loup, 2000. Montmagny, Éditions La Plume d'Oie, 2000. 566 p.
  • DUGUAY, André. Rivière-du-Loup... au coeur de ses souvenirs. Rivière-du-Loup, Office du tourisme et des congrès de Rivière-du-Loup, 1987. 31 p.
  • JEAN, Régis. Rivière-du-Loup : de la mission à la cité. Rivière-du-Loup, Musée du bas-Saint-Laurent, 1987. 72 p.

Multimédias disponibles en ligne :

Haut de la page

Gouvernement du Québec

© Gouvernement du Québec, 2013