Répertoire dupatrimoineculturel du Québec

Ski alpin

Type :

Patrimoine immatériel

Région administrative :

  • Laurentides

Vitalité :

  • Vivant

Type d'élément :

  • Pratique

Éléments associés

Inventaires associés (1)

Images

Description

Avec ses montagnes, ses neiges abondantes et, parallèlement, la proximité de Montréal, la région des Laurentides devient un lieu de prédilection pour la pratique du ski alpin au tournant du 20e siècle.

Influencés par les adeptes venus de la métropole, comme les membres du Montreal Ski Club, les Laurentiens se convertissent au ski alpin. Selon le journal Le Sommet, ils se fabriquent alors des skis rustiques avec des planches de baril ou des planches de bois et dévalent les pentes. À la suite de l'engouement pour ce sport, un premier club de ski est fondé à Sainte-Agathe-des-Monts en 1908. Dès lors, les clubs de ski et les associations jouent un rôle important dans le développement du sport. Les membres des conseils municipaux et des chambres de commerce investissent leurs efforts dans le développement du ski alpin comme secteur de l'industrie touristique.

À partir de 1927, les trains de neige transportent un nombre croissant de touristes dans les stations de ski des Laurentides. À compter de 1945, les skieurs empruntent la route pour se rendre sur les montagnes de la région. L'amélioration des équipements et les progrès mécaniques, comme l'installation de télésièges, l'éclairage des pistes et la fabrication de neige artificielle, contribuent à l'amélioration de la pratique du ski.

Aujourd'hui, le ski alpin contribue au développement touristique de la MRC des Laurentides avec ses stations à Mont-Tremblant, Saint-Faustin¿Lac-Carré, Val-David et Val-Morin. Grâce à son domaine skiable, Mont-Tremblant est d'ailleurs aujourd'hui un pôle touristique majeur des Laurentides et du Québec.

Haut de la page

Historique

Depuis la fin du 19e siècle, les Laurentides sont reconnues pour la pratique des sports d'hiver et, particulièrement, du ski alpin. Inaugurés en 1927, les « trains de neige » transportent les skieurs par centaines chaque fin de semaine et à l'occasion des fêtes. Plusieurs municipalités des Laurentides misent alors sur le ski alpin pour stimuler le tourisme.

Première station de villégiature dans les Laurentides, Gray Rocks est fondée en 1905 par l'Américain George Wheeler. Alors que les premières pistes ouvrent en 1920, la première école de ski voit le jour à la fin des années 1930. Avec l'inauguration du premier télésiège au Canada à l'hiver 1939, Mont-Tremblant renforce sa position et accroît sa popularité. La présence de grands hôtels et les équipements mis à la disposition des skieurs sont dès lors favorables au développement touristique de la région. La proximité avec Montréal accroît également la clientèle. La pratique du ski alpin devient la principale activité économique hivernale des Laurentides.

Dans les années 1920-1930, les centres de ski se préoccupent de l'apprentissage des techniques de ski et embauchent, à l'exemple du propriétaire de l'auberge Gray Rocks, des entraineurs européens qualifiés. La mise sur pied de clubs et d'associations participe à la standardisation des techniques d'enseignement jusqu'à la fondation, dans les Laurentides, en 1938, de l'Association canadienne des moniteurs de ski. La formation des entraineurs et moniteurs, de même que le développement de l'équipement, favorisent alors l'essor du ski comme sport.

Si certaines stations de ski éprouvent des difficultés financières à la fin des années 1970 et au début de la décennie suivante, la modernisation des équipements favorise la popularité du sport au cours des années 1980. En octobre 1982, le Musée du ski des Laurentides, à Saint-Sauveur, et le Temple de la renommée du ski voient officiellement le jour.

Aujourd'hui encore, le ski alpin, comme activité récréative ou sport de compétition, contribue au développement social, économique et touristique des Laurentides, d'ailleurs considérées comme le berceau du ski au Canada.

Haut de la page

Contexte

La pratique du ski alpin dans les Laurentides présente un intérêt patrimonial pour sa valeur emblématique. Initiée à la fin du 19e siècle, la pratique, comme activité récréative, puis comme sport de compétition, participe au développement de la région. Devenu une image de marque, le ski alpin influence alors la vie sociale, économique et touristique de la MRC des Laurentides. Avec ses cinq centres de ski, dont le populaire Mont-Tremblant, près de 50% de l'économie de la MRC est liée, directement ou indirectement, à l'industrie touristique. Berceau du ski alpin au Canada, la région est connue comme la « Petite Suisse », avec ses montagnes et ses paysages.

Si la pratique du ski alpin revêt une valeur identitaire en vertu de son importance dans l'industrie touristique et de l'évocation des montagnes et paysages laurentiens, elle présente également un intérêt par son association à certaines figures. Le Temple de la renommée du ski canadien a par ailleurs intronisé Herman « Jackrabbit » Smith-Johannsen, pionnier du ski de fond en Amérique du Nord, et Lucile Wheeler, première Canadienne à remporter une médaille aux Jeux olympiques en Italie, à Cortina, en 1956.

Haut de la page

Emplacement

Region administrative :

  • Laurentides

Haut de la page

Références

Notices bibliographiques :

  • BALLU, Yves. L'hiver de glisse et de glace. Paris, Gallimard, 1991. s.p.
  • CHABOT, Denis. « Les Laurentides, berceau du ski : la rencontre de deux mondes ». Histoire Québec. Vol. 13, no 1 (2007), p. 21-27.
  • LAURIN, Serge. Sainte-Agathe-des-Monts : un siècle et demi d'histoire. Québec, Les Presses de l'Université Laval, 2002. 336 p.
  • Musée du ski des Laurentides. Temple de la renommée du ski [En Ligne]. http://www.museeduskideslaurentides.com
  • Musée virtuel du Canada. Histoires de chez nous. L'histoire du ski dans les Laurentides [En Ligne]. http://www.museevirtuel.ca/virtual-exhibits/exhibit/lhistoire-du-ski-dans-les-laurentides/
  • SHAW, Murray. Ski alpin. L'Encyclopédie canadienne [En Ligne]. http://www.thecanadianencyclopedia.com/fr/article/skiing-alpine/
  • SOUCY, Danielle. Des traces dans la neige : cent ans de ski au Québec. Montréal, Éditions La Presse, 2009. s.p.
  • Ville de Sainte-Agathe-des-Monts. À propos de Sainte-Agathe-des-Monts. Histoire [En Ligne]. www.ville.sainte-agathe-des-monts.qc.ca/fr/ville-histoire.php

Multimédias disponibles en ligne :

Haut de la page

Gouvernement du Québec

© Gouvernement du Québec, 2013