Répertoire dupatrimoineculturel du Québec

Inscrit au Registre du patrimoine culturel

Maison Jean-Maurice-Coulombe

Type :

Patrimoine immobilier

Région administrative :

  • Saguenay--Lac-Saint-Jean

Municipalité :

  • Saguenay

Date :

  • 1897 (Construction)

Usage :

  • Fonction résidentielle (Maisons rurales et urbaines)

Éléments associés

Personnes associées (1)

Images

Carte

Description

La maison Jean-Maurice-Coulombe est une maison rurale québécoise d'inspiration néoclassique construite en 1897. Cette demeure de plan rectangulaire à un étage et demi est coiffée d'une toiture à deux versants recourbés. Une galerie couverte d'un avant-toit occupe toute la façade avant. La maison Jean-Maurice-Coulombe est située le long d'une route rurale, dans l'arrondissement municipal de Jonquière de la ville de Saguenay.

Ce bien est cité immeuble patrimonial. La protection s'applique à l'enveloppe extérieure du bâtiment.

Haut de la page

Statuts

Statut Catégorie Autorité Date
Citation Immeuble patrimonial Municipalité (Saguenay) 1988-09-19
 

Haut de la page

Valeur patrimoniale

La maison Jean-Maurice-Coulombe présente un intérêt patrimonial pour sa valeur architecturale. Elle constitue un exemple représentatif de la maison rurale québécoise d'inspiration néoclassique qui domine le paysage bâti des villes et des villages du Québec au XIXe siècle. Ce type d'habitat est caractérisé par son implantation le long d'une route rurale, sur une grande propriété. Il s'agit généralement de maisons de fermes entourées de bâtiments secondaires à fonction agricole. Du point de vue de son architecture, la maison rurale québécoise d'inspiration néoclassique fait la synthèse de l'habitation d'inspiration française héritée du XVIIIe siècle, d'apports formels d'origine britannique et d'une nouvelle manière d'habiter qui se développe au XIXe siècle. La maison Jean-Maurice-Coulombe est caractéristique de cette architecture, notamment, par son carré légèrement dégagé du sol, son parement extérieur en bois fait de planches posées à clins, son toit à deux versants recourbés et sa galerie aménagée le long de la façade avant protégée par un avant-toit. La maison Jean-Maurice-Coulombe est donc une représentante de l'architecture rurale traditionnelle québécoise.

La maison Jean-Maurice-Coulombe présente également un intérêt patrimonial pour sa valeur historique. Construite en 1897, la résidence serait la plus vieille construction qui subsiste de l'ancienne municipalité de Shipshaw. Son développement débute à la fin du XIXe siècle et progresse rapidement au début du siècle suivant avec la construction d'un moulin à scie à la chute de la rivière Shipshaw en 1907 par Alexandre Murdock, et l'aménagement d'une centrale hydroélectrique en 1912 par la compagnie Price. La maison Jean-Maurice-Coulombe témoigne de l'époque de fondation de cette ancienne municipalité rurale maintenant intégrée à la ville de Saguenay. Par ailleurs, la maison a été la résidence de Jean-Maurice Coulombe maire de l'ancienne municipalité de Shipshaw de 1961 à 1971 et de 1975 à 1981.

Source : Ville de Saguenay, 2005.

Haut de la page

Éléments caractéristiques

Les éléments caractéristiques de la maison Jean-Maurice-Coulombe liés à son ses valeurs historique et architecturale comprennent, notamment :
- sa situation en bordure d'une route rurale, dans l'arrondissement municipal de Jonquière;
- son implantation sur une grande propriété comprenant des bâtiments agricoles;
- son volume, dont le corps de logis surhaussé de plan rectangulaire à un étage et demi, la toiture à deux versants à larmiers retroussés, la galerie couverte d'un avant-toit aménagée sur toute la largeur de la façade avant;
- le parement de bois en planches posées à clins des élévations extérieures et la tôle du toit;
- les ouvertures rectangulaires disposées de façon asymétrique;
- le tambour appliqué contre la façade arrière.

Haut de la page

Informations historiques

La maison Jean-Maurice-Coulombe est construite en 1897. Elle constitue un exemple représentatif des maisons québécoises d'inspiration néoclassique qui dominent le paysage bâti des villes et des villages du Québec au XIXe siècle. Ce type d'architecture fait la synthèse de l'habitation d'inspiration française héritée du XVIIIe siècle, d'apports formels d'origine britannique et d'une nouvelle manière d'habiter qui se développe au début du XIXe siècle.

La maison est implantée le long d'une route rurale sur une grande propriété comprenant des bâtiments agricoles. Elle est la propriété de Jean-Maurice Coulombe qui est maire de l'ancienne municipalité de Shipshaw de 1961 à 1971 et de 1975 à 1981.

La maison Jean-Maurice-Coulombe est citée en 1988.

Haut de la page

Emplacement

Region administrative :

  • Saguenay--Lac-Saint-Jean

MRC :

  • Saguenay

Municipalité :

  • Saguenay

Arrondissement municipal :

  • Jonquière

Adresse :

  • 4860, route Desmeules

Latitude :

  • 48° 30' 35.5"

Longitude :

  • -71° 16' 33.0"

Désignation cadastrale

Circonscription foncière Division cadastrale Désignation secondaire Numéro de lot
Chicoutimi Canton de Simard Rang 4 Lot 33 ptie
Lot 34 ptie

Haut de la page

Références

Notices bibliographiques :

  • DIEUDONNÉ, Patrick, Lucie K. MORISSET et Luc NOPPEN. Patrimoines modernes : l'architecture du vingtième siècle à Chicoutimi. Sainte-Foy, Presses de l'Université du Québec, 2004. 191 p.
  • ROBITAILLE, Lynda. Chicoutimi au XIXe siècle et XXe siècle (1842-1914) : Évolution urbaine et analyse architecturale. Université Laval, 1985. 114 p.

Multimédias disponibles en ligne :

Haut de la page

Gouvernement du Québec

© Gouvernement du Québec, 2013