Répertoire dupatrimoineculturel du Québec

Secteur des phares de Lachine

Type :

Patrimoine immobilier

Région administrative :

  • Montréal

Municipalité :

  • Montréal-Ouest

Thématique :

  • Patrimoine maritime et fluvial

Usage :

  • Transport, communication et services publics (Aides fixes à la navigation > Aides lumineuses (phares))

Éléments associés

Patrimoine immobilier associé (2)

Inventaires associés (1)

Statuts

Statut Catégorie Autorité Date
Inventorié --
 

Haut de la page

Informations historiques

Le secteur des phares de Lachine a été établi en 1900 et comprend deux phares (feux de direction arrière et avant) implantés à environ 250 mètres l'un de l'autre. Le site a été choisi par le département des Chemins de fer et des canaux du Canada pour guider le trafic maritime sur le fleuve Saint-Laurent à l'entrée ouest du chenal de Lachine, qui venait alors tout juste d'être dragué. Le chenal était dangereux à cause de son étroitesse, de ses parois rocheuses et des courants marins. Les deux phares, avant et arrière, ont été construits dans le cadre d'un important programme d'amélioration de la voie maritime en amont de Montréal. À cette époque, le commerce sur la voie maritime était en pleine croissance, et Montréal prenait de plus en plus d'importance comme point de départ de la navigation atlantique au Canada. Il s'agit donc de phares secondaires de jalonnement, qui comptent parmi les très rares exemples de phare en fonte au Québec.

Les phares du chenal de Lachine font appel à des sections cylindriques de fonte légèrement effilées, superposées les unes aux autres. À l'époque de leur construction, en 1900, très peu de phares en fonte ou en acier étaient construits à l'extérieur de Terre-Neuve. Le design des phares de Lachine répondait à des exigences fonctionnelles : ils étaient durables, à l'épreuve du feu, bon marché, résistants aux intempéries. La tour du feu de direction arrière, plus haute et dotée de proportions plus élégantes, a été construite en quatre sections cylindriques. La tour du feu de direction avant ne compte que deux sections cylindriques, ce qui lui donne une apparence comparativement trapue.

Les tours sont situées en bordure d'un milieu urbanisé : les sources lumineuses de la ville nuisant à la visibilité des feux de navigation et des balises, l'emplacement des phares a été plusieurs fois modifié dans le but de les rendre à nouveau distinctifs. À l'origine, il semblerait que le phare du feu avant reposait sur un bloc en encaissement, et qu'il était relié à la rive par un sentier. Cette disposition aurait été modifiée en 1919 : il semble probable que le phare soit resté au même emplacement, mais que le terrain alentour a fait l'objet d'un remplissage. À présenti, la tour du feu avant est située à l'extrémité d'un quai reconstruit en 1967, la tour du feu arrière, dans un parc au bord de l'eau. Malgré ces changements, l'apparence des phares eux-mêmes a subi peu de transformations. Aujourd'hui, les phares de Lachine ne desservent plus le trafic sur le chenal, mais sont encore utiles pour diriger les embarcations de plaisance et les bateaux de la Garde côtière.

Haut de la page

Emplacement

Region administrative :

  • Montréal

MRC :

  • Montréal

Municipalité :

  • Montréal-Ouest

Haut de la page

Gouvernement du Québec

© Gouvernement du Québec, 2013