Répertoire dupatrimoineculturel du Québec

Inscrit au Registre du patrimoine culturel

Maison Joseph-Petit-Dit-Beauchemin

Type :

Patrimoine immobilier

Région administrative :

  • Montérégie

Municipalité :

  • Varennes

Date :

  • vers 1750 – (Construction)

Thématique :

  • Patrimoine de la Nouvelle-France

Usage :

  • Fonction résidentielle (Maisons rurales et urbaines)

Éléments associés

Groupes associés (1)

Personnes associées (3)

Images

Carte

Description

La maison Joseph-Petit-Dit-Beauchemin est une ancienne demeure rurale d'inspiration française érigée vers le milieu du XVIIIe siècle. Incendiée en 2005, il ne subsiste que la structure en pierre, qui présente un plan rectangulaire à un étage et demi. De larges souches de cheminée en pierre prolongent les murs pignons. La maison est implantée en bordure d'une route, sur un vaste terrain en friche traversé par la rivière Notre-Dame. Elle se situe à environ 1,5 kilomètre du centre villageois, dans une zone industrielle de la ville de Varennes.

Ce bien est classé immeuble patrimonial.

Plan au sol :

Rectangulaire

Nombre d'étages :

1 ½

Groupement :

Détaché

Structure :

  • Maçonnerie en pierre

Saillies :

  • Galerie

Fondations :

  • Pierre

Élévations :

  • Façade arrière : Pierre (Structure apparente)
  • Façade droite : Pierre (Structure apparente)
  • Façade gauche : Pierre (Structure apparente)
  • Façade avant : Pierre (Structure apparente)

Éléments architecturaux :

  • Esse

Haut de la page

Statuts

Statut Catégorie Autorité Date
Classement Immeuble patrimonial Ministre de la Culture et des Communications 1984-08-16
 
Avis d'intention de déclassement échu Indéterminée Ministre de la Culture et des Communications 1990-06-26
 

Haut de la page

Valeur patrimoniale

La maison Joseph-Petit-Dit-Beauchemin présente un intérêt patrimonial pour sa valeur historique. L'habitation témoigne de la prospérité relative que connaît Varennes à la fin du XVIIIe siècle. Le peuplement de ce territoire, à l'origine formé de cinq seigneuries, s'amorce au début du XVIIIe siècle avec la formation d'un noyau villageois. La construction de la maison Joseph-Petit-Dit-Beauchemin vers 1750, dans la seigneurie de Cap-de-la-Trinité, coïncide avec une période de consolidation et d'expansion principalement dues à l'agriculture. La population s'accroît et les rangs intérieurs sont concédés. La vocation agricole de la région est confirmée au milieu du XIXe siècle quand Joseph-Xavier Perrault (1836-1905), alors secrétaire du Bureau d'agriculture et de la Chambre d'agriculture du Bas-Canada, tente de mettre sur pied une ferme-école à Varennes. En 1858, il acquiert des terres, dont l'ancienne propriété de la famille Petit dit Beauchemin. Deux ans plus tard, une ferme expérimentale est fondée par la Société provinciale agronomique. La maison Joseph-Petit-Dit-Beauchemin aurait alors servi de logement aux employés. La ferme et l'école connaissent une courte existence et cessent leurs activités en 1861. La silhouette de la maison Joseph-Petit-Dit-Beauchemin, située sur un vaste terrain traversé par la rivière Notre-Dame, rappelle l'époque où l'économie régionale dépendait des activités agricoles.

Source : Ministère de la Culture, des Communications et de la Condition féminine du Québec, 2007.

Haut de la page

Éléments caractéristiques

Les éléments clés de la maison Joseph-Petit-Dit-Beauchemin liés à sa valeur historique comprennent, notamment :
- sa situation sur un vaste terrain traversé par la rivière Notre-Dame, à environ 1,5 kilomètre du centre villageois, dans la ville de Varennes;
- son volume, dont le plan rectangulaire à un étage et demi et le solage peu dégagé;
- la maçonnerie en pierre;
- les larges souches de cheminée en pierre dans le prolongement des murs pignons, suggérant l'ancien toit à deux versants;
- les ouvertures rectangulaires;
- les esses.

Haut de la page

Informations historiques

La maison Joseph-Petit-Dit-Beauchemin est située dans l'ancienne seigneurie de Cap-de-la-Trinité, l'une des cinq seigneuries concédées au XVIIe siècle à l'origine du territoire de Varennes.

Dès le début du XVIIIe siècle, le peuplement s'amorce avec la formation d'un noyau villageois. Grâce au climat prévalant dans la région et à la qualité du sol, les terres sont propices à l'agriculture, principal facteur de consolidation et d'expansion du peuplement. Au XVIIIe siècle, la population s'accroît et les rangs intérieurs sont concédés.

Vers le milieu du XVIIIe siècle, Joseph Petit dit Beauchemin (né en 1704) érige une maison en pierre sur sa terre. En 1774, il offre sa propriété, où se trouve aussi une laiterie en pierre, à son fils Basile à l'occasion de son mariage.

En 1858, Joseph-Xavier Perrault (1836-1905), alors secrétaire du Bureau d'Agriculture et de la Chambre d'agriculture du Bas-Canada, tente de mettre sur pied deux fermes-écoles, dont l'une à Varennes. Dans le cadre de ce projet, il acquiert l'ancienne propriété de la famille Petit dit Beauchemin. En 1860, la Société provinciale agronomique y fonde une ferme expérimentale et nomme Perrault directeur ainsi que professeur de l'école d'agriculture qui lui est rattachée. La maison aurait alors servi de logement aux employés. Toutefois, les activités de la ferme et de l'école cessent dès l'année suivante.

En 1953, une usine de pétrochimie s'installe tout près de la maison Joseph-Petit-Dit-Beauchemin, dont elle est séparée par la rivière Notre-Dame.

En 1981, la maison et son terrain sont acquis par une compagnie pétrolière qui possède une usine à proximité. Par cette acquisition, elle désire consolider ses actifs immobiliers et assurer la sécurité de ses installations. En 1982, les derniers occupants quittent la maison. Le nouveau propriétaire procède alors à la démolition de la grange et du hangar.

La maison Joseph-Petit-dit-Beauchemin est classée en 1984.

Par la suite, elle est laissée à l'abandon et vandalisée. En 2005, un incendie la consume entièrement, à l'exception des quatre murs de pierre.

Haut de la page

Emplacement

Region administrative :

  • Montérégie

MRC :

  • Marguerite-D'Youville

Municipalité :

  • Varennes

Adresse :

  • montée de Picardie

Latitude :

  • 45° 41' 27.471"

Longitude :

  • -73° 25' 27.618"

Désignation cadastrale

Circonscription foncière Division cadastrale Désignation secondaire Numéro de lot
Verchères Paroisse de Varennes Absent 127 ptie
130 ptie

Haut de la page

Références

Notices bibliographiques :

  • Commission des biens culturels du Québec. Répertoire des motifs des biens classés et reconnus (document interne). Québec, 2003. s.p.
  • Groupe Harcart Inc. La maison Joseph Petit dit Beauchemin, 2712, chemin de la Petite-Prairie, Varennes. Québec, Groupe Harcart, 1982. 143 p.
  • HUDON, François. « Perrault, Joseph-Xavier ». Bibliothèque et Archives Canada. Dictionnaire biographique du Canada [En ligne]. http://www.biographi.ca/
  • NOPPEN, Luc. « Maison Joseph Petit dit Beauchemin ». Commission des biens culturels du Québec. Les chemins de la mémoire. Monuments et sites historiques du Québec. Tome II. Québec, Les Publications du Québec, 1991, p. 235-236.

Multimédias disponibles en ligne :

Haut de la page

Gouvernement du Québec

© Gouvernement du Québec, 2013