Répertoire dupatrimoineculturel du Québec

Inscrit au Registre du patrimoine culturel

Maison Charles-Hurdman

Type :

Patrimoine immobilier

Région administrative :

  • Outaouais

Municipalité :

  • Gatineau

Date :

  • 1860 – 1865 (Construction)

Usage :

  • Fonction résidentielle (Maisons rurales et urbaines)

Éléments associés

Personnes associées (1)

Inventaires associés (1)

Carte

Description

La maison Charles-Hurdman est une demeure en pierre d'influence néoclassique érigée au début des années 1860. Cette résidence rectangulaire, à un étage et demi, est coiffée d'un toit à deux versants pourvu d'une grande lucarne-pignon en façade. Une aile, ajoutée à une époque postérieure, est implantée en retour d'équerre à l'arrière. La maison Charles-Hurdman est située légèrement en retrait du chemin d'Aylmer, sur un vaste terrain boisé, dans le secteur d'Aylmer de la ville de Gatineau.

Ce bien est cité immeuble patrimonial. La protection s'applique à l'enveloppe extérieure du bâtiment.

Plan au sol :

Rectangulaire

Nombre d'étages :

1 ½

Groupement :

Détaché

Structure :

  • Maçonnerie en pierre

Annexes :

  • Cuisine d'été

Saillies :

  • Perron

Fondations :

  • Pierre

Élévations :

  • Toutes les façades : Pierre (À bossages)

Toit :

  • Forme : À deux versants droits
    Matériau : Asphalte, bardeaux

Porte principale :

  • contemporaine

Fenêtre(s) :

  • à arc surbaissé, Contemporaine

Lucarne(s) :

  • Lucarne-pignon

Éléments architecturaux :

  • Chaîne d'angle
  • Plate-bande

Haut de la page

Statuts

Statut Catégorie Autorité Date
Citation Immeuble patrimonial Municipalité (Gatineau) 1997-05-06
 

Haut de la page

Valeur patrimoniale

La maison présente un intérêt patrimonial pour sa valeur historique reposant sur son association avec la famille Hurdman. Cette famille a joué un rôle important dans le secteur de l'exploitation forestière de la région. Charles (né en 1818), premier propriétaire de la maison, est le fils du pionnier Charles Hurdman (mort en 1847) venu d'Irlande en 1818 pour s'installer dans le canton de Hull comme agriculteur. Avec ses frères William et Robert, Charles fils fonde, en 1841, la W. Hurdman and Brothers, une entreprise faisant le commerce du bois. En 1865, les trois frères construisent le pont Hurdman pour relier leurs installations situées des deux côtés de la rivière Rideau. Dans les années 1880, leur scierie de Table Rock à la chute des Chaudières est reconnue comme l'une des plus importantes de la région. La maison Charles-Hurdman est associée à l'un de ces barons du bois et à leur prospère entreprise, la W. Hurdman and Brothers.

La maison Charles-Hurdman présente aussi un intérêt patrimonial pour sa valeur architecturale. Cette résidence en pierre est représentative d'un modèle d'habitation s'inscrivant dans le courant néoclassique, très répandu dans la vallée de l'Outaouais. Ce type architectural, aussi surnommé vernaculaire ontarien, se distingue par son volume rectangulaire de faible élévation, le traitement rustique de la pierre et l'intégration d'une grande lucarne-pignon sur le versant avant d'un toit à deux versants droits. Érigée au début des années 1860, la maison Charles-Hurdman constitue un exemple de ce modèle architectural, par son plan rectangulaire à un étage et demi, son toit à deux versants, sa grande lucarne-pignon percée d'une fenêtre, le traitement rustique de la pierre ainsi que ses chaînes d'angles.

La maison Charles-Hurdman présente également un intérêt patrimonial pour sa valeur historique liée à son implantation. Dans les années 1850, la macadamisation du chemin d'Aylmer incite plusieurs propriétaires à s'établir en bordure de ce chemin de campagne pour profiter des avantages de la vie champêtre. C'est le cas de Charles Hurdman qui, en 1860, décide de s'y faire construire une confortable résidence. La maison Charles-Hurdman a préservé ses caractéristiques d'implantation d'origine, soit sa localisation en retrait du chemin d'Aylmer sur un vaste terrain boisé.

Source : Ville de Gatineau, 2006.

Haut de la page

Éléments caractéristiques

Les éléments caractéristiques de la maison Charles-Hurdman liés à ses valeurs historique et architecturale comprennent, notamment :
- sa localisation en retrait du chemin d'Aylmer, sur un terrain boisé;
- son volume, dont le plan rectangulaire, l'élévation d'un étage et demi, le toit à deux versants droits et la grande lucarne-pignon;
- la composition symétrique de la façade;
- la maçonnerie en moellons grossièrement équarris du corps de logis, les chaînes d'angles, les arcs surbaissés et les plates-bandes au-dessus des ouvertures;
- les ouvertures, dont la disposition régulière des fenêtres à petits carreaux, la porte à baies latérales et imposte vitrée;
- les souches de cheminée disposées dans le prolongement des murs pignons;
- les caractéristiques de l'aile arrière, dont le plan rectangulaire, l'élévation à un étage et demi et le toit à deux versants droits;
- le solage peu dégagé;
- la couverture en bardeau de bois.

Haut de la page

Informations historiques

Charles Hurdman (né en 1818), pour lequel la maison a été construite au début des années 1860, est le fils du pionnier Charles Hurdman (mort en 1847) venu d'Irlande avec son frère Henry, en 1818, pour s'installer dans le canton de Hull comme agriculteurs. Charles père acquiert alors une propriété située à l'angle nord-ouest des chemins d'Aylmer et Deschênes (l'actuel chemin Vanier). En 1841, ses fils Charles, William et Robert lancent la W. Hurdman and Brothers, qui deviendra rapidement une entreprise de commerce de bois très prospère. William et Robert déménagent par la suite dans le canton de Gloucester pour assurer l'expansion de la compagnie. Charles continue de vivre sur la terre de son père et, au début des années 1860, se fait bâtir une confortable maison en pierre d'inspiration néoclassique.

En 1865, les frères Hurdman font construire un pont pour relier leurs installations situées sur les deux côtés de la rivière Rideau. Ce sera le point de départ du développement de la communauté située à cet endroit. Dans les années 1880, leur scierie de Table Rock à la chute des Chaudières est reconnue comme l'une des plus importantes de la région. En 1900, lorsque le Grand Feu de Hull ravage pratiquement toute la ville, la scierie des frères Hurdman est détruite et ne sera pas reconstruite. Charles fils demeurera plusieurs années dans sa résidence du chemin d'Aylmer. En 1905, la maison est vendue à Robert McConnell, arrière-petit-fils du pionnier William McConnell. À l'époque, la maison possède une grande galerie couverte qui disparaîtra dans les années 1950. Après la mort de Robert McConnell, la maison et la propriété sont réparties entre ses fils Leslie et Kenneth. Leslie vend la maison familiale au docteur Brian Guay en 1968, alors que Kenneth fait construire un bungalow situé du côté est de la maison. Un incendie majeur endommage la maison patrimoniale en 1977, mais les travaux de restauration soignés entrepris par son propriétaire lui redonnent son cachet d'antan.

La maison Charles-Hurdman est citée en 1997.

Haut de la page

Emplacement

Region administrative :

  • Outaouais

MRC :

  • Gatineau

Municipalité :

  • Gatineau

Adresse :

  • 651, chemin d'Aylmer

Lieux-dits :

  • Aylmer

Latitude :

  • 45° 24' 2.0"

Longitude :

  • -75° 48' 20.0"

Désignation cadastrale

Circonscription foncière Division cadastrale Désignation secondaire Numéro de lot
Gatineau Canton de Hull Rang 2 15C-2

Haut de la page

Références

Notices bibliographiques :

  • ALDRED, Diane. Le Chemin d'Aylmer : une histoire illustrée. The Aylmer Road: an illustrated history. Aylmer, Association du patrimoine d'Aylmer, 1994. 256 p.
  • Association du patrimoine d'Aylmer. Étude - Bâtiments patrimoniaux. Aylmer (Québec), 1998. s.p.

Multimédias disponibles en ligne :

Haut de la page

Gouvernement du Québec

© Gouvernement du Québec, 2013