Répertoire dupatrimoineculturel du Québec

Inscrit au Registre du patrimoine culturel

Vieux presbytère de Saint-Bruno

Type :

Patrimoine immobilier

Autre(s) nom(s) :

  • Vieux-Presbytère

Région administrative :

  • Montérégie

Municipalité :

  • Saint-Bruno-de-Montarville

Date :

  • 1851 – 1852 (Construction)

Thématique :

  • Patrimoine religieux

Usage :

  • Services et institutions (Presbytères et bâtiments associés)

Éléments associés

Personnes associées (2)

Voir la liste

Carte

Description

Le vieux presbytère de Saint-Bruno est une résidence à caractère religieux d'influence néoclassique construite en 1851-1852. Cette maison monumentale en pierre de plan rectangulaire, à deux étages et demi, est coiffée d'un toit de pente moyenne à deux versants légèrement retroussés. Le vieux presbytère, déménagé en 1964, se situe aujourd'hui en bordure du lac du Village, au coeur de la ville de Saint-Bruno-de-Montarville.

Ce bien est classé immeuble patrimonial.

Plan au sol :

Rectangulaire

Nombre d'étages :

2 ½

Groupement :

Détaché

Structure :

  • Maçonnerie en pierre

Annexes :

  • Autre

Saillies :

  • Escalier
  • Galerie
  • Portique

Fondations :

  • Pierre

Élévations :

  • Façade arrière : Pierre (Structure apparente)
  • Façade droite : Pierre (Structure apparente)
  • Façade gauche : Pierre (Structure apparente)
  • Façade avant : Pierre (Structure apparente)

Toit :

  • Forme : À deux versants droits retroussés
    Matériau : Bois, bardeaux

Porte principale :

  • bois, à panneaux et vitrage, à battants

Autre(s) porte(s) :

  • bois, à panneaux et vitrage, à battants

Fenêtre(s) :

  • carrée, Contemporaine
  • Rectangulaire, À battants, à moyens ou grands carreaux
  • Rectangulaire, D'aération

Éléments architecturaux :

  • Balustrade en bois
  • Chaîne d'angle
  • Chambranle
  • Corniche à denticules
  • Linteau
  • Portail
  • Retour de l'avant-toit

Haut de la page

Statuts

Statut Catégorie Autorité Date
Classement Immeuble patrimonial Ministre de la Culture et des Communications 1966-12-16
 

Haut de la page

Valeur patrimoniale

Le vieux presbytère de Saint-Bruno présente un intérêt patrimonial pour sa valeur architecturale. Le caractère monumental de cet imposant bâtiment est unique parmi les presbytères catholiques du Québec. Cette monumentalité est rendue, entre autres, par le corps de logis de moellons de deux étages et demi qui repose sur un soubassement dégagé de même que par la colonnade qui s'élève sur les deux étages en façade. Construit en 1851-1852, l'ancien presbytère s'inscrit dans l'esprit du néoclassicisme, dont s'inspirent les constructeurs et architectes québécois du XIXe siècle. Ce style se reflète dans le vocabulaire décoratif classique, la disposition symétrique et régulière des ouvertures, les larmiers saillants et la galerie en façade. La résidence intègre, par ailleurs, certaines caractéristiques associées à l'architecture résidentielle rurale de la région de Montréal, comme l'absence de crépi et les larges souches de cheminée d'influence urbaine au-dessus des murs pignons.

Le vieux presbytère de Saint-Bruno présente également un intérêt patrimonial pour ses valeurs historique et architecturale liées à sa représentativité par rapport à ce type de résidence à caractère religieux. L'intérieur a été reconstitué selon les plans d'autres presbytères construits au milieu du XIXe siècle. Dans les paroisses du Québec, le presbytère est essentiellement la résidence du curé, personnage influent et respecté représentant l'évêque et l'Église. Le rez-de-chaussée, dont la fonction principale est publique, compte habituellement un bureau où il reçoit les fidèles. L'étage supérieur a, par contre, une fonction privée et abrite habituellement les chambres du curé, du vicaire et de la ménagère ainsi que celles réservées à l'évêque et aux visiteurs de passage. Certains presbytères remplissent aussi un rôle communautaire par la présence d'une salle des habitants réservée aux paroissiens.

Source : Ministère de la Culture et des Communications du Québec, 2004.

Haut de la page

Éléments caractéristiques

Les éléments clés du vieux presbytère de Saint-Bruno liés à ses valeurs historique et architecture comprennent, notamment :
- son volume, dont le corps de logis en moellons de plan rectangulaire, l'élévation de deux étages et demi, le soubassement dégagé et le toit de pente moyenne à deux versants légèrement retroussés (couvert de bardeaux de cèdre);
- ses matériaux, dont la maçonnerie en pierre non crépie, ainsi que les éléments architecturaux et ornementaux en bois ou en pierre;
- les ouvertures, dont la disposition symétrique et régulière, les fenêtres à battants à grands carreaux et les chambranles en pierre de taille;
- son vocabulaire décoratif classique, dont le portail au centre de la façade, la galerie de pleine largeur et garnie d'une colonnade composée de six colonnes s'élevant sur les deux étages, les larmiers saillants légèrement retroussés ainsi que la corniche à modillons courant le long des pignons et des larmiers;
- les souches de cheminée à deux têtes reliées par un muret de pierre au-dessus des murs pignons.

Haut de la page

Informations historiques

Concédée en 1710 à Pierre Boucher de Boucherville (vers 1622-1717), la seigneurie de Montarville est achetée en 1829 par François-Pierre Bruneau (1799-1851), qui donne aux censitaires le terrain sur lequel est érigé le vieux presbytère de Saint-Bruno en 1851-1852. L'édifice s'élève alors à l'est de la première église, construite de 1849 à 1851 et incendiée au début du XXe siècle. Le vieux presbytère perd sa fonction première en 1961, après qu'une nouvelle maison curiale ait été édifiée à la demande du curé. Menacé de démolition, la ville de Saint-Bruno-de-Montarville l'acquiert en 1964 pour la somme symbolique d'un dollar. Le presbytère est démonté, pierre par pierre, puis reconstruit sur son emplacement actuel. Il est restauré à l'extérieur et reconstitué à l'intérieur selon les plans d'autres presbytères construits vers 1850. Un parc municipal est aussi aménagé sur la propriété.

Le vieux presbytère de Saint-Bruno est classé en 1966 et devient un centre culturel municipal. Depuis, il joue un rôle important dans la vie communautaire des Montarvilloises et Montarvillois.

Haut de la page

Emplacement

Region administrative :

  • Montérégie

MRC :

  • Longueuil

Municipalité :

  • Saint-Bruno-de-Montarville

Adresse :

  • 15, rue des Peupliers

Latitude :

  • 45° 31' 26.3"

Longitude :

  • -73° 20' 8.1"

Désignation cadastrale

Circonscription foncière Division cadastrale Désignation secondaire Numéro de lot
Chambly Paroisse de Saint-Bruno Absent 183-187

Haut de la page

Références

Notices bibliographiques :

  • CHOUINARD, Louise. « Vieux presbytère ». Commission des biens culturels du Québec. Les chemins de la mémoire. Monuments et sites historiques du Québec. Tome II. Québec, Les Publications du Québec, 1991, p. 219-220.
  • Commission des biens culturels du Québec. Répertoire des motifs des biens classés et reconnus (document interne). Québec, 2003. s.p.
  • Société d'histoire de Montarville. Circuit patrimonial Montarvillois. Saint-Bruno-de-Montarville, Société d'histoire de Montarville, 1998. 35 p.

Multimédias disponibles en ligne :

Haut de la page

Gouvernement du Québec

© Gouvernement du Québec, 2013