Répertoire dupatrimoineculturel du Québec

Église Saint-Mathias

Type :

Patrimoine immobilier

Région administrative :

  • Saguenay--Lac-Saint-Jean

Municipalité :

  • Saguenay

Date :

  • 1964 – 1965 (Construction)

Thématique :

  • Patrimoine de la modernité
  • Patrimoine religieux (Culte)

Tradition religieuse :

  • Christianisme (Catholicisme (rite latin))

Usage :

  • Services et institutions (Églises, temples, synagogues et mosquées)

Éléments associés

Patrimoine immobilier associé (1)

Groupes associés (1)

Voir la liste

Personnes associées (2)

Voir la liste

Inventaires associés (1)

Carte

Statuts

Statut Catégorie Autorité Date
Citation Situé dans un site patrimonial Municipalité (Saguenay) 2006-05-01
 

Haut de la page

Informations historiques

L'église Saint-Mathias est une église catholique moderne établie dans la ville de Jonquière (aujourd'hui Saguenay). La paroisse est fondée en juin 1955. Les premiers offices religieux sont célébrés dans le gymnase de l'école Sainte-Lucie et une maison est acquise afin de servir de presbytère temporaire. Cette maison est vendue en 1957 et les architectes Alfred Lamontagne (1883-1967) et Armand Gravel (1895-1980) dressent les plans du nouveau presbytère érigé l'année suivante. Pour la construction du lieu de culte, c'est l'architecte Jacques Coutu (né en 1927), un des principaux protagonistes de l'expressionnisme formel au Québec, qui est retenu. Les travaux commencent en 1964 et se terminent en 1965.

L'église se distingue par son plan en losange. Les bancs sont déployés en éventail autour de l'autel pour permettre un rapprochement des fidèles et favoriser leur participation. Cette configuration laisse aussi de l'espace dans le plan, autour de la nef, pour aménager des salles communautaires. La toiture est formée de quatre versants concaves se rejoignant au centre pour former un clocher constituant un véritable point de repère dans le quartier.

La décoration intérieure repose principalement sur les éléments structuraux et l'utilisation de matériaux comme le béton, le bois lamellé-collé et le granit noir du mobilier liturgique. La forme des blocs de béton des murs, en plus de créer un effet décoratif, améliore l'acoustique du lieu de culte. L'artiste d'origine italienne Mario Mauro (1920-1985) réalise les vitraux.

Coutu reçoit en 1965 le Canadian Wood Design Award pour ce bâtiment.

En 1971, le recouvrement en cuivre de la toiture est changé pour du bardeau d'asphalte. Quatre ans plus tard, le toit est de nouveau rénové afin de refermer les quatre bandeaux vitrés et ainsi mettre fin aux infiltrations d'eau.

En 2000, la paroisse Saint-Mathias fusionne avec celle de Saint-Jacques pour former la paroisse Saint-Étienne. Cinq ans plus tard, une nouvelle fusion, cette fois avec Saint Jean Eudes, crée la paroisse Sainte-Thérèse-de-l'Enfant-Jésus.

Le lieu de culte fait partie du site patrimonial de l'Église-Saint-Mathias cité en 2006.

Haut de la page

Emplacement

Region administrative :

  • Saguenay--Lac-Saint-Jean

MRC :

  • Saguenay

Municipalité :

  • Saguenay

Arrondissement municipal :

  • Jonquière

Adresse :

  • rue Lévesque

Localisation informelle :

Située à proximité du presbytère (2327, rue Lévesque).

Latitude :

  • 48° 24' 30.0"

Longitude :

  • -71° 10' 22.5"

Désignation cadastrale :

  • Lot 2 292 625

Haut de la page

Références

Liens Internet :

Notices bibliographiques :

  • BERGERON, Claude. Architecture des églises du Québec : 1940-1985. Québec, Presses de l'Université Laval, 1987. 383 p.
  • BERGERON, Claude. « Le modernisme venu du Nord: Les églises du Saguenay-Lac-Saint-Jean ». Bulletin de la Société pour l'étude de l'architecture au Canada. Vol. 13, no 9 (1988), p. 9-21.
  • Fondation du patrimoine religieux du Québec. Inventaire des lieux de culte du Québec [En Ligne]. http://www.lieuxdeculte.qc.ca/
  • HURNI, Jean-Claude et Laurent LAMY. Architecture contemporaine au Québec 1960-1970. Montréal, Hexagone, 1983. 179 p.
  • MORISSET, Lucie K. et Luc NOPPEN. Jonquière, mémoires et lieux: Guide d'excursion et d'interprétation du patrimoine. Jonquière, Ministère de la culture et des communications, 1994. 103 p.
  • s.a. « Église Saint-Mathias, Arvida ». Architecture, bâtiment, construction. Vol. 20, no 236 (1965), p. 28-32.

Multimédias disponibles en ligne :

Haut de la page

Gouvernement du Québec

© Gouvernement du Québec, 2013