Répertoire dupatrimoineculturel du Québec

Bureau de poste de La Prairie

Type :

Patrimoine immobilier

Autre(s) nom(s) :

  • Édifice de l'Ancien-Bureau-de-Poste

Région administrative :

  • Montérégie

Municipalité :

  • La Prairie

Date :

  • 1892 – 1893 (Construction)

Usage :

  • Services et institutions (Bureaux de poste)

Éléments associés

Patrimoine immobilier associé (1)

Plaques commémoratives associées (1)

Personnes associées (1)

Voir la liste

Inventaires associés (1)

Images

Carte

Description

Plan au sol :

Rectangulaire

Nombre d'étages :

2 ½

Groupement :

Détaché

Structure :

  • Maçonnerie en pierre

Saillies :

  • Avant-corps
  • Cheminée
  • Escalier

Fondations :

  • Pierre

Toit :

  • Forme : Irrégulier
    Matériau : Cuivre à baguettes

Porte principale :

  • bois, à panneaux, à imposte

Fenêtre(s) :

  • cintrée, Composée
  • Rectangulaire, À guillotine

Lucarne(s) :

  • À fenêtre pendante

Éléments architecturaux :

  • Applique
  • Appui
  • Bandeau
  • Corniche moulurée

Haut de la page

Statuts

Statut Catégorie Autorité Date
Déclaration Situé dans un site patrimonial Gouvernement du Québec
 

Haut de la page

Informations historiques

Érigé en 1892-1893, ce bâtiment est l'¿uvre de Thomas Fuller, architecte en chef du ministère des Travaux publics, qui a également signé les plans des édifices du Parlement à Ottawa. Il fait partie d'une série de bureaux de poste que Fuller conçoit dans les années 1880 et 1890 à travers le Canada. Il est le premier bureau de poste de La Prairie, devenue à cette époque un petit centre économique régional au carrefour des communications entre Montréal et la région du Richelieu. Le sous-sol sert au tri du courrier et le rez-de-chaussée accueille le bureau postal, tandis que la famille du maître de poste habite aux étages supérieurs. Le bâtiment ne subit pas de modification apparente jusqu'à ce que, jugé trop petit et inadéquat, il soit abandonné en 1954. Divers occupants l'occupent par la suite, dont une association maternelle locale, l'industrie alimentaire Rose et Laflamme ainsi que le boulanger George Weston, qui l'annexe en 1988 à son usine à l'arrière. À la fin des années 1990, il fait l'objet d'importants travaux afin de convertir le sous-sol et les deux premiers étages en bureaux ainsi que le dernier étage en résidence. Un puits de lumière est alors percé au centre du toit, dont la couverture de cuivre est refaite, tandis que la porte principale et les fenêtres sont restaurées selon le style d'origine. L'usine qui jouxtait le bâtiment à l'arrière est également démolie. Construit avant que la production des plans des bureaux de poste ne soit uniformisée au début du XXe siècle, l'édifice postal de La Prairie se distingue par son architecture d'inspiration néoromane et ses murs extérieurs en pierre grise bossagée.

Haut de la page

Emplacement

Region administrative :

  • Montérégie

MRC :

  • Roussillon

Municipalité :

  • La Prairie

Adresse :

  • 114, rue Saint-Georges

Latitude :

  • 45° 25' 10.4"

Longitude :

  • -73° 29' 47.9"

Désignation cadastrale

Circonscription foncière Division cadastrale Désignation secondaire Numéro de lot
Laprairie Paroisse de Laprairie de La Madeleine Absent 154

Haut de la page

Références

Notices bibliographiques :

  • PINARD, Guy. Montréal, son histoire, son architecture. Vol. 4. Montréal, Éditions du Méridien, 1991. 504 p.
  • Société Technique d'Aménagement Régional inc. (SOTAR). Plan de mise en valeur du Vieux La Prairie. Laval, 1992. s.p.

Multimédias disponibles en ligne :

Haut de la page

Gouvernement du Québec

© Gouvernement du Québec, 2013