Répertoire dupatrimoineculturel du Québec

Inscrit au Registre du patrimoine culturel

Ancien couvent des Soeurs-de-Sainte-Anne

Type :

Patrimoine immobilier

Autre(s) nom(s) :

  • Couvent-des-Soeurs-de-Sainte-Anne

Région administrative :

  • Montréal

Municipalité :

  • Montréal

Date :

  • 1906 (Construction)

Thématique :

  • Patrimoine religieux

Usage :

  • Services et institutions (Couvents, monastères et abbayes)

Éléments associés

Groupes associés (1)

Images

Carte

Description

L'ancien couvent des Soeurs-de-Sainte-Anne est un bâtiment institutionnel en pierre, de style néo-classique, construit en 1906. De plan rectangulaire, coiffé d'un toit plat, il comporte quatre étages reposant sur un soubassement surélevé. Cet ensemble, localisé entre le boulevard Gouin et la rivière des Prairies, sur un petit terrain boisé voisin de l'église Sainte-Geneviève, fait partie de l'arrondissement municipal de L'Île-Bizard-Sainte-Geneviève-Sainte-Anne-de-Bellevue de la ville de Montréal.

Ce bien est cité immeuble patrimonial. La protection s'applique à l'enveloppe extérieure du bâtiment.

Haut de la page

Statuts

Statut Catégorie Autorité Date
Citation Immeuble patrimonial Municipalité (Montréal) 2001-08-13
 

Haut de la page

Valeur patrimoniale

L'ancien couvent des Soeurs-de-Sainte-Anne présente un intérêt patrimonial pour sa valeur architecturale. Il est représentatif des édifices conventuels du tournant du XXe siècle. Ces couvents sont généralement des bâtiments de plan rectangulaire, en pierre ou en brique, coiffés d'un toit plat, qui s'élèvent sur deux ou trois étages. L'ancien couvent des Soeurs-de-Sainte-Anne, un peu plus élevé, se dresse sur quatre étages - dont le dernier est en attique - reposant sur un haut soubassement. Il fait écho à l'église Sainte-Geneviève, située immédiatement au nord-ouest, en reprenant le même matériau (la pierre calcaire) et en utilisant un langage architectural néoclassique similaire, bien que de manière plus modeste. Dans le cas de ce couvent, le néoclassicisme s'exprime notamment par la pierre calcaire appareillée de manière à différencier les étages et le soubassement, la symétrie des ouvertures, le portique central souligné par un fronton triangulaire, la corniche à denticules, le haut soubassement et l'étage en attique. L'ancien couvent des Soeurs-de-Sainte-Anne est un bel exemple des couvents édifiés par les congrégations religieuses au tournant du XXe siècle.

L'ancien couvent présente également un intérêt patrimonial pour sa valeur historique. D'une part, pour l'ancienne municipalité de Sainte-Geneviève, le couvent rappelle la continuité d'un usage et d'une présence religieuse qui remonte à 1851. L'engagement des religieuses de la Congrégation des Soeurs de Sainte-Anne dans l'enseignement a permis aux jeunes filles de la région de recevoir une éducation de qualité et de mieux participer à l'essor du milieu. D'autre part, l'ancien couvent des Soeurs-de-Sainte-Anne est le premier lieu de mission de cette importante congrégation, fondée en 1850 à Vaudreuil, qui essaime au Québec, en Colombie-Britannique et à l'étranger. L'ancien couvent des Soeurs-de-Sainte-Anne présente donc un intérêt pour l'histoire de cette communauté, tout en étant un témoin de l'histoire de l'ancienne municipalité de Sainte-Geneviève.

Source : Ville de Montréal, 2005.

Haut de la page

Éléments caractéristiques

Les éléments caractéristiques de l'ancien couvent des Soeurs-de-Sainte-Anne liés à ses valeurs architecturale et historique comprennent, notamment :
- son volume, dont le plan rectangulaire, les quatre étages reposant sur un haut soubassement et le toit plat;
- le traitement des étages (un soubassement surélevé par rapport au sol et un étage traité en attique, avec des fenêtres de plus petites dimensions que celles des étages inférieurs), la composition symétrique de la façade et la travée centrale marquée par un groupement de trois baies;
- le fronton triangulaire à base interrompue avec une croix en fer ornemental en guise d'amortissement et la corniche à modillons;
- la porte principale à baies latérales et imposte, desservie par un escalier;
- les éléments de décor créés par le contraste de la pierre à bossage et de la pierre de taille formant les bandeaux horizontaux, les chaînages d'angle et les jambages harpés, les appuis et les linteaux des fenêtres;
- l'implantation sur un terrain au bord de la rivière des Prairies;
- le revêtement de pierre calcaire;
- le retrait généreux du bâtiment par rapport à la rue;
- l'identification du lieu et la date de construction gravées dans la pierre.

Haut de la page

Informations historiques

L'état pitoyable des écoles rurales du Québec incite Esther Blondin (1809-1890) à fonder la Congrégation des Soeurs de Sainte-Anne, à Vaudreuil, en 1850. Cette congrégation a pour mission première l'éducation des enfants pauvres des campagnes. L'année suivante, le curé de Sainte-Geneviève, Louis-Marie Lefebvre, invite la nouvelle communauté à venir enseigner dans sa paroisse. Trois religieuses s'installent dans la « maison jaune », une petite école érigée quatre ans plus tôt. Sainte-Geneviève devient ainsi le premier lieu de mission de la Congrégation des Soeurs de Sainte-Anne. En 1876, on construit une nouvelle école en bois pouvant accueillir une centaine d'élèves. Le 20 avril 1905, l'école est détruite lors d'un incendie.

Sur le même emplacement, un nouveau pensionnat pour filles est rapidement reconstruit. Inauguré pour la rentrée de septembre 1906, le couvent des Soeurs de Sainte-Anne, au parement de pierre calcaire, s'élève sur quatre étages. On y accueille alors 69 externes, du cours préparatoire jusqu'à la 8e année. En 1932, le grenier est transformé en dortoir. Cette décision est motivée par l'augmentation du nombre de niveaux scolaires, qui passe à la dixième, puis à la onzième année. En moyenne, 120 élèves, dont près des deux tiers sont pensionnaires, bénéficient annuellement des services de la communauté.

En 1968, le couvent de Sainte-Anne est converti en résidence pour les religieuses puis, peu à peu, en résidence pour personnes âgées. Dans ce contexte, en 1980, un ascenseur est construit à l'extérieur, adossé au bâtiment.

L'ancien couvent des Soeurs-de-Sainte-Anne est cité en 2001. Depuis 2002, l'édifice n'est plus la propriété de la Congrégation des Soeurs de Sainte-Anne.

Haut de la page

Emplacement

Region administrative :

  • Montréal

MRC :

  • Montréal

Municipalité :

  • Montréal

Arrondissement municipal :

  • L'Île-Bizard - Sainte-Geneviève

Adresse :

  • 16 115, boulevard Gouin Ouest

Latitude :

  • 45° 28' 46.2"

Longitude :

  • -73° 52' 21.0"

Désignation cadastrale :

  • Lot 1 843 630

Haut de la page

Références

Notices bibliographiques :

  • LOCAS, Marc. La « côte Sainte-Geneviève »...cent ans plus tard 1900-2000. s.l. 1999. 173 p.
  • LOCAS, Marc. Sainte-Geneviève...ses quatre saisons.... Sainte-Geneviève , 1981. 174 p.
  • ROY, Louise. Les Soeurs de Sainte-Anne : un siècle d'histoire. Montréal, Éditions Paulines, 1992. 556 p.
  • Ville de Montréal. Évaluation du patrimoine urbain, Arrondissement de L'Île-Bizard-Sainte-Geneviève-Sainte-Anne-de-Bellevue. Montréal, Service de la mise en valeur du territoire et du patrimoine, Division du patrimoine et de la toponym, s.d. 34 p.

Multimédias disponibles en ligne :

Haut de la page

Gouvernement du Québec

© Gouvernement du Québec, 2013