Répertoire dupatrimoineculturel du Québec

Inscrit au Registre du patrimoine culturel

Calvaire Jean-Gagnon

Type :

Patrimoine immobilier

Autre(s) nom(s) :

  • Calvaire de Sainte-Brigitte (intersection Sainte-Brigitte et Labranche)
  • Calvaire situé à l'intersection de l'avenue Sainte-Brigitte et de la rue Labranche

Région administrative :

  • Capitale-Nationale

Municipalité :

  • Sainte-Brigitte-de-Laval

Date :

  • 1919 – 1923 (Construction)

Thématique :

  • Patrimoine religieux (Culte)

Tradition religieuse :

  • Christianisme (Catholicisme (rite latin))

Usage :

  • Services et institutions (Calvaires, croix de chemin et chemins de croix)

Éléments associés

Personnes associées (1)

Inventaires associés (1)

Images

Carte

Description

Le calvaire Jean-Gagnon est un ensemble religieux de tradition catholique. La structure est érigée entre 1919 et 1923. Elle est constituée d'une hampe et d'une traverse en bois portant une sculpture en poussière de pierre représentant le Christ crucifié. Une inscription apparaît sur la partie supérieure de la hampe. La croix prend appui sur un socle en béton. Le calvaire est situé à proximité d'une intersection dans la municipalité de Sainte-Brigitte-de-Laval.

Ce bien est cité immeuble patrimonial.

Haut de la page

Statuts

Statut Catégorie Autorité Date
Citation Immeuble patrimonial Municipalité (Sainte-Brigitte-de-Laval) 2005-02-14
 

Haut de la page

Valeur patrimoniale

Le calvaire Jean-Gagnon présente un intérêt patrimonial pour sa valeur historique et ethnologique. Il témoigne du courant de dévotion envers les images du Christ souffrant ou mort. L'intérêt grandissant des fidèles pour les expressions dramatiques de la Passion, de la crucifixion, de l'« Ecce homo » et de la « Pietà » suscite l'érection de nombreux calvaires extérieurs à partir de la fin du Régime français. Ceux-ci se substituent souvent aux croix de chemin simples ou aux croix avec instruments de la Passion à partir des années 1850. Le calvaire Jean-Gagnon est représentatif de la forme la plus simple de ces structures. Il est seulement composé d'une croix portant une représentation du Christ crucifié. Cette dernière se caractérise par les yeux fermés du Christ, le « perizonium » dont il est vêtu et la superposition des pieds sur le « suppedanum ». À l'exemple d'autres calvaires, celui-ci rappelle d'anciennes pratiques catholiques. Ces sites sont utilisés pour la prière et le recueillement, notamment lors de certaines fêtes religieuses. Ils peuvent également être érigés pour demander une faveur spéciale ou commémorer un événement. Le calvaire Jean-Gagnon constitue donc un élément significatif du patrimoine religieux québécois.

Source : Municipalité de Sainte-Brigitte-de-Laval, 2008.

Haut de la page

Éléments caractéristiques

Les éléments caractéristiques du calvaire Jean-Gagnon liés à ses valeurs historique et ethnologique comprennent, notamment :
- sa situation à proximité d'une intersection;
- les matériaux, dont la croix en bois peinte en brun ainsi que le socle en béton;
- le Christ en croix en poussière de pierre, dont sa position (tête penchée sur l'épaule droite, yeux fermés, pieds superposés sur le « suppedanum ») ainsi que le traitement du « perizonium » (bande de tissu ajustée à la taille et nouée du côté droit);
- le « titulus » portant l'inscription INRI, posé sur la partie supérieure de la croix.

Haut de la page

Informations historiques

Le calvaire Jean-Gagnon est situé à l'intersection de l'avenue Sainte-Brigitte et de la rue Labranche. Il est érigé entre 1919 et 1923 par Jean Gagnon. À une certaine époque, le socle du monument cache une structure qui sert de caveau à légumes. Les familles Gagnon et Verret l'utilisent successivement.

Le calvaire Jean-Gagnon est cité en 2005.

Haut de la page

Emplacement

Region administrative :

  • Capitale-Nationale

MRC :

  • La Jacques-Cartier

Municipalité :

  • Sainte-Brigitte-de-Laval

Adresse :

  • avenue Sainte-Brigitte

Latitude :

  • 47° 2' 7.0"

Longitude :

  • -71° 10' 39.8"

Désignation cadastrale

Circonscription foncière Division cadastrale Désignation secondaire Numéro de lot
Montmorency Paroisse de Sainte-Brigitte-de-Laval Absent 345-P

Haut de la page

Références

Notices bibliographiques :

  • BERGERON, Claude et Paul LABRECQUE. Sainte-Brigitte-de-Laval : une municipalité d'origine irlandaise au coeur de la forêt laurentienne. Sainte-Brigitte-de-Laval, Municipalité de Sainte-Brigitte-de-Laval, 2003. 32 p.
  • CELAT. Lieux de culte populaires: inventaire ethnographique. Vol. 1: MRC de la Côte-de-Beaupré. Québec, Ministère des Affaires culturelles, 1985. s.p.
  • MILOT, Jocelyne et Jean SIMARD. Les croix de chemin du Québec : inventaire sélectif et trésor. Collection Patrimoines. Dossier, 10. Québec, Les publications du Québec, 1994. 510 p.

Multimédias disponibles en ligne :

Haut de la page

Gouvernement du Québec

© Gouvernement du Québec, 2013