Répertoire dupatrimoineculturel du Québec

Inscrit au Registre du patrimoine culturel

Maison Jean-Baptiste-Simon-Allard

Type :

Patrimoine immobilier

Autre(s) nom(s) :

  • Maison Bouvier-Allard

Région administrative :

  • Lanaudière

Municipalité :

  • Terrebonne

Date :

  • 1807 – 1835 (Construction)

Usage :

  • Fonction résidentielle (Maisons rurales et urbaines)

Éléments associés

Personnes associées (1)

Carte

Description

La maison Jean-Baptiste-Simon-Allard est une résidence construite entre 1807 et 1835. Le bâtiment en pierre de plan rectangulaire, à un étage et demi, est coiffé d'un toit aigu à deux versants retroussés. La maison Jean-Baptiste-Simon-Allard est située dans le secteur Lachenaie de la ville de Terrebonne.

Ce bien est classé immeuble patrimonial.

Plan au sol :

Rectangulaire

Nombre d'étages :

1 ½

Groupement :

Détaché

Structure :

  • Maçonnerie en pierre

Annexes :

  • Autre
  • Remise

Saillies :

  • Cheminée

Fondations :

  • Pierre

Élévations :

  • Façade arrière : Pierre (Structure apparente)
  • Façade droite : Pierre (Structure apparente)
  • Façade gauche : Pierre (Structure apparente)
  • Façade avant : Pierre (Structure apparente)

Toit :

  • Forme : À deux versants droits
    Matériau : Bois, bardeaux

Porte principale :

  • bois, à panneaux et vitrage, à imposte

Autre(s) porte(s) :

  • bois, à panneaux et vitrage, à imposte

Fenêtre(s) :

  • Rectangulaire, À battants, à petits carreaux
  • Rectangulaire, Soupirail

Lucarne(s) :

  • À pignon

Éléments architecturaux :

  • Chaîne d'angle
  • Chambranle
  • Contrevent

Haut de la page

Statuts

Statut Catégorie Autorité Date
Classement Immeuble patrimonial Ministre de la Culture et des Communications 1979-05-05
 

Haut de la page

Valeur patrimoniale

La maison Jean-Baptiste-Simon-Allard présente un intérêt patrimonial pour sa valeur architecturale. Construite entre 1807 et 1835, la demeure est un bel exemple de la transition entre la maison d'inspiration française du XVIIIe siècle et la maison québécoise d'inspiration néoclassique du XIXe siècle. Le carré en moellons équarris bas et peu dégagé du sol, l'ordonnance asymétrique des ouvertures, la charpente complexe du toit et les fenêtres à petits carreaux sont caractéristiques de la maison du XVIIIe siècle, alors que les larmiers retroussés du toit à deux versants et le chaînage d'angle en pierre de taille de la façade tiennent plutôt de la maison du XIXe siècle.

La maison Jean-Baptiste-Simon-Allard présente aussi un intérêt patrimonial pour sa valeur historique comme témoin d'un concept de restauration pratiqué dans les années 1970. Cette approche dite « historique » propose le retour à un état antérieur jugé significatif. Les propriétaires ont pris soin de redonner à la résidence son apparence du début du XIXe siècle, tant à l'intérieur qu'à l'extérieur. Ainsi en est-il des armoires encastrées au sous-sol et du foyer principal du rez-de-chaussée, avec son âtre monumental.

Source : Ministère de la Culture et des Communications du Québec, 2004.

Haut de la page

Éléments caractéristiques

Les éléments clés de la maison Jean-Baptiste-Simon-Allard comprennent, notamment :
- sa situation dans le secteur Lachenaie, en milieu résidentiel;
- ses caractéristiques associées à la maison d'inspiration française, dont le corps de logis en moellons équarris de plan rectangulaire bas et peu dégagé du sol, l'élévation d'un étage et demi, l'ordonnance asymétrique des ouvertures, les fenêtres à battants à petits carreaux avec contrevents à deux vantaux, la charpente du toit composée de quatre fermes constituées de chevrons, de poinçons, de faux-entraits et d'entraits retroussés, le tout assemblé à tenons et mortaises et supportant les pannes et le contreventement faîtier;
- ses caractéristiques associées à la maison québécoise d'inspiration néoclassique, dont le toit à deux versants aux larmiers retroussés (couvert de bardeaux de cèdre) et le chaînage d'angle en pierre de taille de la façade;
- ses ouvertures, dont la porte principale à carreaux et son imposte vitrée, les deux lucarnes à pignon en façade et les chambranles moulurés;
- les deux larges souches de cheminée en pierre ornées d'un cordon au-dessus des murs pignons;
- ses caractéristiques intérieures, dont les armoires encastrées du sous-sol ainsi que le foyer principal du rez-de-chaussée avec son âtre monumental.

Haut de la page

Informations historiques

La maison Jean-Baptiste-Simon-Allard a été construite entre 1807 et 1835, sur un terrain cédé en 1799 par le père à son fils, tous deux portant le même nom. La « vieille maison de Lachenaie », comme les gens de la région l'appellent familièrement, est acquise en 1970 par Ronald Bouvier, qui la restaure avec l'aide de quelques artisans.

La maison Jean-Baptiste-Simon-Allard est classée en 1979.

Haut de la page

Emplacement

Region administrative :

  • Lanaudière

MRC :

  • Les Moulins

Municipalité :

  • Terrebonne

Adresse :

  • 4471, chemin Saint-Charles

Lieux-dits :

  • Lachenaie

Latitude :

  • 45° 42' 27.679"

Longitude :

  • -73° 30' 49.878"

Désignation cadastrale

Circonscription foncière Division cadastrale Désignation secondaire Numéro de lot
L'Assomption Paroisse de Lachenaie Absent 43 ptie

Haut de la page

Références

Notices bibliographiques :

  • BOUVIER, Ronald et Normand GOUGER. La maison Bouvier-Allard. Lachenaie, Société d'histoire de la région de Terrebonne, 1980. 19 p.
  • Commission des biens culturels du Québec. Répertoire des motifs des biens classés et reconnus (document interne). Québec, 2003. s.p.
  • NOPPEN, Luc. « Maison Bouvier-Allard ». Commission des biens culturels du Québec. Les chemins de la mémoire. Monuments et sites historiques du Québec. Tome II. Québec, Les Publications du Québec, 1991, p. 437.

Multimédias disponibles en ligne :

Haut de la page

Gouvernement du Québec

© Gouvernement du Québec, 2013