Répertoire dupatrimoineculturel du Québec

Pointe triangulaire à pédoncule évasé

Type :

Patrimoine mobilier (Bien archéologique)

Région administrative :

  • Montréal

Municipalité :

  • Montréal

Date :

  • 1642 – 1699 (Contexte archéologique)
  • 1991 (Découverte)

Période :

  • Le Régime français (1534 à 1760)

Thématique :

  • Patrimoine autochtone (Patrimoine amérindien)
  • Patrimoine de la Nouvelle-France

Classification :

  • Bien archéologique > Outils et équipement de science et technologie > Armement : arme blanche > Projectile

Éléments associés

Inventaires associés (1)

Images

Description

La pointe triangulaire à pédoncule évasé est faite en métal cuivreux. L'objet, lié à la chasse ou à la guerre, date probablement du XVIIe siècle. L'artéfact mesure 3,75 cm de longueur et 1,7 cm de largeur.

Provenance archéologique :

  • BjFj-3 > Opération 5 > Sous-opération A > Lot 28 > Numéro de catalogue 1097

Contexte archéologique :

  • Remblai
  • Tranchée de palissade

Fonctions / usages :

La pointe servait probablement à armer un projectile pour la chasse, voire pour la guerre, mais elle a éventuellement pu servir aussi comme couteau, maintenu dans la main ou attaché à un manche.

Lieu de production :

  • Amérique du Nord > Canada > Québec > Montréal

Type de fabrication :

Artisanal

Technique de fabrication :

  • Découpé
  • Martelé

Matériaux :

  • Métal - métaux et alliages cuivreux (Cuivre)

Dimensions :

  • Largeur (Mesurée / intégral) : 1,7 centimètre(s)
  • Longueur (Mesurée / intégral) : 3,75 centimètre(s)

Intégrité :

Objet entier (100% de l'objet)

Nombre de biens :

1

Numéro de l'objet :

  • CARQ : 4
  • Numéro archéologique : BjFj-3-5A28-1097
  • Numéro précédent : BjFj-47-5A28-1097

Discipline :

  • Archéologie historique

Haut de la page

Statuts

Statut Catégorie Autorité Date
Inventorié --
 

Haut de la page

Informations historiques

La pointe triangulaire à pédoncule évasé est un objet utilisé principalement comme pointe de projectile pour la chasse ou la guerre, mais elle peut également servir de couteau. Elle est en métal cuivreux, un matériau probablement récupéré d'un chaudron français.

Elle constitue un exemple représentatif de l'adoption par les Autochtones de nouveaux matériaux en provenance d'Europe. En effet, ces deniers ont rapidement testé la valeur technologique des matériaux importés par les Européens, comme le fer et le cuivre, afin d'en déterminer l'utilité. Dans certains cas, les pointes ainsi façonnées reproduisent les modèles anciens, notamment le type « Levanna ».

La pointe date probablement du XVIIe siècle est mise au jour en 1991 dans un remblai de palissade de la place Royale, à Montréal, un site fréquenté depuis longtemps par les Autochtones. Bien que l'arrivée des Européens ait certainement transformé leur rapport avec ce lieu, ils ont quand même continué à le fréquenter, notamment à des fins de commerce.

Haut de la page

Évaluation d'inventaire

  • Numérisation de la collection archéologique de référence du Québec (2016 - )
    Société du musée d'archéologie et d'histoire de Montréal Pointe-à-Callière


  • La pointe triangulaire à pédoncule évasé fait partie de la collection archéologique de référence du Québec, car elle constitue un exemple représentatif de l'adoption par les Autochtones de nouveaux matériaux en provenance d'Europe. En effet, ces deniers ont rapidement testé la valeur technologique des matériaux importés par les Européens, comme le fer et le cuivre, afin d'en déterminer l'utilité. Dans certains cas, les pointes ainsi façonnées reproduisent les modèles anciens, notamment le type « Levanna ». Dans d'autres cas, un long pédoncule est ajouté à cette forme triangulaire de base.

    Haut de la page

    Emplacement

    Region administrative :

    • Montréal

    MRC :

    • Montréal

    Municipalité :

    • Montréal

    Arrondissement municipal :

    • Le Sud-Ouest

    Adresse :

    • 333, rue Peel

    Localisation informelle :

    Réserve des collections archéologiques de la Ville de Montréal

    Code Borden

    BjFj-3      

    Haut de la page

    Références

    Notices bibliographiques :

    • Ethnoscop inc. Projet Pointe-à-Callière, Centre d'interprétation et d'histoire de Montréal, fouilles archéologiques place Royale, corridor ouest, BjFj-47, 1990-1991. Rapport de recherche archéologique [document inédit], SIMPA/MAC, 1991. 181 p.

    Multimédias disponibles en ligne :

    Haut de la page

    Gouvernement du Québec

    © Gouvernement du Québec, 2013