Répertoire dupatrimoineculturel du Québec

Inscrit au Registre du patrimoine culturel

Site du patrimoine de la Maison-Baudouin

Type :

Patrimoine immobilier

Autre(s) nom(s) :

  • Site du patrimoine du 91, 24e Avenue

Région administrative :

  • Laurentides

Municipalité :

  • Deux-Montagnes

Date :

  • vers 1900 – (Construction)

Usage :

  • Non applicable

Images

Carte

Description

Le site du patrimoine de la Maison-Baudouin est un ensemble résidentiel qui comprend une maison, d'abord érigée vers 1900 puis modifiée au cours des années, ainsi que son terrain. Le corps principal de la demeure à deux étages est coiffé d'un toit irrégulier. Les annexes d'un étage qui jouxtent le bâtiment abritent, entre autres, les garages et une piscine. La résidence est implantée en retrait de la voie publique, sur un terrain paysager planté d'arbres matures. Le site du patrimoine de la Maison-Baudouin borde le lac des Deux Montagnes dans un quartier résidentiel de la municipalité du même nom.

Ce bien est cité site patrimonial. La protection s'applique au terrain ainsi qu'à l'enveloppe extérieure du bâtiment.

Haut de la page

Statuts

Statut Catégorie Autorité Date
Citation Site patrimonial Municipalité (Deux-Montagnes) 2005-01-13
 

Haut de la page

Valeur patrimoniale

Le site du patrimoine de la Maison-Baudouin présente un intérêt pour sa valeur historique. D'abord territoire agricole, ce secteur de la municipalité de Deux-Montagnes se développe notamment grâce aux activités de villégiature, dont l'apogée se situe entre les années 1920 et 1940. Par la suite, de plus en plus de travailleurs de la région montréalaise s'y établissent de façon permanente, transformant le village en banlieue. Le site du patrimoine de la Maison-Baudouin est représentatif des changements de mode d'occupation dans la municipalité. La demeure est construite vers 1900 par la famille Baudouin, sur un vaste terrain bordant le lac des Deux Montagnes. Elle est d'abord un chalet d'été puis elle est transformée en résidence permanente vers la décennie 1920-1930. Après les travaux, la famille Baudouin occupe la maison de façon continue. Au fil des ans, le terrain rétrécit et d'autres occupants s'établissent à proximité, densifiant le secteur. Les descendants de la famille Baudouin y demeurent jusqu'au début des années 1980, alors qu'Hélène Baudouin Mathys, fille du notaire Baudouin, vend la résidence. Le site du patrimoine de la Maison-Baudouin témoigne donc de différentes périodes du développement de Deux-Montagnes.

Le site du patrimoine de la Maison-Baudouin présente également un intérêt pour sa valeur architecturale. La demeure est représentative des adaptations effectuées en fonction des usages. La maison, construite vers 1900, est d'abord utilisée comme un chalet d'été. Elle présente un volume rectangulaire simple de deux étages et un toit à deux versants droits percé d'une lucarne. Des annexes sont ensuite ajoutées selon les besoins des occupants. Par la suite, la résidence est agrandie afin de favoriser son occupation permanente. Lorsque la demeure est vendue au cours des années 1980, elle est encore agrandie et modifiée au goût du jour. Le site du patrimoine de la Maison-Baudouin témoigne donc de l'évolution des bâtiments dans la municipalité de Deux-Montagnes au cours du XXe siècle.

Source : Ville de Deux-Montagnes, 2009.

Haut de la page

Éléments caractéristiques

Les éléments caractéristiques du site du patrimoine de la Maison-Baudouin liés à ses valeurs historique et architecturale comprennent, notamment :
- l'emplacement de la maison en retrait de la voie publique, sur un terrain paysager, planté d'arbres matures;
- la localisation du site dans un secteur résidentiel, en bordure du lac des Deux Montagnes;
- son volume, dont le plan asymétrique, l'élévation de deux étages, le toit de forme irrégulière (dont une partie à deux versants), les pignons et la véranda;
- les matériaux, dont la maçonnerie en moellons, le crépi et la couverture en bardeaux;
- les ouvertures, dont les fenêtres rectangulaires, la lucarne, les fenêtres en saillie, les soupiraux et les portes (une à double vantail);
- les souches de cheminée en pierre.

Haut de la page

Informations historiques

Le site du patrimoine de la Maison-Baudouin est aménagé en bordure du lac des Deux Montagnes. Au tournant du XXe siècle, ce secteur fait partie de la municipalité de paroisse de Saint-Eustache. Il se caractérise par son environnement rural. Peu à peu, la région attire les villégiateurs pour l'été. La maison Baudouin, alors un chalet d'été, est érigée vers 1900 sur un vaste terrain. À partir de 1917, la mise en service de la gare accroît le nombre de visiteurs dans la région. Cette effervescence se reflète également par le détachement du village de Saint-Eustache-sur-le-Lac de la municipalité de paroisse de Saint-Eustache en 1921. Jean Baudouin (1875-1945), fils des premiers propriétaires et notaire à la Ville de Montréal, participe d'ailleurs à cette fondation avec ses frères. À la même époque, la maison Baudouin est transformée en résidence permanente à la suite d'importants travaux. Entre les années 1920 et 1940, les activités liées à la villégiature atteignent leur apogée dans la région.

Après la Seconde Guerre mondiale, de plus en plus de travailleurs de la région montréalaise s'établissent de façon permanente à Saint-Eustache-sur-le-Lac, transformant la municipalité en banlieue. À la mort de Jean Baudouin, la maison devient la propriété de son fils aussi prénommé Jean. La soeur de ce dernier, Hélène, ses enfants et son mari, Joseph-François Mathys (né en 1898), habitent la résidence à partir des années 1950. Joseph-François Mathys occupe de 1955 à 1957 le poste de maire de Saint-Eustache-sur-le-Lac (qui devient Deux-Montagnes en 1963) et celui de conseiller municipal jusque dans les années 1970. En plus de son engagement politique, la famille Mathys est connue pour ses liens étroits entretenus avec les Bénédictines dont fait partie Clothilde Mathys (1899-1987), soeur Bénédicta. L'Abbaye Sainte-Marie s'élève sur un terrain offert à la communauté par leur père, le médecin François-Benoît Mathys (né en 1869). La famille Baudouin-Mathys quitte la demeure en bordure du lac des Deux Montagnes au début des années 1980, alors que celle-ci est vendue par Hélène Baudouin Mathys. La maison Baudouin est par la suite agrandie et modifiée au goût du jour.

Le site du patrimoine de la Maison-Baudouin est constitué en 2005. Il est devenu un site patrimonial cité à l'entrée en vigueur de la Loi sur le patrimoine culturel en 2012.

Haut de la page

Emplacement

Region administrative :

  • Laurentides

MRC :

  • Deux-Montagnes

Municipalité :

  • Deux-Montagnes

Adresse :

  • 91, 24e Avenue

Latitude :

  • 45° 31' 52.6"

Longitude :

  • -73° 54' 6.5"

Désignation cadastrale :

  • Lot 1 973 233

Haut de la page

Références

Notices bibliographiques :

  • GIROUX, André. Histoire du territoire de la municipalité régionale de comté de Deux-Montagnes. Saint-Eustache et Montréal, MRC Deux-Montagnes et ministère des Affaires culturelles du Québec, 1989. 38 p.

Multimédias disponibles en ligne :

Haut de la page

Gouvernement du Québec

© Gouvernement du Québec, 2013