Répertoire dupatrimoineculturel du Québec

Inscrit au Registre du patrimoine culturel

Site patrimonial du Barrage-de-la-Rivière-à-Mars

Type :

Patrimoine immobilier

Autre(s) nom(s) :

  • Site du patrimoine du Barrage-de-la-Rivière-à-Mars
  • SP-23

Région administrative :

  • Saguenay--Lac-Saint-Jean

Municipalité :

  • Saguenay

Usage :

  • Non applicable

Éléments associés

Patrimoine immobilier associé (3)

Images

Carte

Description

Le site patrimonial du Barrage-de-la-Rivière-à-Mars est un aménagement hydraulique comprenant un barrage en béton, complété d'une prise d'eau et d'une conduite d'eau, ainsi qu'une passe migratoire. Le site inclut également un centre d'interprétation. L'édifice en bois présente un plan rectangulaire d'un étage et est coiffé d'un toit à deux versants droits. Le barrage et la passe migratoire sont construits dans la rivière à Mars. Le centre d'interprétation s'élève près du cours d'eau, sur un terrain dégagé du secteur de Bagotville, dans l'arrondissement municipal de La Baie de la ville de Saguenay.

Ce bien est cité site patrimonial.

Haut de la page

Statuts

Statut Catégorie Autorité Date
Citation Site patrimonial Municipalité (Saguenay) 2005-02-22
 

Haut de la page

Valeur patrimoniale

Le site patrimonial du Barrage-de-la-Rivière-à-Mars présente un intérêt pour sa valeur historique comme témoin de l'importance de l'industrie du bois dans le développement de la région. En raison de l'abondance du bois de pin, de nombreuses scieries sont construites à partir du milieu du XIXe siècle le long des cours d'eau de la région. Les abords de la rivière à Mars comptent parmi les endroits privilégiés. L'industrie du sciage connaît néanmoins un fort ralentissement à la suite du Grand Feu de 1870, qui ravage une importante partie des réserves forestières de la région, ainsi qu'en raison des difficultés économiques liées à la crise de 1873. Quelques scieries de taille modeste poursuivent toutefois leurs activités et répondent aux besoins en bois scié de la population locale. Parmi celles-ci se trouve la scierie Georges-Abel-Tremblay, aménagée à partir de 1872. Cette entreprise familiale fait construire, probablement en 1964, un barrage sur la rivière à Mars afin de permettre la production d'électricité. La structure témoigne donc de la continuité dans l'utilisation du cours d'eau comme source d'énergie pour les industries des environs.

Le site patrimonial du Barrage-de-la-Rivière-à-Mars présente également un intérêt pour sa valeur historique comme témoin de l'importance de la pêche sportive au saumon dans la rivière à Mars. Dès le XIXe siècle, de nombreux pêcheurs s'adonnent à cette activité dans le secteur, réputé pour sa forte population de saumons. La compagnie Price Brothers exploite même un club privé de pêche aux abords du cours d'eau, de 1894 à 1935. La construction d'un barrage en 1930 freine la remontée des saumons adultes dans la rivière à Mars et entraîne la diminution progressive du nombre de poissons. Afin de soutenir les activités, un premier ensemencement est effectué en 1976. Malgré ces précautions, la pêche doit être interdite au cours des années 1980. En octobre 1985, une passe migratoire est aménagée à une extrémité du barrage actuel. La même année, un bâtiment d'accueil, utilisé comme centre d'interprétation, est érigé sur le terrain adjacent. La pêche au saumon est à nouveau permise en 1992. L'aménagement du site témoigne donc des efforts consentis afin d'assurer le maintien des activités de pêche, ainsi que de l'importance accordée à la présence de cette espèce dans le cours d'eau.

Source : Ville de Saguenay, 2009.

Haut de la page

Éléments caractéristiques

Les éléments caractéristiques du site patrimonial du Barrage-de-la-Rivière-à-Mars liés à ses valeurs historiques comprennent, notamment :
- son implantation à proximité de la scierie Georges-Abel-Tremblay;
- le barrage en crête versante, dont l'implantation perpendiculaire au cours de la rivière à Mars, la structure en béton d'une longueur de 37 mètres et d'une hauteur de 5 mètres, la prise d'eau ainsi que la conduite d'eau;
- la passe migratoire aménagée à une extrémité du barrage;
- le centre d'interprétation du saumon, dont le plan rectangulaire, l'élévation d'un étage, le toit à deux versants droits couvert en tôle ainsi que la fenestration abondante.

Haut de la page

Informations historiques

Le site patrimonial du Barrage-de-la-Rivière-à-Mars est aménagé dans un secteur exploité à des fins industrielles depuis le milieu du XIXe siècle. À cette époque, en raison de l'abondance du bois de pin, de nombreuses scieries sont construites le long des cours d'eau de la région. Les abords de la rivière à Mars comptent parmi les endroits privilégiés. L'industrie du sciage connaît néanmoins un fort ralentissement à la suite du Grand Feu de 1870, qui ravage une importante partie des réserves forestières de la région, ainsi qu'en raison des difficultés économiques liées à la crise de 1873. Quelques scieries de taille modeste poursuivent toutefois leurs activités et répondent aux besoins en bois scié de la population locale. Parmi celles-ci se trouve la scierie Georges-Abel-Tremblay, aménagée à partir de 1872.

La rivière est également fréquentée par de nombreux pêcheurs, attirés par l'abondance du saumon qui s'y trouve. La compagnie Price Brothers exploite même un club privé de pêche près du cours d'eau, de 1894 à 1935. Les activités industrielles et récréatives cohabitent sur les abords du cours d'eau tout au long du XXe siècle. La construction d'un barrage, favorisant la flotte du bois, freine néanmoins la remontée des saumons adultes dans le cours d'eau et entraîne la diminution progressive du nombre de poissons. Vers 1964, le barrage actuel, permettant la production d'électricité, est construit par les dirigeants de la scierie Georges-Abel-Tremblay.

Afin de soutenir les activités de pêche au saumon, un premier ensemencement de la rivière est effectué en 1976. Le nombre de ces poissons continue néanmoins à diminuer et la pêche est interdite au cours des années 1980. Diverses mesures sont prises afin de tenter de rétablir la population de saumons. En octobre 1985, une passe migratoire, aménagée à une extrémité du barrage, est construite. La même année, la Ville de La Baie fait ériger un bâtiment d'accueil sur le terrain adjacent. Cet édifice est par la suite utilisé comme centre d'interprétation du saumon.

Le site du patrimoine du Barrage-de-la-Rivière-à-Mars est constitué en 1991. Le rétablissement de la population de saumons permet la reprise de la pêche en 1992. En juillet 1996, des pluies diluviennes entraînent une série d'inondations dans la région, endommageant entre autres le barrage de la rivière à Mars. Des travaux de réfection sont réalisés au cours du mois de septembre de la même année. Le Barrage-de-la-Rivière-à-Mars est devenu un site patrimonial cité à l'entrée en vigueur de la Loi sur le patrimoine culturel en 2012.

Haut de la page

Emplacement

Region administrative :

  • Saguenay--Lac-Saint-Jean

MRC :

  • Saguenay

Municipalité :

  • Saguenay

Arrondissement municipal :

  • La Baie

Adresse :

  • 3232, chemin Saint-Louis

Latitude :

  • 48° 19' 41.34"

Longitude :

  • -70° 54' 13.63"

Désignation cadastrale :

  • Lot 3 343 912
  • Lot 3 343 913 Ptie
  • Lot 3 343 920

Haut de la page

Références

Gouvernement du Québec

© Gouvernement du Québec, 2013