Répertoire dupatrimoineculturel du Québec

Inscrit au Registre du patrimoine culturel

Maison James-McConnell

Type :

Patrimoine immobilier

Autre(s) nom(s) :

  • Maison Richard-McConnell

Région administrative :

  • Outaouais

Municipalité :

  • Gatineau

Date :

  • 1827 – 1837 (Construction)

Usage :

  • Fonction résidentielle (Maisons rurales et urbaines)

Éléments associés

Personnes associées (2)

Inventaires associés (1)

Images

Carte

Description

La maison James-McConnell est une résidence érigée entre 1827 et 1837 et intégrée à une nouvelle construction au début des années 1980. La demeure, de plan rectangulaire à un étage et demi, possède un parement en brique et en stuc. Elle est coiffée d'un toit à deux versants droits. La maison James-McConnell est implantée en retrait de la voie publique, sur un terrain planté d'arbres matures, dans le secteur d'Aylmer de la ville de Gatineau.

Ce bien est cité immeuble patrimonial. La protection s'applique à l'enveloppe extérieure du bâtiment.

Plan au sol :

Rectangulaire

Nombre d'étages :

1 ½

Groupement :

Détaché

Structure :

  • Bois

Annexes :

  • Autre

Saillies :

  • Auvent
  • Baie en saillie
  • Perron

Élévations :

  • Toutes les façades : Matériau contemporain
  • Façade gauche : Brique
  • Façade avant : Brique

Toit :

  • Forme : À deux versants droits
    Matériau : Asphalte, bardeaux

Porte principale :

  • contemporaine

Fenêtre(s) :

  • cintrée, Contemporaine
  • Rectangulaire, Contemporaine

Lucarne(s) :

  • À fenêtre pendante

Éléments architecturaux :

  • Bandeau
  • Plate-bande

Haut de la page

Statuts

Statut Catégorie Autorité Date
Citation Immeuble patrimonial Municipalité (Gatineau) 1997-05-06
 

Haut de la page

Valeur patrimoniale

La maison présente un intérêt patrimonial pour sa valeur historique reposant sur son association avec James et Richard McConnell. James McConnell est l'un des premiers colons à s'établir dans le canton de Hull au début du XIXe siècle. Cette région est concédée à un groupe d'associés menés par Philemon Wright (1760-1839). Ce dernier est responsable du développement du canton et de ses frais d'arpentage. James McConnell s'associe à lui 1802. Il reçoit alors des terres où il exploite une ferme. Richard McConnell (né en 1812), fils de James McConnell, fait des affaires, quant à lui, dans le commerce du bois. Il est l'un des fondateurs de la Bytown and Aylmer Union Turnpike Road Company, créée en 1849 pour macadamiser le chemin Britannia, aujourd'hui le chemin d'Aylmer. La maison James-McConnell, construite pour l'un ou l'autre de ces hommes, rappelle donc le rôle important de cette famille pionnière dans l'histoire d'Aylmer.

La maison James-McConnell présente également un intérêt patrimonial pour sa valeur historique liée à son implantation. La voie publique près de laquelle elle est érigée est la plus ancienne route de la région, reliant depuis deux siècles Hull et Aylmer. Aménagé à partir de 1805, ce chemin est d'abord désigné sous le nom de « Britannia » ou « Turnpike ». Celui-ci permet de contourner les chutes et les rapides qui empêchent les navires de remonter la rivière des Outaouais au-delà de Hull. Il est ensuite prolongé jusqu'à Aylmer. En 1820, cette voie publique est élargie. Dès le début du XIXe siècle, de prospères agriculteurs s'installent le long de cette route. Ils sont suivis par de riches marchands de bois à partir des années 1830. De nombreux services sont aussi offerts pour répondre aux besoins des voyageurs et des résidents. C'est vraisemblablement entre 1827 et 1837 que la maison James-McConnell est érigée. Elle constitue ainsi l'une des plus vieilles demeures construites le long de cette route.

La maison James-McConnell présente aussi un intérêt pour sa valeur architecturale. Le bâtiment témoigne des changements fréquemment apportés aux résidences du secteur. Les terrains de part et d'autre du chemin d'Aylmer accueillent d'abord des maisons de ferme et de nombreuses demeures bourgeoises. À partir des années 1960, ces vastes propriétés sont subdivisées et des résidences unifamiliales modernes sont érigées sur les nouveaux lots. Au début des années 1980, la maison James-McConnell est endommagée par un incendie. La demeure, devenue vétuste, est agrandie et remodelée selon les goûts du jour. La section de droite de la résidence conserve une partie des murs en bois équarri du début du XIXe siècle. La maison James-McConnell illustre ainsi l'évolution des modèles architecturaux marquant le secteur d'Aylmer.

Source : Ville de Gatineau, 2008.

Haut de la page

Éléments caractéristiques

Les éléments caractéristiques de la maison James-McConnell liés à ses valeurs historique et architecturale comprennent, notamment :
- sa localisation en retrait d'une voie publique ancienne, sur un terrain planté de nombreux arbres matures, dans le secteur d'Aylmer;
- son volume, dont le plan rectangulaire, l'élévation d'un étage et demi, le toit à deux versants droits et la saillie circulaire;
- les matériaux, dont le parement en brique et en stuc;
- les ouvertures, dont les fenêtres rectangulaires, les fenêtres cintrées groupées, les lucarnes cintrées engagées et la porte vitrée à double vantail.

Haut de la page

Informations historiques

La maison James-McConnell est située sur le territoire du canton de Hull. Cette région a été concédée au début du XIXe siècle à un groupe d'associés menés par Philemon Wright (1760-1839). Ce dernier est responsable du développement du canton et de ses frais d'arpentage. En 1802, James McConnell devient l'un de ses associés. Il fait construire, à la fin des années 1820, une maison sur une ferme de plus de 300 acres. La maison James-McConnell correspond à cette dernière. Celle-ci est peut-être érigée à la fin des années 1830 par le fils de James McConnell, Richard (né en 1812). La demeure en bois équarri borde le chemin Britannia, devenu le chemin d'Aylmer. Il s'agit d'une importante route reliant Hull et Aylmer, séparés par les chutes et les rapides de la rivière des Outaouais. Après son élargissement en 1820, cette voie de communication devient un axe de développement important où s'implantent plusieurs institutions et résidences bourgeoises.

Entre 1966 et 1970, la propriété est morcelée pour créer de nouveaux lots destinés à la construction résidentielle. Au début des années 1980, un incendie endommage la maison James-McConnell. Un édifice plus grand est ensuite érigé à partir des murs d'origine.

La maison James-McConnell est citée en 1997.

Haut de la page

Emplacement

Region administrative :

  • Outaouais

MRC :

  • Gatineau

Municipalité :

  • Gatineau

Adresse :

  • 567, chemin d'Aylmer

Lieux-dits :

  • Aylmer

Latitude :

  • 45° 23' 56.0"

Longitude :

  • -75° 48' 38.0"

Désignation cadastrale

Circonscription foncière Division cadastrale Désignation secondaire Numéro de lot
Gatineau Canton de Hull Absent 16A-2

Haut de la page

Références

Notices bibliographiques :

  • ALDRED, Diane. Le Chemin d'Aylmer : une histoire illustrée. The Aylmer Road: an illustrated history. Aylmer, Association du patrimoine d'Aylmer, 1994. 256 p.
  • Association du patrimoine d'Aylmer. Étude - Bâtiments patrimoniaux. Aylmer (Québec), 1998. s.p.
  • BEAULIEU, Marc. Hull-Aylmer : quelques éléments d'histoire et d'architecture. Hull, Institut d'histoire et de recherche sur l'Outaouais, 1984. 115 p.

Multimédias disponibles en ligne :

Haut de la page

Gouvernement du Québec

© Gouvernement du Québec, 2013