Répertoire dupatrimoineculturel du Québec

Inscrit au Registre du patrimoine culturel

Site du patrimoine Flavie-Drapeau

Type :

Patrimoine immobilier

Autre(s) nom(s) :

  • Ensemble institutionnel de Sainte-Flavie
  • Site patrimonial Flavie-Drapeau

Région administrative :

  • Bas-Saint-Laurent

Municipalité :

  • Sainte-Flavie

Usage :

  • Non applicable

Éléments associés

Patrimoine immobilier associé (5)

Personnes associées (2)

Carte

Description

Le site du patrimoine Flavie-Drapeau est un ensemble religieux villageois comprenant une église construite en 1948, un ancien presbytère bâti en 1853, une grange à dîme érigée vers 1857, un cimetière délimité par un enclos ainsi qu'une place publique. L'église en pierre comporte une nef rectangulaire terminée par un chevet plat et une sacristie implantée dans son prolongement. Un porche monumental flanqué d'une tour-clocher latérale complète la façade. L'ancien presbytère présente un plan rectangulaire à deux étages et demi et est coiffé d'un toit à deux versants à larmiers retroussés. Une galerie à deux niveaux ceinture le bâtiment sur trois côtés. La grange à dîme, située derrière le presbytère, présente un plan rectangulaire à deux étages et est coiffée d'un toit à deux versants à larmiers retroussés. Le site du patrimoine Flavie-Drapeau est aménagé en bordure du fleuve Saint-Laurent, dans le noyau villageois de la municipalité de Sainte-Flavie.

Ce bien est cité site patrimonial. La protection s'applique à l'enveloppe extérieure des bâtiments et aux terrains. L'ancien presbytère de Sainte-Flavie est également cité immeuble patrimonial.

Haut de la page

Statuts

Statut Catégorie Autorité Date
Citation Site patrimonial Municipalité (Sainte-Flavie) 2008-03-03
 

Haut de la page

Valeur patrimoniale

Le site du patrimoine Flavie-Drapeau présente un intérêt pour sa valeur historique. La paroisse de Sainte-Flavie est érigée canoniquement en 1829 et civilement en 1835. Elle est l'une des premières paroisses créées à l'est de Rimouski. Elle est nommée en l'honneur d'Angélique-Flavie Drapeau (1788-1840), coseigneuresse de l'endroit. La formation du noyau religieux débute par la construction d'une première église en bois en 1850. Le presbytère est érigé en 1853 et la grange à dîme s'ajoute à l'ensemble vers 1857. Un cimetière paroissial est également aménagé à la même époque. La grange à dîme rappelle une pratique autrefois répandue dans les paroisses rurales, qui consiste à prélever la dîme, un impôt payé en grains cultivés. Le site du patrimoine Flavie-Drapeau rappelle donc les origines de la localité. Le site conserve plusieurs éléments datant du milieu du XIXe siècle, qui en font l'un des plus anciens ensembles institutionnels subsistant dans la région du Bas-Saint-Laurent.

Le site du patrimoine Flavie-Drapeau présente également un intérêt pour sa valeur architecturale. Le site témoigne de diverses influences stylistiques qui ont marqué la construction d'édifices institutionnels au Québec. L'ancien presbytère évoque la maison québécoise d'inspiration néoclassique, qui domine le paysage bâti rural et villageois au XIXe siècle. Ce modèle résulte d'une synthèse de l'architecture résidentielle du XVIIIe siècle et des nouvelles formes introduites notamment par les architectes et entrepreneurs britanniques au début du siècle suivant. L'ancien presbytère de Sainte-Flavie est représentatif de ce type d'habitation par son solage dégagé, son toit à deux versants à larmiers retroussés ainsi que la disposition régulière des ouvertures. La présence des galeries superposées montre l'influence du mouvement pittoresque, qui favorise les liens entre le bâtiment et son environnement. La grange à dîme, avec son toit à larmiers retroussés, témoigne de l'influence des nouvelles formes de l'architecture domestique dans la construction des dépendances agricoles. Par ailleurs, l'église, construite en 1948 pour remplacer le lieu de culte précédent incendié, illustre les changements marquant l'architecture religieuse après la Seconde Guerre mondiale. Peu à peu, les architectes s'éloignent de la tradition et proposent de nouvelles formes. L'église de Sainte-Flavie évoque ces premiers changements, notamment par son porche d'entrée s'élevant sur deux niveaux, sa tour-clocher latérale et ses ouvertures dites en « arc en mitre ». Le site du patrimoine Flavie-Drapeau témoigne donc de l'évolution de l'architecture religieuse québécoise entre le milieu du XIXe siècle et le milieu du siècle suivant.

Le site du patrimoine Flavie-Drapeau présente en outre un intérêt pour sa valeur historique liée à son implantation. En milieu rural, dans les régions peuplées en majorité de francophones catholiques, les villages s'organisent souvent autour des édifices paroissiaux. Le clocher de l'église domine les bâtiments environnants et devient un point de repère signalant la présence de la paroisse. L'église de Sainte-Flavie, le presbytère, la grange à dîme, le cimetière paroissial délimité par un enclos ainsi que la place publique forment un ensemble constituant le coeur de la municipalité de Sainte-Flavie.

Source : Municipalité de Sainte-Flavie, 2008.

Haut de la page

Éléments caractéristiques

Les éléments caractéristiques du site du patrimoine Flavie-Drapeau liés à ses valeurs historique et architecturale comprennent, notamment :
- son implantation sur un terrain paysager planté d'arbres matures, entre la voie publique et le fleuve Saint-Laurent;
- la présence de l'église, de l'ancien presbytère de Sainte-Flavie, cité immeuble patrimonial, de la grange à dîme et du cimetière paroissial délimité par un enclos;
- l'aménagement de la place publique;
- les caractéristiques de l'église de Sainte-Flavie, notamment son volume, dont le plan rectangulaire terminé par un chevet plat, le toit à croupes, le porche monumental flanqué d'une tour-clocher latérale et la sacristie greffée au chevet, les matériaux, dont le parement en pierre à bossage, la couverture en cuivre de la tour-clocher, ainsi que les éléments architecturaux et ornementaux en pierre de taille, les ouvertures, dont les fenêtres dites en « arc en mitre », les fenêtres rectangulaires à carreaux ainsi que les portes en bois, l'ornementation, dont les chambranles en pierre de taille ainsi que les chaînes d'angle en pierre d'une couleur contrastante, la souche de cheminée en brique;
- les caractéristiques del'ancien presbytère de Sainte-Flavie, notamment son volume, dont le plan rectangulaire, l'élévation de deux étages et demi ainsi que le toit à deux versants à larmiers retroussés, les matériaux, dont le parement en planches horizontales, la couverture en bardeau de cèdre ainsi que les éléments architecturaux et ornementaux en bois, les ouvertures, dont la disposition régulière des fenêtres rectangulaires à battants et à grands carreaux, les portes à panneaux en bois (certaines à baies latérales), la lucarne centrale de grande dimension, les lucarnes à pignon et les chambranles, les éléments décoratifs, dont la bordure festonnée des lucarnes, les garde-corps et les supports menuisés des galeries ainsi que les planches cornières, les souches de cheminée en brique.;
- les caractéristiques de l'ancienne grange à dîme, notamment son volume, dont le plan rectangulaire, l'élévation de deux étages et le toit à deux versants à larmiers retroussés, les matériaux, dont le parement en planches horizontales, la couverture en bardeau de cèdre ainsi que les éléments architecturaux et ornementaux en bois, les ouvertures, dont les fenêtres rectangulaires à petits carreaux et les portes à panneaux en bois, l'ornementation simple, dont les chambranles et les planches cornières;
- les caractéristiques du cimetière de Sainte-Flavie, notamment sa situation à côté de l'église, sur un terrain dégagé au relief peu accusé, la sobriété des stèles disposées en rangées droites, la présence d'un calvaire, le muret en pierre, la grille en fer forgé et la clôture en pierre formant l'enclos.

Haut de la page

Informations historiques

Le site du patrimoine Flavie-Drapeau est aménagé dans l'ancienne seigneurie Lepage-Thivierge, acquise en 1790 par Joseph Drapeau (1752-1810), marchand de Québec. Au début du XIXe siècle, les habitants de l'endroit doivent se rendre à Sainte-Luce pour assister aux offices religieux. La paroisse de Sainte-Flavie est érigée canoniquement en 1829 et civilement en 1835. Elle est nommée en l'honneur de la coseigneuresse du lieu, Angélique-Flavie Drapeau (1788-1840). Sainte-Flavie est l'une des premières paroisses créées à l'est de Rimouski.

En 1849, la famille Drapeau donne un terrain à la fabrique. La construction du premier lieu de culte en bois y débute en 1850. Le noyau paroissial est complété par un presbytère, érigé en 1853, et par l'aménagement d'un cimetière à la même époque.

Au milieu du XIXe siècle, la pratique du prélèvement de la dîme, un impôt payé en denrées agricoles, persiste dans certains milieux ruraux québécois. Les grains, principalement le sarrasin et l'orge, ainsi que la pomme de terre, constituent l'essentiel de la production agricole locale. Vers 1857, une grange à dîme, permettant d'entreposer les denrées, est construite derrière l'église. Les travaux sont notamment réalisés au moyen de corvées.

En 1884, l'ancienne église en bois est vendue à la paroisse de Notre-Dame-de-Lourdes de Mont-Joli. Un deuxième lieu de culte en pierre la remplace. En 1948, l'édifice brûle et nécessite la construction d'une troisième église.

En 1982, l'espace riverain près du noyau paroissial est aménagé en place publique. Une plaque commémorative en hommage à Angélique-Flavie Drapeau est installée sur cette place qui porte aussi son nom. En 1992, le presbytère est acquis par la municipalité et transformé en centre culturel. Une bibliothèque et une galerie d'art y sont aménagées. L'édifice est cité en 1993. La grange à dîme, menacée de démolition, est déménagée à l'arrière du presbytère. Un centre d'interprétation de la dîme occupe le bâtiment restauré en 2004, et constitue un attrait touristique important dans la région.

Le site du patrimoine Flavie-Drapeau est constitué en 2008. Ce bien est devenu un site patrimonial cité à l'entrée en vigueur de la Loi sur le patrimoine culturel en 2012.

Haut de la page

Emplacement

Region administrative :

  • Bas-Saint-Laurent

MRC :

  • La Mitis

Municipalité :

  • Sainte-Flavie

Adresse :

  • route de la Mer

Latitude :

  • 48° 36' 40.7"

Longitude :

  • -68° 13' 45.2"

Désignation cadastrale

Circonscription foncière Division cadastrale Désignation secondaire Numéro de lot
Rimouski Paroisse de Sainte-Flavie Absent 71-31
71-34
71-35
71-P
72
72A-P

Haut de la page

Références

Liens Internet :

Notices bibliographiques :

  • BOIVIN, Julie. « La grange à dîme de Sainte-Flavie : vestige d'une paroisse agricole ». Histoire du Québec. Vol. 7, no 2 (2001), s.p.
  • TREMBLAY, Ghislain. 150e anniversaire de Sainte-Flavie. Sainte-Flavie (Québec), Comité de l'album souvenir, 1979. 683 p.

Multimédias disponibles en ligne :

Haut de la page

Gouvernement du Québec

© Gouvernement du Québec, 2013