Répertoire dupatrimoineculturel du Québec

Inscrit au Registre du patrimoine culturel

Peinture (Portrait de sir Wilfrid Laurier)

Type :

Patrimoine mobilier (Oeuvre d'art / Ethno-historique)

Date :

  • 1909 – (Production)

Classification :

  • Oeuvre d'art / Bien ethno-historique > Objets de communication > Beaux-arts > Peinture

Éléments associés

Personnes associées (2)

Description

Le portrait de sir Wilfrid Laurier est un tableau figuratif réalisé en 1909. L'oeuvre, mesurant 130 cm de hauteur et 107 cm de largeur, est exécutée au pastel sur un papier marouflé sur toile, puis monté sur panneau. Le sujet est Wilfrid Laurier (1841-1919), premier ministre du Canada de 1896 à 1911. Le personnage est représenté assis, le regard posé sur le spectateur. Il occupe presque tout l'espace du tableau, et une partie de ses jambes n'est pas visible. La composition inclut également des livres à droite du personnage et un globe esquissé à sa gauche. Le portrait est caractérisé par des couleurs sombres où dominent les tons de bleu et de gris.

Ce bien est classé objet patrimonial.

Dimensions :

  • Hauteur : 130 centimètre(s)
  • Largeur : 107 centimètre(s)

Médium :

  • Pastel

Support :

  • Papier marouflé sur toile

Représentation iconographique :

  • Sir Wilfrid Laurier

Sujet :

  • Portrait

Haut de la page

Statuts

Statut Catégorie Autorité Date
Classement Objet patrimonial Ministre de la Culture et des Communications 2012-10-19

Statuts antérieurs

  • Reconnaissance, 1975-06-18
 

Haut de la page

Valeur patrimoniale

Le portrait de sir Wilfrid Laurier présente un intérêt patrimonial pour sa valeur historique reposant sur son association avec le personnage qui y est représenté. Avocat et journaliste à ses débuts, Wilfrid Laurier (1841-1919) est député pendant près d'un demi-siècle, chef du Parti libéral de 1887 à 1919 et premier ministre du Canada de 1896 à 1911. Premier Canadien français à remplir cette fonction, Laurier est considéré comme le principal bâtisseur du Canada moderne. En sa qualité de premier ministre, Laurier a notamment participé à la consolidation de la Confédération et au développement matériel du pays. Durant son mandat, le Canada s'est urbanisé et industrialisé à un rythme accéléré, et deux nouvelles provinces, la Saskatchewan et l'Alberta, se sont intégrées dans la Confédération. En tant que figure politique dominante de son époque, Laurier a fait réaliser plusieurs portraits officiels, dont celui commandé en 1909 à Marc-Aurèle de Foy Suzor-Coté (1869-1937) et destiné au bureau du président de la Chambre des communes. Ce pastel sur papier marouflé sur toile constitue probablement l'étude préparatoire du portrait à l'huile qui a été détruit dans un incendie en 1916. Plusieurs éléments associés à l'image de Laurier y sont représentés, tels que la redingote noire, la large cravate piquée d'une broche en fer à cheval et les lunettes suspendues au cou. Le tableau montre l'homme à un âge avancé, affairé à une tâche intellectuelle. Nourrissant un grand intérêt pour les arts et les lettres, Laurier a joué un rôle important de mécène auprès d'artistes canadiens comme Suzor-Côté et le sculpteur Alfred Laliberté (1878-1953), ce que rappelle ce portrait.

Le portrait de sir Wilfrid Laurier présente également un intérêt patrimonial pour ses valeurs historique et artistique reposant sur son association avec Marc-Aurèle de Foy Suzor-Coté, l'artiste qui l'a réalisé. Ce peintre et sculpteur est l'une des figures marquantes de l'histoire de l'art canadien. Après avoir étudié le dessin et la peinture à Arthabaska, Suzor-Coté acquiert une solide formation artistique à Paris, notamment à l'École des beaux-arts et aux académies Julian et Colarossi. Il crée un art dont les thèmes, la facture et les couleurs font la synthèse des mouvements symboliste et impressionniste. Ses peintures, pastels et sculptures représentent des paysages, des portraits, des scènes d'histoire, des natures mortes, des scènes de genre et des nus. Ses oeuvres obtiennent la faveur des collectionneurs et lui valent plusieurs prix. L'artiste acquiert rapidement une renommée internationale et expose fréquemment au Canada, aux États-Unis et en Europe, notamment au Salon de la Société des artistes français et à l'Académie royale des arts du Canada, dont il devient membre associé. Dans son atelier aménagé à l'arrière de sa maison natale, à Arthabaska, il reçoit ses clients parmi lesquels se trouvent plusieurs dignitaires, dont Wilfrid Laurier. Suzor-Coté est en effet un ami intime des Laurier, les côtoyant à la fois à Arthasbaska, où ils possèdent une maison, et à travers leur cercle mondain à Ottawa. Le portrait de sir Wilfrid Laurier témoigne du talent de portraitiste de Suzor-Coté. Par la précision des traits du visage et la maîtrise technique, l'oeuvre se rapproche notamment des autoportraits réalisés par l'artiste au début de sa carrière.

Source : Ministère de la Culture, des Communications et de la Condition féminine du Québec, 2011.

Haut de la page

Éléments caractéristiques

Les éléments caractéristiques du portrait de sir Wilfrid Laurier liés à ses valeurs historique et artistique comprennent, notamment :
- ses dimensions, dont la hauteur de 130 cm et la largeur de 107 cm;
- les matériaux, dont le pastel sur papier marouflé sur toile, monté sur panneau;
- la représentation de Wilfrid Laurier assis, le regard tourné vers le spectateur, la redingote noire, la large cravate piquée d'une broche en fer à cheval et les lunettes suspendues au cou;
- les éléments du décor, dont les livres empilés à droite, une partie d'un globe dans le coin inférieur gauche et le document tenu par le personnage;
- le cadrage serré montrant le personnage jusqu'en bas des genoux;
- les couleurs sombres où dominent les tons de bleu et de gris;
- la signature de l'artiste et l'inscription « copyright » dans le coin inférieur droit.

Haut de la page

Informations historiques

Le portrait de sir Wilfrid Laurier est réalisé en 1909 par le peintre et sculpteur Marc-Aurèle de Foy Suzor-Coté (1869-1937). Il s'agit d'un pastel qui a probablement servi d'étude préparatoire à la réalisation du portrait à l'huile, commandé à l'artiste par le premier ministre du Canada de l'époque, Wilfrid Laurier (1841-1919). Le portrait à l'huile devait orner le bureau du président de la Chambre des communes. Il a été détruit lors d'un incendie au parlement en 1916.

Le pastel représente l'homme politique à une époque tardive de sa carrière. Premier ministre du Canada de 1896 à 1911, Laurier est le premier Canadien français à occuper cette fonction. Il est considéré comme le principal bâtisseur du Canada moderne. Sous son gouvernement, le pays connaît effectivement une croissance économique sans précédent. Laurier nourrit un grand intérêt pour les arts et les lettres et agit comme mécène auprès d'artistes, dont Suzor-Coté. Ce dernier est une figure marquante de l'histoire de l'art canadien, et il jouit d'une renommée internationale. Formé à Paris, il expose en France, au Canada et aux États-Unis. Ses oeuvres, qui comptent notamment des paysages, des scènes d'histoire et des portraits, ont la faveur des collectionneurs.

Laurier n'accorde que deux séances de pose pour la réalisation du portrait, ce qui permet à l'artiste de fixer les traits du visage. Pour compléter l'ensemble, Suzor-Coté utilise son frère Édouard comme modèle, ce qui explique les mains de jeune homme du personnage représenté qui contrastent avec l'âge avancé de Wilfrid Laurier.

En 1919, Laurier fait don de ce pastel à son secrétaire particulier Lucien Giguère. L'oeuvre demeure dans la famille de ce dernier pendant plus de 70 ans.

Le portrait de sir Wilfrid Laurier est reconnu en 1975. L'oeuvre est léguée au fonds Canadiana en 1994 et ramenée à Ottawa. Le portrait fait désormais partie de la collection d'oeuvres ornant les résidences officielles du pays. Ce bien est devenu classé à l'entrée en vigueur de la Loi sur le patrimoine culturel en 2012.

Haut de la page

Références

Contributeur de données :

Direction générale du patrimoine

Notices bibliographiques :

  • Assemblée nationale du Québec. Histoire: Dictionnaire des parlementaires du Québec de 1792 à nos jours [En Ligne]. http://www.assnat.qc.ca/
  • BÉLANGER, Réal. « Laurier, sir Wilfrid ». Institut Historica-Dominion. L'encyclopédie canadienne [En ligne]. http://www.thecanadianencyclopedia.com/
  • BÉLANGER, Réal. « Laurier, sir Wilfrid ». Université Laval/University of Toronto. Dictionnaire biographique du Canada [En ligne]. http://www.biographi.ca/
  • LACROIX, Laurier. « Suzor-Coté, Marc-Aurèle de Foy ». Institut Historica-Dominion. L'encyclopédie canadienne [En ligne]. http://www.thecanadianencyclopedia.com/
  • LAROCHE, Ginette. « Portrait de sir Wilfrid Laurier ». Commission des biens culturels du Québec. Les chemins de la mémoire. Biens mobiliers du Québec. Tome III. Québec, Les Publications du Québec, 1999, p. 186.

Multimédias disponibles en ligne :

Haut de la page

Gouvernement du Québec

© Gouvernement du Québec, 2013