Répertoire dupatrimoineculturel du Québec

Inscrit au Registre du patrimoine culturel

Pont du Collège

Type :

Patrimoine immobilier

Région administrative :

  • Bas-Saint-Laurent

Municipalité :

  • Saint-Onésime-d'Ixworth

Date :

  • 1919 (Construction)

Usage :

  • Transport, communication et services publics (Ponts couverts)

Éléments associés

Personnes associées (1)

Images

Carte

Description

Le pont du Collège est une structure couverte en bois érigée en 1919. Ce pont se compose d'un tablier de 24,67 mètres à une travée, d'un toit à deux versants droits ainsi que d'un lambris peint en rouge protégeant la charpente. Il repose sur deux culées en bois appuyées sur des fondations en béton. Le pont du Collège, situé dans l'axe de la route de l'Église, enjambe la rivière Ouelle dans la municipalité de Saint-Onésime-d'Ixworth.

Ce bien est cité immeuble patrimonial.

Haut de la page

Statuts

Statut Catégorie Autorité Date
Citation Immeuble patrimonial Municipalité (Saint-Onésime-d'Ixworth) 2002-12-02
 

Haut de la page

Valeur patrimoniale

Le pont du Collège présente un intérêt patrimonial pour sa valeur architecturale comme exemple représentatif d'une technique de construction, la charpente de type « Town élaboré ». Cette technique, aussi appelée « Town québécois », dérive d'un modèle américain de structure. L'architecte Ithiel Town (1784-1844) met au point une charpente de pont qu'il fait breveter en 1820. La structure Town se compose de fermes à treillis composées de madriers s'entrecroisant à angles variant de 45 à 60 degrés en formant de grands losanges. Les pièces de bois sont retenues les unes aux autres par des chevilles. Au Québec, l'invention de Town est modifiée et donne naissance à deux nouveaux types de charpente dont celui dit « Town élaboré ». Les chevilles de bois sont remplacées par des clous. Les extrémités inférieure et supérieure des fermes à treillis sont fixées par deux rangées doubles de madriers - aussi appelés cordes - afin d'éviter une trop grande flexibilité. De plus, des poteaux verticaux sont ajoutés à la structure comme c'est le cas du pont du Collège. La plupart des ponts de colonisation érigés au Québec au XXe siècle emploient cette technique en raison de sa simplicité de construction et de sa performance. Le pont du Collège constitue un bon exemple de cette technologie autrefois très répandue.

Le pont du Collège présente aussi un intérêt patrimonial pour sa valeur historique. Il constitue un témoin de l'histoire du transport. Depuis le début du XIXe siècle, voire la fin du XVIIIe siècle, les ponts couverts en bois font déjà partie du réseau routier du Québec. Le toit protège la structure des intempéries et accroît ainsi sa longévité. À cette époque, la majorité des ponts couverts sont construits dans les régions de colonisation récente, entre 1890 et 1950. Ils deviennent désuets avec la modernisation du réseau routier et les derniers sont bâtis au cours des années 1950. Des quelque mille ponts couverts québécois, il en reste aujourd'hui moins d'une centaine, dont le pont du Collège construit en 1919. Il s'agit en outre du dernier pont couvert à subsister dans la municipalité régionale de comté de Kamouraska.

Source : Municipalité de Saint-Onésime-d'Ixworth, 2007.

Haut de la page

Éléments caractéristiques

Les éléments caractéristiques du pont du Collège liés à ses valeurs historique et architecturale comprennent, notamment :
- sa situation sur la rivière Ouelle, dans l'axe de la route de l'Église, dans la municipalité de Saint-Onésime-d'Ixworth;
- les caractéristiques liées à sa technique de construction, dont les fermes à treillis composées de madriers s'entrecroisant retenus les uns aux autres par des clous, les extrémités supérieure et inférieure des fermes fixées par des rangées doubles de madriers et les poteaux verticaux en bois;
- le toit à versants droits couvert de bardeaux de bois et se composant d'une charpente constituée de chevrons, d'entraits, de jambes de force et de planches posées à l'horizontale;
- le revêtement en planches horizontales peint en rouge;
- le tablier du pont, d'une longueur de 24,67 mètres, reposant sur deux culées en bois appuyées sur des fondations en béton;
- les tiges de tension en acier;
- les ouvertures latérales allongées, situées dans la partie supérieure et sous la ligne centrale des murs.

Haut de la page

Informations historiques

Le pont du Collège enjambe la rivière Ouelle dans la municipalité de Saint-Onésime-d'Ixworth. Construit en 1919, il possède une charpente de type « Town élaboré », aussi appelée « Town québécois ». Cette technique dérive d'un modèle de structure américain mis au point par l'architecte Ithiel Town (1784-1844) et breveté en 1820. Entre 1890 et 1950, plusieurs ponts couverts du type Town élaboré sont érigés dans les régions de colonisation récente. La majorité d'entre eux sont peints en rouge et leur toit protège la structure en bois des intempéries, permettant ainsi d'accroître leur longévité. Les ponts couverts ont cessé d'être construits vers le milieu du XXe siècle, avec la modernisation du réseau routier québécois.

Le toponyme du pont évoque le collège de Sainte-Anne-de-la-Pocatière qui possédait un domaine forestier à proximité. À l'époque de sa construction, il était emprunté, entre autres, pour le transport du bois de chauffage et de construction.

Désaffecté, le pont a été remplacé par une structure moderne en béton en 1978. En 1989, à l'occasion des célébrations entourant le 125e anniversaire de Saint-Onésime-d'Ixworth, le pont du Collège est devenu l'emblème de la municipalité.

Le pont du Collège est cité en 2002. Il s'agit du dernier pont couvert situé sur le territoire de la municipalité régionale de comté de Kamouraska. Il est restauré en 2008. Le pont du Collège est maintenant utilisé par les piétons et les cyclistes.

Haut de la page

Emplacement

Region administrative :

  • Bas-Saint-Laurent

MRC :

  • Kamouraska

Municipalité :

  • Saint-Onésime-d'Ixworth

Adresse :

  • route de l'Église

Localisation informelle :

Le pont est situé sur la route de l'Église, à 5 kilomètres au sud de la route du Village. Il enjambe la rivière Ouelle.

Latitude :

  • 47° 17' 32.0"

Longitude :

  • -69° 57' 5.0"

Désignation cadastrale

Circonscription foncière Division cadastrale Désignation secondaire Numéro de lot
Kamouraska Canton d' Ixworth Absent 160-P

Haut de la page

Références

Liens Internet :

Notices bibliographiques :

  • ARBOUR, Gérald, Fernand CARON et Jean LEFRANÇOIS. Les ponts couverts au Québec. Québec, Les Publications du Québec, 2005. 216 p.
  • s.a. « MRC de Kamouraska: un projet pour restaurer le dernier pont couvert ». Le Placoteux, 24 septembre 2006, s.p.
  • THIBAULT, Henri-Paul. Les ponts couverts du Québec : évaluation patrimoniale. Québec, Ministère de la Culture, 1993. s.p.

Multimédias disponibles en ligne :

Haut de la page

Gouvernement du Québec

© Gouvernement du Québec, 2013