Répertoire dupatrimoineculturel du Québec

Inscrit au Registre du patrimoine culturel

Maison Samuel-Bédard

Type :

Patrimoine immobilier

Autre(s) nom(s) :

  • Musée Louis-Hémon

Région administrative :

  • Saguenay--Lac-Saint-Jean

Municipalité :

  • Péribonka

Date :

  • 1903 (Construction)

Usage :

  • Fonction résidentielle (Maisons rurales et urbaines)

Éléments associés

Plaques commémoratives associées (1)

Personnes associées (3)

Images

Carte

Description

La maison Samuel-Bédard est une modeste demeure de colonisation érigée en 1903. Elle se compose de deux bâtiments en bois juxtaposés : une maison et un hangar. Le corps de logis de plan rectangulaire, à un étage et demi, est coiffé d'un toit à deux versants droits et comporte un appentis à l'arrière. Le vaste hangar de plan rectangulaire est surmonté d'un toit à croupes. La maison Samuel-Bédard se situe sur un vaste terrain dégagé, dans la municipalité de Péribonka.

Ce bien est classé immeuble patrimonial.

Haut de la page

Statuts

Statut Catégorie Autorité Date
Classement Immeuble patrimonial Ministre de la Culture et des Communications 2012-10-19

Statuts antérieurs

  • Reconnaissance, 1983-11-10
 

Haut de la page

Valeur patrimoniale

La maison Samuel-Bédard présente un intérêt patrimonial pour sa valeur historique reposant sur son association avec l'écrivain Louis Hémon (1880-1913). Chroniqueur sportif et auteur de nouvelles et de romans, Hémon est né à Brest (France) et a connu une fin tragique en étant heurté par un train à Chapleau (Ontario). L'écrivain, au tempérament aventurier, vient au Canada en 1911 et se rend à Péribonka l'année suivante. Lors de son séjour dans cette localité où il travaille comme garçon de ferme, il recueille des informations et rédige le roman « Maria Chapdelaine », alors qu'il habite l'appentis et le grenier de la maison Samuel-Bédard. Le récit est d'abord publié à titre posthume en feuilleton dans le journal français « Le Temps » en 1914, puis sous la forme d'un livre paru à Montréal en 1916. Fréquemment réédité et traduit en plusieurs langues, ce roman, qui est l'une des oeuvres majeures de la littérature québécoise de la première moitié du XXe siècle, a beaucoup contribué à faire connaître le Québec en France et à l'étranger.

La maison Samuel-Bédard présente également un intérêt patrimonial pour ses valeurs historique et architecturale reposant sur sa représentativité en tant que maison de colonisation. Au XIXe siècle, une partie de la population du Québec est contrainte à l'exode vers les États-Unis, l'occupation des bonnes terres de la vallée du Saint-Laurent étant complétée. Pour contrer l'émigration, de nouveaux territoires sont ouverts, dont le Saguenay-Lac-Saint-Jean. Cette demeure est une illustration des maisons de colonisation construites dans cette région au tournant du XXe siècle par son volume simple, sa structure en bois, son toit à deux versants droits, son solage peu dégagé et son ornementation dépouillée.

Source : Ministère de la Culture et des Communications du Québec, 2004.

Haut de la page

Éléments caractéristiques

Les caractéristiques de la maison Samuel-Bédard liées à ses valeurs historique et architecturale comprennent, notamment :
- sa situation en milieu rural, dans la municipalité de Péribonka;
- le grenier et l'appentis à l'arrière du corps de logis;
- son volume, dont le plan rectangulaire de dimensions modestes, l'élévation d'un étage et demi, le toit à deux versants droits et le solage peu dégagé;
- les matériaux, dont le lambris de planches à clins et la couverture en bardeaux de cèdre;
- les ouvertures, dont la porte en bois et les fenêtres de dimensions réduites;
- l'ornementation limitée à des chambranles de facture sobre;
- l'espace intérieur sans division;
- les caractéristiques du hangar, dont le plan rectangulaire de grandes dimensions, l'élévation de deux étages et demi, le toit à croupes, le lambris de planches à clins, la couverture en bardeaux de cèdre, la symétrie de la façade et du mur droit, la grande porte centrale à deux vantaux avant et arrière et les chambranles de facture sobre.

Haut de la page

Informations historiques

La maison Samuel-Bédard, typique des maisons de colonisation, est construite en 1903 par Exurias Provençal. La maison est acquise par Adolphe Bouchard en 1906, qui la donne ensuite à sa fille Laura, épouse de Samuel Bédard.

Bédard rencontre Louis Hémon (1880-1913) sur le traversier reliant Roberval à Péribonka en 1912 et l'engage pour travailler au défrichement et à la culture de la terre. Hébergé par la famille Bédard de juillet à septembre 1912, Hémon recueille des informations et rédige le roman « Maria Chapdelaine » alors qu'il habite l'appentis et le grenier de la maison. L'écrivain quitte définitivement Péribonka à la fin de l'année.

Inoccupée entre 1916 et 1932, la maison Samuel-Bédard devient peu après un lieu de pèlerinage populaire en raison du succès remporté par « Maria Chapdelaine ». Le récit de Hémon est d'abord publié en feuilleton dans le journal français « Le Temps » en 1914, puis sous la forme d'un livre paru à Montréal en 1916. Fréquemment réédité et traduit en plusieurs langues, ce roman, qui est l'une des oeuvres majeures de la littérature québécoise de la première moitié du XXe siècle, a beaucoup contribué à faire connaître le Québec en France et à l'étranger.

La maison et le hangar, situés trop près de la route, sont reculés de plusieurs mètres et juxtaposés vers 1937. La maison est ouverte au public dès 1938, et elle devient ainsi le premier musée consacré au roman de Louis Hémon. L'année suivante, la Commission des monuments historiques installe une plaque commémorative. L'institution muséale, qui existe toujours sous le nom musée Louis-Hémon, compte maintenant trois bâtiments.

La maison Samuel-Bédard est reconnue en 1983. Elle est restaurée en 1987 afin de lui rendre l'apparence qu'elle avait lors du séjour de l'écrivain. Ce bien est devenu classé à l'entrée en vigueur de la Loi sur le patrimoine culturel en 2012.

Haut de la page

Emplacement

Region administrative :

  • Saguenay--Lac-Saint-Jean

MRC :

  • Maria-Chapdelaine

Municipalité :

  • Péribonka

Adresse :

  • 700, route Maria-Chapdelaine

Latitude :

  • 48° 44' 28.425"

Longitude :

  • -71° 59' 7.575"

Désignation cadastrale

Circonscription foncière Division cadastrale Désignation secondaire Numéro de lot
Lac-Saint-Jean-Ouest Canton de Dalmas Absent 36 ptie

Haut de la page

Références

Notices bibliographiques :

  • BOIVIN, Aurélien. « Hémon, Louis ». Bibliothèque et Archives Canada. Dictionnaire biographique du Canada [En ligne]. http://www.biographi.ca/
  • Commission des biens culturels du Québec. Répertoire des motifs des biens classés et reconnus (document interne). Québec, 2003. s.p.
  • ROBITAILLE, Lynda. La maison Samuel-Bédard, Péribonka, Québec. Chicoutimi, Ministère des Affaires culturelles, 1984. s.p.
  • THIBAULT, Henri-Paul. Dossier sur le site Louis Hémon - Maria Chapdelaine de Péribonka. Québec, Ministère des Affaires culturelles, 1974. s.p.
  • THIBAULT, Henri-Paul. « Maison Samuel-Bédard ». Commission des biens culturels du Québec. Les chemins de la mémoire. Monuments et sites historiques du Québec. Tome I. Québec, Les Publications du Québec, 1990, p. 471.

Multimédias disponibles en ligne :

Haut de la page

Gouvernement du Québec

© Gouvernement du Québec, 2013