Répertoire dupatrimoineculturel du Québec

Inscrit au Registre du patrimoine culturel

Couvent des Soeurs de la Présentation de Marie

Type :

Patrimoine immobilier

Autre(s) nom(s) :

  • Couvent de Saint-Césaire
  • Sanctuaire de Saint-Joseph

Région administrative :

  • Montérégie

Municipalité :

  • Saint-Césaire

Date :

  • 1857 (Construction)

Thématique :

  • Patrimoine religieux (Mission éducative)
  • Patrimoine religieux (Vie quotidienne)

Tradition religieuse :

  • Christianisme (Catholicisme (rite latin))

Usage :

  • Services et institutions (Couvents, monastères et abbayes)
  • Services et institutions (Écoles primaires et secondaires)

Éléments associés

Groupes associés (1)

Personnes associées (3)

Inventaires associés (1)

Images

Carte

Description

Le couvent des Soeurs de la Présentation de Marie est un ensemble conventuel construit en 1857 et agrandi à plusieurs reprises. Le bâtiment d'origine, de plan en « U », s'élève sur trois étages incluant le toit mansardé percé de lucarnes. La façade est dotée d'une tour centrale demi-hors-oeuvre surmontée d'un campanile. Ajoutée en 1882, une aile de plan rectangulaire se trouve entre les deux premières ailes, à l'est. Datant de 1889, une chapelle de plan rectangulaire à trois étages, coiffée d'un toit à deux versants droits, est raccordée au sud du couvent par un chemin couvert de deux étages. Sa façade est dotée d'une tour centrale demi-hors-oeuvre. Une aile bâtie en 1915 prolonge vers le sud celle datant de 1882. De plan en « L », cette aile plus récente est dotée d'une galerie couverte à l'étage. Le couvent des Soeurs de la Présentation de Marie est situé en retrait de la voie publique, sur un terrain paysager de grande superficie. L'édifice conventuel se trouve aux abords de la rivière Yamaska, au coeur de l'ancien noyau villageois de la municipalité de Saint-Césaire.

Ce bien est cité immeuble patrimonial. La protection s'applique à l'enveloppe extérieure du bâtiment et au terrain.

Haut de la page

Statuts

Statut Catégorie Autorité Date
Citation Immeuble patrimonial Municipalité (Saint-Césaire) 2007-04-16
 

Haut de la page

Valeur patrimoniale

Le couvent des Soeurs de la Présentation de Marie présente un intérêt patrimonial pour sa valeur historique. L'ensemble conventuel, construit en plusieurs phases, témoigne de la mission d'enseignement des Soeurs de la Présentation de Marie dans la municipalité de Saint-Césaire. Fondée en France en 1796 par Anne-Marie Rivier (1768-1838), la congrégation est vouée à l'éducation des jeunes filles. Elle s'établit de son propre chef à Saint-Césaire en 1857, à la suite des démarches de recrutement de Mgr Jean-Charles Prince (1804-1860), dans le but de remédier au manque de personnel religieux local, dans la deuxième moitié du XIXe siècle. À Saint-Césaire, les Soeurs proposent plusieurs niveaux d'enseignement à des élèves du Québec, du reste du Canada et des États-Unis. Le couvent de Saint-Césaire est fréquenté par environ 25 000 élèves durant une période de près de 150 ans. L'ancien couvent des Soeurs de la Présentation de Marie témoigne également de l'oeuvre importante de l'abbé André Provençal (1817-1889). Ce dernier contribue à l'établissement des Soeurs de la Présentation de Marie à Saint-Césaire, notamment en leur faisant don du terrain et en participant financièrement à la construction de leur couvent. L'abbé Provençal est également connu pour avoir dirigé le frère André, Alfred Bessette (1845-1937), lors de ses études à Saint-Césaire, chez les Frères de Sainte-Croix. Le couvent témoigne donc de l'importance de la congrégation des Soeurs de la Présentation de Marie dans l'histoire de la municipalité ainsi que de l'oeuvre fondatrice de l'abbé Provençal.

Le couvent des Soeurs de la Présentation de Marie présente également un intérêt patrimonial pour sa valeur architecturale. Construit en 1857, l'édifice d'origine illustre un modèle de couvents ruraux fréquemment utilisé au Québec dans la dernière moitié du XIXe siècle. Ce modèle se caractérise par son plan rectangulaire, son soubassement surhaussé, son élévation de trois étages et son clocheton central. Le couvent des Soeurs de la Présentation de Marie en présente presque tous les éléments caractéristiques. L'édifice témoigne également de l'influence du style Second Empire sur l'architecture conventuelle québécoise. Ce style apparaît sous le règne de Napoléon III, en France. Il devient rapidement populaire aux États-Unis et au Canada. Au Québec, ce style se traduit essentiellement par l'utilisation d'un toit mansardé et d'une ornementation classique. Le couvent des Soeurs de la Présentation de Marie se rattache à ce style architectural, entre autres, par son toit mansardé, la symétrie de la composition de sa façade ainsi que par certains éléments d'ornementation tels que les ressauts aux angles et les frontons des lucarnes. Le bâtiment est agrandi en 1882, 1885 et 1915. L'ensemble des travaux de construction a notamment sollicité le travail d'Onésime Généreux, architecte et maître entrepreneur de Saint-Hyacinthe, et de l'architecte Charles Bernier (1866-1930), élève de Joseph-Ferdinand Peachy (1830-1903) et concepteur de plusieurs bâtiments dans la province, surtout à Montréal. Admirablement conservé, l'ensemble présente une grande unité stylistique et formelle, notamment par son volume, la sobriété de son architecture, la forme du toit et l'usage de la brique rouge. Les nouvelles ailes et la transformation du toit d'origine en un toit mansardé s'inspirent en plus de la maison-mère des Soeurs de la Présentation de Marie à Saint-Hyacinthe, qui sert de référence stylistique pour les nouveaux bâtiments construits par la communauté dans le diocèse.

Source : Ville de Saint-Césaire, 2009.

Haut de la page

Éléments caractéristiques

Les éléments caractéristiques du couvent des Soeurs de la Présentation de Marie liés à ses valeurs historique et architecturale comprennent, notamment :
- sa situation en retrait de la voie publique, sur un vaste terrain paysager, aux abords de la rivière Yamaska, au coeur de l'ancien noyau villageois;
- la présence de la cuisine et des dépendances situées au nord-est du couvent d'origine;
- le volume du corps principal, dont le plan en « U », la tour demi-hors-oeuvre surmontée d'un campanile, l'élévation de trois étages incluant le toit mansardé et le soubassement dégagé;
- les matériaux, dont la maçonnerie de brique, le campanile recouvert de fer blanc, ainsi que les éléments architecturaux et ornementaux en bois;
- les ouvertures, dont leur ordonnance symétrique en façade, les portes (certaines surmontées d'une imposte), les fenêtres rectangulaires à grands carreaux, les lucarnes à fronton, les fenêtres des lucarnes à arc surbaissé ainsi que les soupiraux;
- l'ornementation, dont la corniche à denticules, les linteaux, les appuis, le fronton et le portail soulignant l'entrée, la niche ainsi que les ressauts encadrant la tour centrale;
- les composantes des deux ailes à l'arrière, dont le plan en « L », l'élévation de trois étages incluant le toit mansardé, les lucarnes à fenêtres à arc surbaissé, les lucarnes à pignon, les soupiraux, les linteaux, les appuis, les blocs de béton du solage, la galerie avec supports, aisseliers et garde-corps ainsi que les escaliers;
- le volume de la chapelle, dont la nef rectangulaire, la tour centrale demi-hors-oeuvre, l'élévation de trois étages, le toit à deux versants droits, le campanile et les clochetons ainsi que le chemin couvert à deux étages reliant la chapelle au couvent;
- les matériaux de la chapelle, dont la maçonnerie de brique, le campanile et les clochetons recouverts de fer blanc et les éléments architecturaux et ornementaux en bois;
- les ouvertures du lieu de culte, dont leur ordonnance symétrique en façade, les portes, les fenêtres cintrées à carreaux et les soupiraux;
- l'ornementation de la chapelle, dont les appuis, les bandeaux, la niche, la pierre gravée indiquant la date de fondation de la chapelle, les ressauts et les chaînes d'angle encadrant la tour centrale et les avancées latérales.

Haut de la page

Informations historiques

Le couvent des Soeurs de la Présentation de Marie est construit pour une congrégation catholique féminine fondée par Anne-Marie Rivier (1768-1838), dans le diocèse de Viviers en France, en 1796. Leur mission d'enseignement les emmène à plusieurs endroits dans le diocèse de Saint-Hyacinthe. Elles s'établissent à Marieville, en Montérégie, en 1853, à la demande du premier évêque du diocèse de Saint-Hyacinthe, Mgr Jean-Charles Prince (1804-1860), qui cherche à recruter des religieux catholiques venus de l'extérieur du Québec pour pourvoir au besoin local en personnel religieux.

Les Soeurs de la Présentation de Marie choisissent Saint-Césaire comme second lieu d'établissement, grâce au souhait de l'abbé André Provençal (1817-1889) d'y établir un couvent pour l'éducation et l'instruction des jeunes filles. En 1857, l'abbé fait don à la congrégation d'un terrain. Le couvent est construit la même année selon les plans de l'entrepreneur et architecte Onésime Généreux.

En raison de l'accroissement du nombre d'élèves, trois agrandissements suivent. En 1882 surviennent de nombreux travaux d'envergure : une annexe est construite entre les deux ailes du couvent à l'est, le toit original du couvent est remplacé par un toit mansardé et on lui ajoute une tour en façade. En 1889, une imposante chapelle dédiée à saint Joseph lui est également annexée par un chemin couvert au sud. La construction du gros oeuvre est dirigée par l'entrepreneur Alexis Potvin de Saint-Hyacinthe. Une dernière aile est construite en 1915 selon les plans de l'architecte Charles Bernier, en prolongeant l'annexe datant de 1882 vers le sud.

La congrégation est vouée à l'éducation des jeunes filles. On y trouve surtout des pensionnaires québécoises, mais d'autres viennent aussi du reste du Canada et des États-Unis. L'établissement propose plusieurs niveaux d'enseignement. Au début, la communauté offre l'enseignement de niveau primaire, complémentaire et supérieur. À cela s'ajoutent en 1937 des cours lettres-sciences à la suite d'une entente avec l'Université de Montréal et un cours commercial anglais après entente avec l'Université de Washington. De 1941 à 1968, l'enseignement inclut l'éducation ménagère. De 1969 jusque dans les années 1980, les salles de classe sont louées à une commission scolaire et au collège situé à proximité, à des fins éducatives diverses.

En 2003 et 2004, les lieux sont utilisés occasionnellement pour des tournages cinématographiques. En 2004, après 147 ans d'occupation du couvent, les Soeurs de la Présentation de Marie quittent l'endroit en vendant l'ensemble de la propriété à la Coopérative académique de Québec, fondée en 2003. Cette dernière perpétue la tradition éducative et communautaire des lieux en recyclant le bâtiment en bureaux et en salles vouées à des représentations et des activités socioculturelles de toutes sortes. L'endroit est notamment occupé par des ateliers, des salles polyvalentes, un café et une boutique. Il demeure un carrefour culturel important pour la municipalité.

Le couvent des Soeurs de la Présentation de Marie est cité en 2007.

Haut de la page

Emplacement

Region administrative :

  • Montérégie

MRC :

  • Rouville

Municipalité :

  • Saint-Césaire

Adresse :

  • 1395, rue Notre-Dame

Latitude :

  • 45° 24' 31.2"

Longitude :

  • -73° 0' 5.6"

Désignation cadastrale :

  • Lot 1 592 540

Haut de la page

Références

Liens Internet :

Notices bibliographiques :

  • LEBLANC, Diane. Saint-Césaire 1822-1997. ELB, 113. Sherbrooke, Éditions Louis Bilodeau et Fils, 1996. 512 p.
  • SARTHOU, Manon. Inventaire de couvents et collèges de village. Régions de Montréal, Laval, Lanaudière, Laurentides et Montérégie. Document de présentation. Montréal, Ministère des Affaires culturelles. Direction du patrimoine et direction de Montréal , 1991. 108 p.

Multimédias disponibles en ligne :

Haut de la page

Gouvernement du Québec

© Gouvernement du Québec, 2013