Répertoire dupatrimoineculturel du Québec

Inscrit au Registre du patrimoine culturel

Ensemble architectural de l'église et du presbytère de Notre-Dame-de-Bonsecours

Type :

Patrimoine immobilier

Région administrative :

  • Outaouais

Municipalité :

  • Montebello

Usage :

  • Non applicable

Éléments associés

Patrimoine immobilier associé (2)

Personnes associées (2)

Carte

Description

L'ensemble architectural de l'église et du presbytère de Notre-Dame-de-Bonsecours est un ensemble religieux de tradition catholique comprenant une église paroissiale et son presbytère. Le lieu de culte, érigé en 1895 et 1896, est un bâtiment en pierre d'inspiration néoromane. Il présente un plan en croix latine composé d'une nef rectangulaire encadrée de bas-côtés, d'un transept et d'un choeur en saillie terminé par une abside à pans coupés. Il est coiffé d'un toit à deux versants droits doté de croupes au transept. Un clocher s'élève sur le faîte avant, au-dessus de la saillie centrale de la façade. La maison curiale, reliée à la gauche de la nef de l'église par un passage couvert, est un édifice en pierre construit en 1937. Il présente un plan rectangulaire, une élévation de deux étages et demi et un toit à croupes percé de lucarnes. Une annexe latérale et un solarium sont aménagés sur le côté droit. L'ensemble est implanté légèrement en retrait de la voie publique, sur un vaste terrain paysager, dans le noyau villageois de la municipalité de Montebello.

Cet ensemble est cité immeuble patrimonial. La protection s'applique à l'enveloppe extérieure des bâtiments.

Haut de la page

Statuts

Statut Catégorie Autorité Date
Citation Immeuble patrimonial Municipalité (Montebello) 2007-09-17
 

Haut de la page

Valeur patrimoniale

L'ensemble architectural de l'église et du presbytère de Notre-Dame-de-Bonsecours présente un intérêt patrimonial pour sa valeur architecturale. Les bâtiments qui le composent témoignent de styles architecturaux populaires à la fin du XIXe siècle et dans la première moitié du siècle suivant. L'église de Notre-Dame-de-Bonsecours s'inspire du style néoroman, utilisé en architecture religieuse dans la seconde moitié du XIXe siècle. Les formes néoromanes sont issues de l'architecture médiévale, en particulier des édifices religieux des XIe et XIIe siècles. Les bâtiments néoromans sont notamment caractérisés par des volumes massifs où l'horizontalité est mise en valeur, par une ornementation dépouillée ainsi que par des ouvertures larges généralement cintrées. L'église de Notre-Dame-de-Bonsecours, érigée en 1895 et 1896, est représentative des lieux de culte catholiques québécois d'inspiration néoromane par ses formes massives, les bas-côtés encadrant la nef, les fenêtres hautes, les ouvertures cintrées souvent jumelées, les oculus et l'aspect rustique que lui donne la pierre à bossages. Par ailleurs, la composition tripartite de la façade et la saillie centrale évoquant une tour-clocher sont des éléments répandus dans l'architecture québécoise de cette époque. Le presbytère, construit en 1937, est un exemple de résidence conçue dans un esprit éclectique. L'éclectisme est un assemblage d'éléments architecturaux et ornementaux puisés dans les divers styles historiques et associés plus librement, dans une recherche de monumentalité et d'effets visuels nouveaux. Le presbytère de Notre-Dame-de-Bonsecours comporte plusieurs éléments l'associant à ce type architectural, dont un toit à croupes, des fenêtres en saillie, divers matériaux créant des effets visuels ainsi qu'une ornementation abondante et raffinée issue principalement du vocabulaire classique. Ses dimensions imposantes lui confèrent également l'aspect monumental propre aux maisons curiales. Le presbytère forme avec l'église un ensemble homogène, notamment grâce à l'utilisation de la pierre.

L'ensemble architectural de l'église et du presbytère de Notre-Dame-de-Bonsecours présente aussi un intérêt patrimonial pour sa valeur historique reposant aussi sur son association avec le concepteur du lieu de culte, Napoléon Bourassa (1827- 1916), architecte, peintre et romancier. Formé vers 1850 auprès du peintre Théophile Hamel à Québec, Bourassa poursuit ensuite ses études artistiques en Italie et en France. À son retour, il se fait le promoteur de l'enseignement des arts et s'entoure de plusieurs apprentis. Dans les années 1860, il s'installe à Montebello dans un atelier mis à sa disposition par son beau-père, Louis-Joseph Papineau (1786-1871). À titre d'architecte, il réalise notamment les plans de la chapelle Notre-Dame-de-Lourdes à Montréal et ceux du caveau funéraire de la famille Bourassa à Montebello. Il conçoit également l'église de Notre-Dame-de-Bonsecours. Le lieu de culte rappelle ainsi l'établissement de cet artiste et architecte dans la localité.

Source : Municipalité de Montebello, 2009.

Haut de la page

Éléments caractéristiques

Les éléments caractéristiques de l'ensemble architectural de l'église et du presbytère de Notre-Dame-de-Bonsecours liés à ses valeurs architecturale et historique comprennent, notamment :
- son implantation légèrement en retrait de la voie publique, sur un vaste terrain paysager ponctué d'arbustes et d'arbres matures, dans le noyau villageois;
- les caractéristiques de l'église, entre autres son volume, dont le plan en croix latine composé d'une nef encadrée de bas-côtés, d'un transept et d'un choeur en saillie terminé par une abside à pans coupés ainsi que le toit à deux versants droits, les matériaux, dont la maçonnerie de blocs de grès local taillé à bossages ou lisse, la couverture en tôle et les éléments architecturaux et ornementaux en bois, les caractéristiques de la façade, dont la composition tripartite, la saillie centrale encadrée de contreforts et surmontée d'un clocher (composé d'une base carrée, d'une double lanterne, d'une flèche ainsi que d'une croix et doté d'un carillon à quatre cloches ornées de bas-reliefs), les portails cintrés (composés d'une porte à double vantail et d'un tympan vitré), les fenêtres jumelées et cintrées, les oculi, les chambranles, la niche, les chaînes d'angle, les bandeaux, les corniches, les colonnes ainsi que les motifs quadrilobés en relief, les caractéristiques des longs-pans, des bas-côtés, du transept et du choeur, dont les fenêtres hautes cintrées et jumelées, les fenêtres rectangulaires jumelées, les chambranles, les corniches et les bandeaux, ainsi que la la haute souche de cheminée en brique;
- les caractéristiques du presbytère, entre autres son volume, dont le plan rectangulaire, l'élévation de deux étages et demi, le toit à croupes percé de lucarnes, l'annexe latérale à deux étages surmontée d'un toit à croupes et le solarium, les matériaux, dont la maçonnerie en pierre à bossage, la couverture en tôle ainsi que les éléments architecturaux et ornementaux en bois et en pierre de taille lisse, les ouvertures, dont le portail à arc brisé surbaissé (doté d'une porte à double vantail et à vitrage), les fenêtres en saillie, les fenêtres rectangulaires à guillotine, les lucarnes en appentis ainsi que les chambranles, les appuis et les linteaux, l'ornementation, dont les chaînes d'angle, les bandeaux et les corbeaux, le porche protégé d'une marquise, dont l'escalier et le muret en pierre ainsi que la rampe d'escalier en métal, les deux souches de cheminées en pierre, ainsi que le passage couvert reliant le presbytère au côté gauche de la nef de l'église, dont le plan rectangulaire, l'élévation d'un étage, le toit plat, le parapet et le portail à arc brisé (doté d'une porte à double vantail et à vitrage).

Haut de la page

Informations historiques

L'ensemble architectural de l'église et du presbytère de Notre-Dame-de-Bonsecours constitue le noyau religieux de la paroisse du même nom à Montebello. Le territoire actuel de cette localité est formé d'une partie de l'ancienne seigneurie de la Petite-Nation. Au début du XIXe siècle, ce lieu n'est peuplé que de quelques colons rassemblés près du premier manoir seigneurial. Un missionnaire catholique est envoyé sur place en 1815, puis une chapelle est construite en 1821. La paroisse de Notre-Dame-de-Bonsecours est érigée canoniquement en 1831. En 1849, les paroissiens aménagent un presbytère à côté de la chapelle, qui est agrandie en 1854.

Au début des années 1890, l'église est jugée en mauvais état et trop petite pour contenir le nombre grandissant de fidèles. Un nouveau lieu de culte est érigé sur le même emplacement, d'après les plans de Napoléon Bourassa (1827-1916). Peintre, romancier et architecte, Bourassa est l'un des artistes majeurs du XIXe siècle au Québec. Formé en 1850 auprès du peintre Théophile Hamel à Québec, il poursuit ensuite ses études artistiques en Italie et en France. Dans les années 1860, il s'installe à Montebello dans un atelier mis à sa disposition par son beau-père, Louis-Joseph Papineau (1786-1871).

Un orgue Casavant est acheté en 1904 et installé dans le lieu de culte. En 1932, l'église est agrandie. Cinq ans plus tard, le presbytère, devenu désuet, est remplacé par une nouvelle maison curiale, dont la construction est commandée par l'abbé Michel Chamberland (1865-1943), curé de l'endroit depuis 1902. Cet homme important dans l'histoire de la paroisse est inhumé dans une chapelle funéraire avec crypte aménagée dans l'église. En 1951, le choeur de l'église est réaménagé et redécoré.

L'ensemble architectural de l'église et du presbytère de Notre-Dame-de-Bonsecours est cité en 2007. Les deux édifices conservent leur fonction d'origine.

Haut de la page

Emplacement

Region administrative :

  • Outaouais

MRC :

  • Papineau

Municipalité :

  • Montebello

Adresse :

  • rue Notre-Dame

Latitude :

  • 45° 39' 1.9"

Longitude :

  • -74° 56' 23.4"

Désignation cadastrale

Circonscription foncière Division cadastrale Désignation secondaire Numéro de lot
Papineau Paroisse de Notre-Dame-de-Bonsecours Absent 165 ptie
167 ptie
167-2 ptie

Haut de la page

Références

Notices bibliographiques :

  • BOURASSA, Anne. Napoléon Bourassa, 1827-1916, Un artiste canadien-français. Montréal, 1968. 87 p.
  • Bulletin de la Société historique Louis-Joseph Papineau. Vol. XIX, no 1 (2003).
  • CHAMBERLAND, Michel. Histoire de Montebello, 1815-1928. Montréal, Imprimerie des Sourds-Muets, 1929. 410 p.
  • DE BARBEZIEUX, Alexis. Histoire de la province ecclésiastique d'Ottawa et de la colonisation dans la Vallée de l'Ottawa. Ottawa, La Cie d'imprimerie d'Ottawa, 1897. s.p.
  • LAMARCHE, Jacques. L'histoire de Montebello. Vol. 1. Saint-André-Avellin, Éditions de la Petite-Nation, 1980. s.p.
  • LAROUCHE, Lina. Si Papineau m'était conté.... Papineauville, Comité d'aide au développement de la collectivité de Papineau, 1990. 56 p.
  • VÉZINA, Raymond. Napoléon Bourassa (1827-1916) : introduction à l'étude de son art. L'Art au Canada, 3. Montréal, Éditions Élysée, 1976. 262 p.

Multimédias disponibles en ligne :

Haut de la page

Gouvernement du Québec

© Gouvernement du Québec, 2013