Ministère de la Culture et des Communications
Répertoire du patrimoine culturel du Québec

Répertoire dupatrimoineculturel du Québec

Secteur du phare de l'île du Long Pèlerin

Type :

Patrimoine immobilier

Région administrative :

  • Bas-Saint-Laurent

Municipalité :

  • Saint-André

Thématique :

  • Patrimoine maritime et fluvial

Usage :

  • Transport, communication et services publics (Aides fixes à la navigation > Aides lumineuses (phares))

Éléments associés

Inventaires associés (1)

Carte

Statuts

Statut Catégorie Autorité Date
Inventorié --
 

Haut de la page

Informations historiques

Le secteur du phare de l'île du Long Pèlerin a été établi en 1862. Il comprend les vestiges d'un phare ainsi qu'une structure à claire-voie. Le site a été choisi comme emplacement d'un phare en raison des dangers que présentait le secteur pour la navigation : en effet, le chenal sud du fleuve - qui était alors la principale voie navigable - était ponctué de nombreux récifs et hauts-fonds, qui avaient causé le naufrage de plusieurs navires. Il s'agit donc d'un phare de jalonnement des côtes. Le phare de l'île du Long Pèlerin fait partie d'une deuxième génération de phares au Québec (1850-1900), conçus pour améliorer la sécurité de la navigation sur le fleuve et dans le golfe du Saint-Laurent.

À l'origine, le phare était identique à celui des îles du Pot à l'Eau-de-vie : il s'agissait donc d'une tour en maçonnerie intégrée à une maison en bois, destinée au gardien, et surmontée d'une lanterne pour le feu. Aujourd'hui, la tour est dépourvue de sa lanterne, et la résidence du gardien a entièrement disparu dans les années 1980. Les vestiges de maçonnerie de la tour constituent donc le seul témoin de l'occupation d'origine du secteur du phare.

Haut de la page

Emplacement

Region administrative :

  • Bas-Saint-Laurent

MRC :

  • Kamouraska

Municipalité :

  • Saint-André

Latitude :

  • 47° 42' 59.0"

Longitude :

  • -69° 44' 54.0"

Haut de la page

Gouvernement du Québec

© Gouvernement du Québec, 2024