Répertoire dupatrimoineculturel du Québec

Inscrit au Registre du patrimoine culturel

Villa De La Broquerie

Type :

Patrimoine immobilier

Autre(s) nom(s) :

  • Manoir Pierre-Boucher

Région administrative :

  • Montérégie

Municipalité :

  • Boucherville

Date :

  • 1735 – 1736 (Construction)

Thématique :

  • Patrimoine de la Nouvelle-France

Usage :

  • Fonction résidentielle (Maisons rurales et urbaines)

Éléments associés

Groupes associés (1)

Images

Carte

Description

La villa De La Broquerie est un ancien manoir construit à partir de 1735. Des fondations ainsi qu'un mur pignon percé d'une ouverture sont les seuls vestiges visibles du bâtiment. La villa De La Broquerie est située au confluent du fleuve Saint-Laurent et de la rivière Sabrevois, dans un parc de la ville de Boucherville.

Ce bien est classé immeuble patrimonial. La protection inclut le terrain. La villa est située à proximité de la maison Louis-Hippolyte-La Fontaine, classée immeuble patrimonial.

Un site inscrit à l'Inventaire des sites archéologiques du Québec est associé au lieu

Plan au sol :

Rectangulaire

Nombre d'étages :

0

Groupement :

Détaché

Structure :

  • Maçonnerie en pierre

Fondations :

  • Pierre

Élévations :

  • Façade arrière : Pierre (Structure apparente)
  • Façade droite : Pierre (Structure apparente)
  • Façade gauche : Pierre (Structure apparente)
  • Façade avant : Pierre (Structure apparente)

Fenêtre(s) :

  • Rectangulaire

Haut de la page

Statuts

Statut Catégorie Autorité Date
Classement Immeuble patrimonial Ministre de la Culture et des Communications 1964-09-16
 

Haut de la page

Valeur patrimoniale

La villa De La Broquerie présente un intérêt patrimonial pour sa valeur historique. La partie la plus ancienne de la demeure correspond au manoir de Charles de Sabrevois (1697-1771), seigneur de l'arrière-fief de Sabrevois. Construit en 1735 et 1736, ce manoir était aussi appelé « château de Sabrevois ». Il a autrefois été confondu avec le premier manoir seigneurial de Pierre Boucher (1622-1717), bâti en 1668. En 1780, le manoir de Sabrevois est cédé à la famille Boucher de la Broquerie, qui compte dans ses rangs Mgr Alexandre-Antonin Taché (1823-1894), archevêque de Saint-Boniface au Manitoba. Taché y passe sa jeunesse, avant d'en devenir propriétaire en 1882. En 1887, il le cède aux Jésuites, qui le renomment « villa De la Broquerie ». Le bâtiment est transformé en maison de campagne pour les étudiants (1887-1910), puis en maison de retraites fermées (1910-1951). La villa est détruite par les flammes en 1971. De nos jours, quelques vestiges témoignent de son histoire.

La villa De La Broquerie présente aussi un intérêt patrimonial pour sa valeur archéologique. Les fouilles ont notamment révélé que l'édifice a été érigé en plusieurs étapes, avec des matériaux et des méthodes de construction différentes. Les vestiges mis en valeur dans le parc De La Broquerie correspondent au manoir de Sabrevois, à deux annexes bâties de part et d'autre entre 1735 et 1880 et à une nouvelle annexe ajoutée au sud vers 1890.

Source : Ministère de la Culture, des Communications et de la Condition féminine du Québec, 2007.

Haut de la page

Éléments caractéristiques

Les éléments caractéristiques de la villa De La Broquerie liés à ses valeurs historique et archéologique comprennent, notamment :
- la situation au confluent du fleuve Saint-Laurent et de la rivière Sabrevois, dans un parc de la ville de Boucherville;
- le site archéologique inscrit à l'Inventaire des sites archéologiques du Québec ainsi que le potentiel archéologique restant;
- les vestiges, dont une partie des fondations ainsi qu'un mur pignon percé d'une ouverture;
- la proximité de la maison Louis-Hippolyte-La Fontaine, classée immeuble patrimonial.

Haut de la page

Informations historiques

La partie la plus ancienne de la villa De La Broquerie correspond au manoir de Charles de Sabrevois (1697-1771), seigneur de l'arrière-fief de Sabrevois. Construit en 1735 et 1736, ce manoir était aussi appelé « château de Sabrevois ». Cette famille était propriétaire de la concession, gérée comme une métairie, dès 1697.

Le manoir des Sabrevois a autrefois été confondu avec le premier manoir seigneurial de Pierre Boucher (1622-1717), bâti en 1668. C'est le notaire Louis-Adolphe Huguet-Latour (1821-1904) qui a donné naissance à ce mythe, dans l'« Annuaire de Ville-Marie » de 1868. Selon lui, Boucher aurait bâti un premier manoir, une chapelle et des redoutes au confluent de la rivière Sabrevois et du fleuve Saint-Laurent, avant d'abandonner le lieu pour élever un nouveau manoir à l'intérieur du bourg de Boucherville en 1671.

En 1779, Clément de Sabrevois de Bleury (1702-1781), seigneur et marchand, vend le manoir à Jacques Lapointe. Ce dernier doit toutefois le céder dès l'année suivante à Joseph Boucher de La Broquerie, qui le revendique par son lignage.

En 1882, le bâtiment revient à Mgr Alexandre-Antonin Taché (1823-1894), archevêque de Saint-Boniface au Manitoba. Fils de Louise-Henriette Boucher de La Broquerie, celui-ci passe sa jeunesse dans le manoir, qui appartient alors à son oncle, le notaire Joseph-Antonin Boucher de La Broquerie.

Deux annexes sont bâties de part et d'autre de la résidence entre 1735 et 1880. En 1887, Taché cède la propriété aux Jésuites. Le manoir est renommé « villa De la Broquerie », en l'honneur de la mère de l'archevêque et de son oncle et protecteur. Les Jésuites transforment la villa en maison de campagne pour leurs étudiants. Pour ce faire, ils lui ajoutent une grande annexe en bois vers 1890.

En 1910, la demeure trouve une nouvelle vocation dans l'oeuvre des retraites fermées, qui avait débuté l'année précédente au noviciat du Sault-au-Récollet. Ces retraites se poursuivent jusqu'en 1951, à l'exception d'une interruption entre 1913 à 1922.

La villa De La Broquerie est classée en 1964, sous le nom de « manoir Pierre-Boucher ».

En 1971, le bâtiment est détruit par le feu. Trois ans plus tard, les Jésuites vendent la propriété à la Ville de Boucherville. Les vestiges de la villa, compris dans le parc De La Broquerie, sont mis en valeur par la Société du patrimoine de Boucherville en 1994.

Haut de la page

Emplacement

Region administrative :

  • Montérégie

MRC :

  • Longueuil

Municipalité :

  • Boucherville

Adresse :

  • boulevard Marie-Victorin

Localisation informelle :

Les vestiges de la villa De La Broquerie sont situés dans le parc De La Broquerie, sur le boulevard Marie-Victorin.

Latitude :

  • 45° 35' 57.0"

Longitude :

  • -73° 27' 30.0"

Désignation cadastrale

Circonscription foncière Division cadastrale Désignation secondaire Numéro de lot
Chambly Inconnue Absent 39-1 ptie
39-2
39-4 ptie

Code Borden

BjFi-3      

Haut de la page

Gouvernement du Québec

© Gouvernement du Québec, 2013