Répertoire dupatrimoineculturel du Québec

Jatte

Type :

Patrimoine mobilier (Bien archéologique)

Autre(s) nom(s) :

  • Jatte à godrons
  • Jatte cannelée à contour festonné
  • Plat

Région administrative :

  • Capitale-Nationale

Municipalité :

  • Québec

Date :

  • après 1660 – avant 1730 (Contexte archéologique)
  • après 1700 – avant 1725 (Typologie)

Période :

  • Le Régime français (1534 à 1760)

Thématique :

  • Patrimoine de la Nouvelle-France

Classification :

  • Bien archéologique > Outils et équipement pour les matériaux > Alimentation : service et consommation des aliments

Éléments associés

Patrimoine mobilier associé (1)

Inventaires associés (2)

Description

La jatte en faïence blanche de grand feu est un récipient utilisé pour le service des aliments. L'objet, fabriqué entre 1700 et 1725, est complet et fragmenté. Son revers comporte une trace de pernette, un support 'de cuisson. De forme circulaire, la jatte est godronnée et ornée de décors d'inspiration chinoise peints en camaïeu bleu. Elle est tachée de suie et mesure 22,5 cm de diamètre et 4 cm de hauteur.

Provenance archéologique :

  • CeEt-177 > Numéro de catalogue 72

Site de provenance :

  • Place-Royale: Maison Charest

Contexte archéologique :

  • Latrines

Fonctions / usages :

La jatte est utilisée pour le service des aliments.

Lieu de production :

  • Europe > Pays-Bas > Hollande-Méridionale > Delft

Type de fabrication :

Artisanal

Technique de fabrication :

  • Moulé

Matériaux :

  • Céramique - terre cuite fine (Faïence blanche)

Technique de décoration :

  • Peint

Motif décoratif :

  • Végétal

Décor :

Une coupe fleurie orne le fond de la jatte, alors qu'une bordure de marguerites, d'enroulements et de fleurons agrémente le bord intérieur.

Marque / signe :

  • Sous la base, peint en noir : (représentation d'un symbole indéterminé) / 15

Dimensions :

  • Diamètre de la base (Mesurée / subsistant) : 12,5 centimètre(s)
  • Diamètre du rebord (Mesurée / subsistant) : 22,5 centimètre(s)
  • Hauteur (Mesurée / subsistant) : 4 centimètre(s)

Intégrité :

Objet complet constitué de plusieurs fragments recollés ou non (75% et plus de l'objet)

Nombre de biens :

1

Numéro de l'objet :

  • CARQ : 10
  • Numéro archéologique : CeEt-177-72
  • Numéro précédent : 1QU2126-72

Discipline :

  • Archéologie historique

Altérations :

  • Faïençage : Sur la glaçure  
  • Brûlure : Sur la paroi externe
    La surface est altérée par le feu.
     
  • Trace de pernette : Au revers
    Le revers comporte une trace de pernette (matériel d'enfournement).
     

Haut de la page

Statuts

Statut Catégorie Autorité Date
Classement Partie d'un objet patrimonial Ministre de la Culture et des Communications 1999-03-04
 

Haut de la page

Informations historiques

La jatte en faïence blanche est fabriquée aux Pays-Bas vers la fin du XVIIe siècle, car elle est ornée d'un décor peint en bleu d'inspiration chinoise qui rappelle les productions hollandaises du début du XVIIIe siècle. Elle consiste en une coupe fleurie peinte au fond de la jatte et d'une bordure de marguerites, de fleurons et d'enroulements sur le bord intérieur. De plus, les initiales « JJL » peintes sous le récipient seraient celles du peintre Jan Janz Van der Laen (1640-après 1692), qui est en activité entre 1672 et 1692 environ dans la fabrique De Drie Klokeken à Delft.

Les contenants ouverts, tels les bols, les jattes, les terrines et les plats creux, remplissent plusieurs fonctions liées à la préparation et à la consommation des aliments. Les pièces décorées, telles que celle-ci, sont destinées au service à table. L'envers de la jatte est taché de suie, indiquant que l'objet a été placé sur un réchaud ou au-dessus des flammes d'un âtre pour réchauffer ou garder un aliment au chaud.

L'artéfact est mis au jour dans les latrines de la maison Charest, dans le secteur de Place-Royale, à Québec. Il est associé à du matériel archéologique daté entre la fin du XVIIe siècle et le début du XVIIIe siècle. Une première maison datant de 1671 est détruite par l'incendie de la Basse-Ville en 1682. Elle est reconstruite cinq ans plus tard, puis encore en 1722 après avoir à nouveau été incendiée. Joseph Duffy Charest en devient propriétaire en 1757. En 1967, elle est encore abimée par les flammes, et est acquise ensuite dans le cadre du projet de Place-Royale pour finalement être restaurée d'après les plans de la maison de 1757.

Haut de la page

Évaluation d'inventaire

  • Numérisation de la collection archéologique de référence du Québec (2016 - )
    Société du musée d'archéologie et d'histoire de Montréal Pointe-à-Callière


  • La jatte a été sélectionnée pour la collection archéologique de référence du Québec, car elle constitue un exemple de jatte en faïence de la fin du XVIIe siècle d'origine hollandaise.

    Haut de la page

    Emplacement

    Region administrative :

    • Capitale-Nationale

    MRC :

    • Québec

    Municipalité :

    • Québec

    Arrondissement municipal :

    • La Cité

    Adresse :

    • 1825, rue Semple

    Localisation informelle :

    Laboratoire et Réserve d'archéologie du Québec

    Code Borden

    CeEt-177      

    Haut de la page

    Références

    Contributeur de données :

    Laboratoire et Réserve d'archéologie du Québec

    Notices bibliographiques :

    • GENÊT, Nicole. La faïence de Place-Royale. Collection Patrimoines, série Dossiers, 45. Sainte-Foy, Québec, Publications du Québec, 1996. 315 p.

    Multimédias disponibles en ligne :

    Haut de la page

    Gouvernement du Québec

    © Gouvernement du Québec, 2013