Ministère de la Culture et des Communications
Répertoire du patrimoine culturel du Québec

Répertoire dupatrimoineculturel du Québec

Monnaie

Type :

Patrimoine mobilier (Bien archéologique)

Région administrative :

  • Côte-Nord

Municipalité :

  • Sept-Îles

Date :

  • 1691 – (Fabrication)

Période :

  • Le Régime français (1534 à 1760)

Thématique :

  • Patrimoine de la Nouvelle-France

Éléments associés

Patrimoine mobilier associé (1)

Voir la liste

Événements associés (1)

Inventaires associés (2)

Images

Description

La monnaie, frappée en 1691, est un objet lié au commerce. Entier, l'objet consiste en un disque circulaire plat en argent. Il est orné d'une représentation du roi Louis XIV en buste sur l'avers qui est accompagnée d'inscriptions latines ainsi que d'une croix couronnée formée de huit « L » adossés en paires et accostée de quatre lys au revers. Au centre de ce côté se trouve également un « C » dans un cercle, ainsi que des inscriptions latines situées sur le contour. L'objet mesure 3,3 cm de diamètre.

La pièce est ornée, sur l'avers, du buste du roi Louis XIV drapé à l'antique et portant une grande perruque ainsi que des inscriptions latines « LVD. XIIII. D. G. FR. ET. NAV. REX. », ce qui signifie en français : « Louis XIV, par la grâce de Dieu, roi de France et de Navarre ». Au revers, le « C » encerclé est une lettre d'atelier, et les inscriptions latines « CHRS – REGN – VINC – IMP », situées sur le pourtour, se traduisent par : « Le Christ règne, vainc et commande ».

Provenance archéologique :

  • EaDo-1

Contexte archéologique :

  • Épave

Fonctions / usages :

La monnaie est une pièce de métal de forme circulaire, frappée sur l'avers et le revers d'une empreinte propre à l'autorité qui l'émet. Elle est utilisée comme moyen d'échange et de paiement dans le commerce.

Lieu de production :

  • Europe > France

Type de fabrication :

Artisanal

Technique de fabrication :

  • Frappé

Matériaux :

  • Métal - métaux et alliages argentifères (Argent)

Technique de décoration :

  • Incisé

Motif décoratif :

  • Croix
  • Linéaire

Décor :

La pièce est ornée, sur l'avers, du buste du roi Louis XIV drapé à l'antique et portant une grande perruque.

Inscription :

Inscriptions latines « LVD. XIIII. D. G. FR. ET. NAV. REX. », ce qui signifie en français : « Louis XIV, par la grâce de Dieu, roi de France et de Navarre ». Au revers, le « C » encerclé est une lettre d'atelier, et les inscriptions latines « CHRS – REGN – VINC – IMP », situées sur le pourtour, se traduisent par : « Le Christ règne, vainc et commande ».

Dimensions :

  • Diamètre extérieur (Mesurée / intégral) : 3,3 centimètre(s)
  • Épaisseur (Mesurée / intégral) : 0,1 centimètre(s)

Intégrité :

Objet entier (100% de l'objet)

Nombre de biens :

1

Nombre de fragments :

1

Numéro de l'objet :

  • CARQ : 31
  • Numéro archéologique : EaDo-1
  • Numéro de catalogue : 43M28R1-1

Discipline :

  • Archéologie historique

Haut de la page

Statuts

Statut Catégorie Autorité Date
Inventorié --
 

Haut de la page

Informations historiques

La monnaie est frappée en France en 1691. Elle consiste en un disque circulaire plat en argent. L'objet est orné d'une représentation du roi Louis XIV en buste sur l'avers accompagné d'inscriptions latines, et d'une croix couronnée formée de huit « L » adossés en paires et accostée de quatre lys au revers. Au centre de ce côté se trouve également un « C » dans un cercle, ainsi que des inscriptions latines situées sur le contour.

La monnaie est une pièce de métal de forme circulaire, frappée sur l'avers et le revers d'une empreinte propre à l'autorité qui l'émet. Elle est utilisée comme moyen d'échange et de paiement. Ce type de monnaie est frappé à l'origine en plusieurs valeurs de pièces, et celle-ci est probablement réformée. La réformation est l'action de donner à une espèce une autre empreinte par souci d'économie. Par exemple, lors de la succession d'un monarque, les pièces issues de l'ancien régime sont frappées de nouvelles inscriptions et décors afin d'être identifiées comme légitimes sous le nouveau roi. La première réformation de monnaie française a eu lieu de 1690 à 1693.

La monnaie est mise au jour en 1994 sur le site de l'épave du Corossol, qui se trouve à environ six mètres de profondeur dans une baie située entre l'île Manowin et l'île du Corossol, près de la municipalité de Sept-Îles sur la Côte-Nord. L'épave du Corossol est le vestige d'un vaisseau de guerre du roi de France qui fait partie de la flotte devant assurer le transport et la sécurité des passagers et des marchandises, dont des pelleteries, entre la France et la Nouvelle-France à la fin du XVIIe siècle. Il s'agit d'une pinasse de la Marine française construite en Hollande et ayant fait naufrage lors d'une tempête en novembre 1693. Le fond rocheux du site, la glace et l'exposition aux vents forts et aux vagues ont fait disparaitre toute trace de la coque en bois, des voiles et des cordages. Le site est constitué de huit canons, d'une soixantaine de boulets et de quelques objets en métal épars. L'épave est découverte de manière fortuite en 1990 par un plongeur récréatif.

Des reconnaissances effectuées par le Service d'archéologie subaquatique de Parcs Canada ont lieu en juin 1991, puis en septembre 1994, auxquelles s'ajoute une surveillance en 1995. Principalement de nature militaire, la grande majorité du matériel contenu dans des concrétions est composée de boulets de canon, de sceaux de ballots de fourrure en plomb et de grenades à main. La découverte de cette pièce datant de 1691 a permis de confirmer l'identité de l'épave.

Haut de la page

Évaluation d'inventaire

  • Numérisation de la collection archéologique de référence du Québec (2016 - )
    Société du musée d'archéologie et d'histoire de Montréal Pointe-à-Callière


  • La monnaie a été sélectionnée pour la collection archéologique de référence du Québec, car elle témoigne des activités commerciales ayant cours entre la France et la Nouvelle-France dans la région de la Côte-Nord au XVIIe siècle. Provenant de l'épave du Corossol, elle a également été choisie parce que sa découverte a permis d'identifier le navire.

  • Peuples de la Côte-Nord (2020 - 2021)
    Archéo-Mamu Côte-Nord


  • La monnaie a été sélectionnée pour la collection archéologique de référence du Québec, car elle témoigne des activités commerciales ayant cours entre la France et la Nouvelle-France dans la région de la Côte-Nord au XVIIe siècle. Provenant de l'épave du Corossol, elle a également été choisie parce que sa découverte a permis d'identifier le navire.

    Haut de la page

    Emplacement

    Region administrative :

    • Côte-Nord

    MRC :

    • Sept-Rivières

    Municipalité :

    • Sept-Îles

    Adresse :

    • 500, boulevard Laure

    Localisation informelle :

    Musée régional de la Côte-Nord

    Code Borden

    EaDo-1      

    Haut de la page

    Références

    Notices bibliographiques :

    • BERNIER, Marc-André. «  Le Corossol : le fond de l'histoire ». Revue d'histoire de la Côte-Nord. No 28 (1999), p. 8-12.

    Multimédias disponibles en ligne :

    Haut de la page

    Gouvernement du Québec

    © Gouvernement du Québec, 2024