Répertoire dupatrimoineculturel du Québec

Inscrit au Registre du patrimoine culturel

Prévost, André

Type :

Personne

Date :

  • 1934‑07‑30 – 2001‑01‑27

Occupation :

  • Enseignant / professeur
  • Musicien / chanteur

Images

Statuts

Statut Catégorie Autorité Date
Identification Personnage historique Municipalité (Saint-Jérôme) 2014-06-17
 
Inventorié --
 

Haut de la page

Synthèse

Né le 30 juillet 1934 à Hawkesbury, en Ontario, André Prévost est le fils de Jules-Édouard Prévost, sénateur, et d'Hermine Smith.

Prévost fait son école primaire à Saint-Jérôme, puis ses études classiques au petit séminaire de Sainte-Thérèse et au Collège de Saint-Laurent. Dès son enfance, il apprend le piano auprès d'Eugène Richer. Souhaitant pousser son art plus loin, il entre, en 1951, au Conservatoire de musique de Montréal. Il y est formé en composition, harmonie, fugue, contrepoint, piano et basson. Récipiendaire de bourses du Conseil des arts du Canada et du gouvernement du Québec, il s'inscrit au Conservatoire de Paris où, jusqu'en 1962, il va parfaire sa formation, notamment en composition et en analyse. Deux ans plus tard, il retourne à Paris pour étudier la musique électronique auprès de Michel Philippot à l'Office de radiodiffusion-télévision française.

De retour de son premier voyage d'études en France, en 1962, Prévost entame une carrière en enseignement. Il travaille d'abord au séminaire de Joliette, puis au collège des Eudistes à Rosemont. De 1965 à 1996, il occupe un poste de professeur de musique à l'Université de Montréal.

Compositeur, Prévost laisse derrière lui un répertoire imposant qui, à la fin des années 1980, s'élève à plus d'une cinquantaine de titres. En 1964, il compose une oeuvre musicale sur le thème de Terre des hommes qui est créée lors de l'inauguration du Festival mondial d'Expo 67. Au cours de sa carrière, il compose pour de nombreux orchestres et organismes comme la Société Radio-Canada, l'Orchestre de chambre McGill et les orchestres symphoniques de Québec et de Montréal. Pour l'ensemble de son oeuvre, il est investi officier de l'Ordre du Canada en 1986.

Il est décédé à Montréal le 27 janvier 2001.

Il avait épousé, en 1959, Lise Vézina.

Ce personnage historique a été identifié par la Ville de Saint-Jérôme.

Haut de la page

Références

Notices bibliographiques :

  • Institut Historica-Dominion. L'encyclopédie canadienne [En Ligne]. http://www.thecanadianencyclopedia.com/
  • LAURIN, Serge. Histoire de Saint-Jérôme. Québec, Éditions GID, 2009. 511 p.
  • LAURIN, Serge. Rouge, bleu : la saga des Prévost et des Nantel : chronique d'un siècle d'histoire politique dans la région des Laurentides. Sainte-Foy, Presses de l'Université Laval, 1999. 284 p.

Multimédias disponibles en ligne :

Haut de la page

Gouvernement du Québec

© Gouvernement du Québec, 2013