Répertoire dupatrimoineculturel du Québec

Inscrit au Registre du patrimoine culturel

Annexe de la Maison-De Lorimier-Bélanger

Type :

Patrimoine immobilier

Autre(s) nom(s) :

  • Annexe de la maison De Lorimier-Bélanger

Région administrative :

  • Montréal

Municipalité :

  • Montréal

Date :

  • 1930 (Construction)

Usage :

  • Fonction résidentielle (Maisons rurales et urbaines)

Images

Carte

Description

L'annexe de la Maison-De Lorimier-Bélanger est un bâtiment domestique construit au début des années 1930 et modifié en 1992. De plan rectangulaire, l'annexe s'élève sur deux étages, possède un toit plat et comporte une terrasse au second niveau. Ce bâtiment partage, du côté ouest, un mur mitoyen avec sa voisine, la maison De Lorimier-Bélanger. Elle est construite un peu en retrait de la voie publique, sur un terrain comportant de grands arbres, et fait face au fleuve Saint-Laurent, dans l'arrondissement municipal de LaSalle de la ville de Montréal.

Ce bien est cité immeuble patrimonial. La protection s'applique à l'enveloppe extérieure du bâtiment.

Haut de la page

Statuts

Statut Catégorie Autorité Date
Citation Immeuble patrimonial Municipalité (Montréal) 1990-02-12
 

Haut de la page

Valeur patrimoniale

L'annexe de la Maison-De Lorimier-Bélanger présente un intérêt patrimonial pour sa valeur historique reposant sur l'ancienneté de l'occupation du site sur lequel elle se trouve. Ce site fait partie d'une terre en censive et d'une seigneurie, nommée Saint-Sulpice, concédées par les Sulpiciens à René-Robert Cavelier de La Salle (1643-1687) en 1667. Entre 1795 et 1803, Claude-Nicolas-Guillaume De Lorimier (1744-1825), appelé Chevalier De Lorimier, occupe une maison, l'actuelle maison De Lorimier-Bélanger, construite sur une partie de ce site. Cette annexe est érigée au début des années 1930 pour remplacer le pavillon est de la maison De Lorimier-Bélanger. Les deux bâtiments possèdent ainsi un mur mitoyen. De plus, le mur de fondation sur lequel repose la façade avant de l'annexe constitue un vestige de l'ancienne aile est de la maison De Lorimier-Bélanger, construite à la fin du XVIIIe siècle.

Source : Ville de Montréal, 2005.

Haut de la page

Éléments caractéristiques

Les éléments caractéristiques de l'annexe de la Maison-De Lorimier-Bélanger liés à sa valeur historique comprennent, notamment :
- sa localisation sur le même site que la maison De Lorimier-Bélanger, face au fleuve Saint-Laurent;
- le mur mitoyen, du côté ouest, accolé à la maison De Lorimier-Bélanger;
- la fondation de sa façade avant, constituant un vestige de l'ancienne aile est de la maison De Lorimier-Bélanger.

Haut de la page

Informations historiques

Construite au début des années 1930, l'annexe de la Maison-De Lorimier-Bélanger est étroitement liée à l'histoire de l'immeuble voisin mitoyen, la maison De Lorimier-Bélanger. Érigée dans le dernier quart du XVIIIe siècle, cette résidence est achetée en 1795 par Claude-Nicolas-Guillaume De Lorimier (1744-1825), appelé Chevalier De Lorimier. Elle se trouve au centre d'une grande terre, formée de deux concessions, qui fait face au fleuve Saint-Laurent et à la mission amérindienne du Sault-Saint-Louis (aujourd'hui Kahnawake), située sur la rive opposée.

Dans l'acte de vente consenti par De Lorimier à Jean-Baptiste Parent en 1803, cette demeure est décrite comme une maison avec des pavillons. Les ailes en bois, du côté est et ouest de la maison de pierre, ont peut-être été ajoutées par De Lorimier entre 1795 et 1803, afin d'y loger sa famille, soit les six enfants que lui avait donnés sa première femme, Louise Schuyler, une jeune Iroquoise qu'il épousa le 26 juin 1783, ainsi que deux autres enfants nés d'un second mariage, célébré le 23 mars 1793, avec Marie-Madeleine-Claire Brassard Deschenaux, fille du seigneur Joseph Brassard Deschenaux (1722-1793). Après la mort de cette dernière en janvier 1800, De Lorimier épouse, le 27 février 1801, Anne Gregory, une Amérindienne de Caughnawaga, qui lui donnera quatre enfants.

Passant ensuite entre les mains de différents propriétaires, la maison est finalement achetée par François Bélanger en 1837. Par la suite, cette maison demeure la propriété de la famille Bélanger pendant plus de 150 ans.

Lors de l'élargissement du boulevard LaSalle, au début des années 1930, la famille Bélanger procède à la démolition de l'aile ouest de la maison et, pour compenser l'espace ainsi perdu, transforme complètement l'aile est. Ne gardant que la partie avant de l'ancienne fondation, les Bélanger construisent une nouvelle annexe de deux étages à toit plat, dotée d'une véranda. Or, cette façon de procéder n'est pas unique puisque des interventions similaires se sont répétées à maintes reprises dans la partie centrale de l'île de Montréal, notamment dans l'ancien village Saint-Jean-Baptiste, où l'on rencontre fréquemment des maisons mitoyennes à toit plat avec des maisons à pignon. Ce phénomène reflète en fait l'évolution de la trame urbaine de Montréal.

En novembre 1954, les Bélanger procèdent à la subdivision des lots constituant leur propriété, afin de vendre la partie de terrain et la nouvelle construction qui a remplacé l'annexe est. Dès lors, L'annexe de la Maison-De Lorimier-Bélanger indépendamment de la maison De Lorimier-Bélanger. Au fil des ans, elle subit diverses transformations, tant extérieures qu'intérieures.

L'annexe de la Maison-De Lorimier-Bélanger est citée en 1990, en même temps que la maison De Lorimier-Bélanger. Puis, en 1992, des travaux de rénovation majeurs modifient complètement l'allure de l'annexe de la Maison-De Lorimier-Bélanger, lui donnant l'aspect d'une maison urbaine contemporaine.

Haut de la page

Emplacement

Region administrative :

  • Montréal

MRC :

  • Montréal

Municipalité :

  • Montréal

Arrondissement municipal :

  • LaSalle

Adresse :

  • 9601, boulevard LaSalle

Lieux-dits :

  • LaSalle

Latitude :

  • 45° 25' 20.0"

Longitude :

  • -73° 39' 15.0"

Désignation cadastrale

Circonscription foncière Division cadastrale Désignation secondaire Numéro de lot
Portneuf Canton de La Salle Absent 955-113 ptie

Haut de la page

Références

Notices bibliographiques :

  • Beaupré et Michaud, architectes. Étude sur les bâtiments cités par la municipalité dans le cadre de la Loi sur les biens culturels: rapport final. Montréal, Ville de LaSalle, 1996. s.p.
  • DUPRÉ, Céline. « Cavelier de La Salle, René-Robert ». Bibliothèque et Archives Canada. Dictionnaire biographique du Canada [En ligne]. http://www.biographi.ca/
  • LEIGHTON, Douglas J. « Lorimier, Caude-Nicolas-Guillaume de ». Bibliothèque et Archives Canada. Dictionnaire biographique du Canada [En ligne]. http://www.biographi.ca/

Multimédias disponibles en ligne :

Haut de la page

Gouvernement du Québec

© Gouvernement du Québec, 2013