Répertoire dupatrimoineculturel du Québec

Inscrit au Registre du patrimoine culturel

Maison André-Bouchaud

Type :

Patrimoine immobilier

Autre(s) nom(s) :

  • Maison Beaudet

Région administrative :

  • Capitale-Nationale

Municipalité :

  • Québec

Date :

  • 1727 – 1728 (Construction)

Thématique :

  • Patrimoine de la Nouvelle-France

Usage :

  • Fonction résidentielle (Maisons rurales et urbaines)

Éléments associés

Patrimoine immobilier associé (1)

Personnes associées (1)

Images

Carte

Description

La maison André-Bouchaud est une résidence urbaine érigée en 1727 et 1728 et agrandie entre 1815 et 1820. Cette demeure en pierre crépie, de plan irrégulier à deux étages et demi, est coiffée d'un toit à croupes percé de lucarnes. Elle possède une annexe latérale. Située à une intersection, la demeure est implantée en bordure de la voie publique.

Ce bien est classé immeuble patrimonial. Il est inclus dans le site patrimonial du Vieux-Québec. Un site inscrit à l'Inventaire des sites archéologiques du Québec est associé au lieu.

Haut de la page

Statuts

Statut Catégorie Autorité Date
Classement Immeuble patrimonial Ministre de la Culture et des Communications 1967-05-01
 
Déclaration Situé dans un site patrimonial Gouvernement du Québec

Transfert de responsabilité

  • Exercice de certains pouvoirs par la municipalité, 2016-12-09
    Prise d'effet : 2017-06-09
 

Haut de la page

Valeur patrimoniale

La maison André-Bouchaud présente un intérêt patrimonial pour sa valeur architecturale. L'habitation témoigne de l'évolution de l'architecture résidentielle aux XVIIIe et XIXe siècles. Érigée en 1727 et 1728 pour le serrurier André Bouchaud (1705-1776), elle se rattache à la maison urbaine de tradition française par le carré en maçonnerie enduit de crépi, les murs coupe-feu se prolongeant au-delà du toit et l'implantation en bordure de rue. La façade non rectiligne du côté de la rue Couillard ainsi que l'angle aigu formé par la rencontre des deux façades témoignent d'une adaptation à la trame irrégulière. Entre 1815 et 1820, la résidence est agrandie vers l'ouest. C'est probablement à ce moment qu'elle est coiffée d'un toit à croupes et que sa façade principale, donnant à l'origine sur la rue Saint-Flavien, est réaménagée vers la rue Couillard. La maison André-Bouchaud est l'une des plus anciennes résidences de la ville de Québec.

Source : Ministère de la Culture, des Communications et de la Condition féminine du Québec, 2007.

Haut de la page

Éléments caractéristiques

Les éléments caractéristiques de la maison André-Bouchaud liés à son emplacement comprennent, notamment :
- sa situation à l'angle de deux rues, au coeur du site patrimonial du Vieux-Québec;
- la présence d'un site inscrit à l'Inventaire des sites archéologiques du Québec;
- le volume de la maison, dont le plan irrégulier, l'élévation de deux étages et demi ainsi que le toit à croupes;
- ses matériaux, dont les murs en pierre crépie et la couverture en tôle à la canadienne;
- ses ouvertures, dont les lucarnes à croupe, les fenêtres rectangulaires en bois à battants et à petits carreaux, les portes en bois à panneaux surmontées d'une imposte vitrée ainsi que les chambranles en bois;
- les murs coupe-feu;
- les composantes de l'annexe, dont la façade étroite, l'élévation de deux étages et demi, le parement en planches verticales, le toit à deux versants droits percé d'une lucarne à croupe ainsi que les ouvertures.

Haut de la page

Informations historiques

La maison André-Bouchaud est comprise dans l'ancien fief du Sault-au-Matelot, concédé à Louis Hébert (1575-1627) en 1623. En 1627, sa fille Guillemette (vers 1606-1684) et son mari Guillaume Couillard de Lespinay (vers 1591-1663) héritent de la moitié de ses biens. En 1666, peu après la mort de son mari, Guillemette Hébert vend le fief du Sault-au-Matelot à François de Laval (1623-1708), vicaire apostolique en Nouvelle-France puis évêque de Québec, notamment pour l'établissement du Séminaire de Québec.

En 1707, le Séminaire concède un terrain à Jean-Baptiste Couillard de Lespinay (1657-1735), dans le fief ayant appartenu à ses ancêtres. Il ouvre la rue des Casernes (actuelle rue Christie), permettant de relier les rues Saint-Joseph (actuelle rue Garneau) et Saint-Joachim (actuelle rue Couillard), et subdivise son terrain en 26 emplacements. L'un d'eux est vendu en 1727 au serrurier André Bouchaud (1705-1776), qui y fait ériger la même année une demeure. Achevée en 1728, elle est divisée en deux logements dont l'un est occupé par Bouchaud et sa famille, tandis que l'autre est loué. Lors de l'aveu et dénombrement du fief du Sault-au-Matelot réalisé par le Séminaire de Québec en 1737, l'emplacement de Bouchaud comprend une habitation en pierre de deux étages. En 1754, ce dernier vend la moitié de sa maison à Jean Roy. En 1781, l'emplacement initial semble encore comprendre deux logements, occupés alors par François Mours et Joseph Gagnon. Jusque vers 1815, la façade principale de la maison André-Bouchaud donne sur la rue Saint-Flavien. Entre 1815 et 1820, elle est réaménagée vers la rue Couillard. La résidence est aussi agrandie vers l'ouest et c'est probablement à ce moment qu'elle est coiffée d'un toit à croupes.

La maison André-Bouchaud est classée en 1967. Peu de temps après, un incendie cause d'importants dommages à l'intérieur, faisant disparaître toutes les boiseries d'origine. En 1984, une coopérative d'habitation acquiert la demeure ainsi que l'habitation contiguë située rue Saint-Flavien et y aménage des appartements.

Haut de la page

Emplacement

Region administrative :

  • Capitale-Nationale

MRC :

  • Québec

Municipalité :

  • Québec

Arrondissement municipal :

  • La Cité

Adresse :

  • 17, rue Couillard
  • 16, rue Saint-Flavien

Latitude :

46° 48' 55.115"

Longitude :

-71° 12' 27.995"

Désignation cadastrale

Circonscription foncière Division cadastrale Désignation secondaire Numéro de lot
Québec Cité de Québec (quartier du Palais) Absent 2916

Code Borden

CeEt-208      

Haut de la page

Références

Notices bibliographiques :

  • CAMERON, Christina et Monique TRÉPANIER. Vieux-Québec, son architecture intérieure. Ottawa, Musée national de l'Homme / Parcs Canada, 1986. 537 p.
  • Commission des biens culturels du Québec. Répertoire des motifs des biens classés et reconnus (document interne). Québec, 2003. s.p.
  • LAFONTAINE, André. Recensements annotés de la ville de Québec, 1716 & 1744. Sherbrooke, 1983. 426 p.
  • NOPPEN, Luc. « Maison Beaudet (Bouchaud) ». Commission des biens culturels du Québec. Les chemins de la mémoire. Monuments et sites historiques du Québec. Tome I. Québec, Les Publications du Québec, 1990, p. 158.
  • Ville de Québec. Regards sur l'architecture du Vieux-Québec. Québec, Ville de Québec, 1986. 124 p.

Multimédias disponibles en ligne :

Haut de la page

Gouvernement du Québec

© Gouvernement du Québec, 2013