Répertoire dupatrimoineculturel du Québec

Inscrit au Registre du patrimoine culturel

Presbytère de Saint-Bernard

Type :

Patrimoine immobilier

Région administrative :

  • Chaudière-Appalaches

Municipalité :

  • Saint-Bernard

Date :

  • 1865 – 1866 (Construction)

Thématique :

  • Patrimoine religieux (Mission curiale)
  • Patrimoine religieux (Vie quotidienne)

Tradition religieuse :

  • Christianisme (Catholicisme (rite latin))

Usage :

  • Services et institutions (Presbytères et bâtiments associés)

Éléments associés

Personnes associées (1)

Voir la liste

Inventaires associés (1)

Images

Carte

Description

Le presbytère de Saint-Bernard est une résidence à caractère religieux d'inspiration néoclassique, construite vers 1865. L'habitation en moellons équarris, de plan rectangulaire et à un étage et demi, est coiffée d'un toit à deux versants aux larmiers retroussés. Le presbytère est situé dans un ensemble institutionnel, au coeur du noyau villageois de la municipalité de Saint-Bernard.

Ce bien est classé immeuble patrimonial. Il se trouve à proximité de l'église, aussi classée immeuble patrimonial.

Plan au sol :

Rectangulaire

Nombre d'étages :

1 ½

Groupement :

Détaché

Structure :

  • Maçonnerie en pierre

Saillies :

  • Cheminée
  • Entrée de cave
  • Galerie

Fondations :

  • Pierre

Élévations :

  • Toutes les façades : Pierre (Taillée)

Toit :

  • Forme : À deux versants droits retroussés
    Matériau : Tôle à la canadienne

Porte principale :

  • bois, à panneaux et vitrage, à imposte et à baies latérales

Autre(s) porte(s) :

  • bois massif et vitrage, à imposte
  • bois massif et vitrage, à imposte

Fenêtre(s) :

  • Rectangulaire, À battants, à moyens ou grands carreaux

Lucarne(s) :

  • À croupe

Éléments architecturaux :

  • Chambranle
  • Larmier cintré
  • Retour de l'avant-toit

Haut de la page

Statuts

Statut Catégorie Autorité Date
Classement Immeuble patrimonial Ministre de la Culture et des Communications 1960-10-25
 
Inventorié --
 

Haut de la page

Valeur patrimoniale

Le presbytère de Saint-Bernard présente un intérêt patrimonial pour sa valeur architecturale. Construit en 1865-1866 par l'entrepreneur Prisque Chalifour, il constitue un exemple éloquent de maison québécoise d'inspiration néoclassique. Le style néoclassique préconise notamment la symétrie, la rigueur de la composition, la cohérence des proportions et l'utilisation d'éléments architecturaux puisés au vocabulaire classique. Dans le cas du presbytère de Saint-Bernard, le type de la maison québécoise d'esprit néoclassique est illustré, entre autres, par le toit à deux versants à larmiers retroussés, les retours de corniche, les galeries avant et arrière couvertes d'un avant-toit, la symétrie des ouvertures et le traitement de la porte principale avec baies latérales, imposte et chambranle élaboré.

Le presbytère de Saint-Bernard présente aussi un intérêt patrimonial pour ses valeurs historique et architecturale liées à sa représentativité par rapport à ce type de bâtiment à fonction religieuse. Dans les paroisses du Québec, le presbytère est essentiellement la résidence du curé, personnage influent et respecté représentant l'évêque et l'Église. Le rez-de-chaussée, dont la fonction principale est publique, compte habituellement un bureau où il reçoit les fidèles. L'étage supérieur a, par contre, une fonction privée et abrite habituellement les chambres du curé, du vicaire et de la ménagère ainsi que celles réservées à l'évêque et aux visiteurs de passage. Le premier presbytère de Saint-Bernard est construit par les paroissiens en 1844. Le bâtiment actuel est bâti en 1865.

Source : Ministère de la Culture et des Communications du Québec, 2005.

Haut de la page

Éléments caractéristiques

Les éléments clés du presbytère de Saint-Bernard liés à ses valeurs historique et architecturale comprennent, notamment :
- sa situation dans l'ensemble institutionnel de la municipalité, à proximité de l'église Saint-Bernard, classée immeuble patrimonial;
- son volume, dont le plan rectangulaire, l'élévation d'un étage et demi et le toit à deux versants;
- les caractéristiques de la maison québécoise d'inspiration néoclassique, dont les larmiers retroussés, la symétrie des ouvertures, les retours de corniche formant une amorce de fronton sur les murs pignons, la porte principale avec imposte, baies latérales et chambranle élaboré, les galeries avant et arrière couvertes d'un avant-toit;
- la maçonnerie en moellons équarris;
- les cinq lucarnes avant et arrière;
- les deux cheminées dans les murs pignons, l'une en pierre et l'autre en brique;
- l'entrée de cave extérieure.

Haut de la page

Informations historiques

La paroisse de Saint-Bernard est fondée en 1821, à la suite d'une pétition des habitants de la seigneurie de Beaurivage à l'archevêché de Québec. Quatre années plus tard, elle est érigée canoniquement, mais les paroissiens continuent de fréquenter l'église de Sainte-Marie-de-Beauce, faute de lieu de culte pour les accueillir. En 1842, une autre pétition circule. Cette fois, les paroissiens demandent la construction d'une église et d'un presbytère. Le 15 septembre 1844, les autorités ecclésiastiques bénissent un presbytère-chapelle en bois. La fabrique décide de l'agrandir en 1863 et de le réserver à la célébration de l'office divin. Deux ans plus tard, le presbytère actuel est bâti par l'entrepreneur Prisque Chalifour. L'église est construite à proximité du presbytère entre 1871 et 1873.

Le presbytère de Saint-Bernard est classé en 1960.

Haut de la page

Emplacement

Region administrative :

  • Chaudière-Appalaches

MRC :

  • La Nouvelle-Beauce

Municipalité :

  • Saint-Bernard

Adresse :

  • 1474, rue Saint-Georges

Latitude :

  • 46° 29' 51.474"

Longitude :

  • -71° 8' 13.626"

Désignation cadastrale :

  • Lot 2 721 149

Haut de la page

Références

Notices bibliographiques :

  • Commission des biens culturels du Québec. Répertoire des motifs des biens classés et reconnus (document interne). Québec, 2003. s.p.
  • DORION, Jacques. « Église et presbytère de Saint-Bernard ». Commission des biens culturels du Québec. Les chemins de la mémoire. Monuments et sites historiques du Québec. Tome I. Québec, Les Publications du Québec, 1990, p. 438-439.
  • LÉGARÉ, Denyse. « L'église de Saint-Bernard de Dorchester et l'importance des ensembles paroissiaux québécois ». Fondation du patrimoine religieux du Québec. Fondation du patrimoine religieux du Québec [En ligne]. http://www.patrimoine-religieux.qc.ca/sberdorchester/sberdorchesterf.htm

Multimédias disponibles en ligne :

Haut de la page

Gouvernement du Québec

© Gouvernement du Québec, 2013