Répertoire dupatrimoineculturel du Québec

Terrine

Type :

Patrimoine mobilier (Bien archéologique)

Autre(s) nom(s) :

  • Bol

Date :

  • après 1770 – avant 1777 (Contexte archéologique)
  • 1766 – 1803 (Production)

Période :

  • Le Régime britannique (1760 à 1867)

Classification :

  • Bien archéologique > Outils et équipement pour les matériaux > Alimentation : préparation et conservation des aliments
  • Bien archéologique > Outils et équipement pour les matériaux > Alimentation : service et consommation des aliments

Éléments associés

Personnes associées (1)

Inventaires associés (1)

Images

Description

La terrine est un contenant relié à l'alimentation datant de la seconde moitié du XVIIIe siècle. L'objet en terre cuite commune est presque complet et il est pourvu d'un bec verseur. La terrine présente un diamètre de 26 cm au rebord et une hauteur de 9 cm.

Provenance archéologique :

  • CeEt-30 > Opération 26 > Sous-opération F > Lot 32 > Numéro de catalogue 5

Contexte archéologique :

  • Remblai

Fonctions / usages :

La terrine a pour fonction première de séparer la crème du lait par gravité. Or, sa forme simple lui permet de remplir d'autres fonctions, comme la préparation, le service et la consommation des aliments.

Lieu de production :

  • Amérique du Nord > Canada > Québec > Capitale-Nationale > Québec

Type de fabrication :

Artisanal

Technique de fabrication :

  • Tourné

Matériaux :

  • Céramique - terre cuite grossière (commune) (Locale glaçure incolore)

Dimensions :

  • Diamètre extérieur : 26 centimètre(s)
  • Épaisseur : 0,8 centimètre(s)
  • Hauteur : 9 centimètre(s)

Intégrité :

Objet complet fragmenté (75% et plus de l'objet)

Nombre de biens :

1

Nombre de fragments :

44

Numéro de l'objet :

  • Numéro archéologique : CeEt-30-26F32-5

Discipline :

  • Archéologie historique

Haut de la page

Statuts

Statut Catégorie Autorité Date
Inventorié --
 

Haut de la page

Informations historiques

Cette terrine a été mise au jour sur le site de l'îlot des Palais à Québec, dans un dépôt archéologique datant de la période qui s'étend de 1770 à 1777. Ce dépôt archéologique est par ailleurs associé à l'invasion de Québec par l'armée américaine lors de la guerre d'indépendance des États-Unis (1775-1783).

La terrine est une production du potier Pierre Vincent (1739-1803), dont l'atelier se situait à proximité, sur la rue Saint-Vallier. La période d'activité du potier Vincent s'étendant de 1766 à 1803, cette terrine témoigne de ses premières années de pratique.

Haut de la page

Évaluation d'inventaire

  • Numérisation de la collection archéologique de référence du Québec (2016 - )
    Société du musée d'archéologie et d'histoire de Montréal Pointe-à-Callière


  • La terrine fait partie de la collection archéologique de référence du Québec parce qu'elle est représentative de la production du potier Pierre Vincent (1739-1803), de Québec.

    Haut de la page

    Emplacement

    Localisation informelle :

    Réserve archéologique de la Ville de Québec

    Haut de la page

    Références

    Notices bibliographiques :

    • LANGLOIS, Jacques. Répertoire des artisans-potiers québécois, 1655-1916. Dossier, 37. Québec, Ministère des affaires culturelles, Direction générale du patrimoine, 1978. 175 p.
    • MONETTE, Yves. Les productions céramiques du Québec méridional, c. 1680-1890. BAR International Series. Archaeopress, Oxford, 2006. 128 p.
    • MOUSSETTE, Marcel. Le site du Palais de l'Intendant à Québec : Genèse et structuration d'un lieu urbain. Québec, Septentrion, 1994. 229 p.

    Multimédias disponibles en ligne :

    Haut de la page

    Gouvernement du Québec

    © Gouvernement du Québec, 2013