Répertoire dupatrimoineculturel du Québec

Base de pipe à tuyau amovible de type « micmac »

Type :

Patrimoine mobilier (Bien archéologique)

Autre(s) nom(s) :

  • Base de pipe en pierre

Date :

  • après 1850 – avant 1900 (Contexte archéologique)
  • 1850 – 1880 (Datation des artefacts associés au même contexte)
  • avant 1978 (Découverte)
  • après 1675 – avant 1850 (Typologie)

Période :

  • Le Régime britannique (1760 à 1867)
  • Le Régime français (1534 à 1760)

Thématique :

  • Patrimoine autochtone (Patrimoine amérindien)
  • Patrimoine de la Nouvelle-France

Classification :

  • Bien archéologique > Objets personnels > Accessoire personnel > Objet pour fumer, priser et chiquer

Éléments associés

Inventaires associés (1)

Description

La base de pipe à tuyau amovible de type « micmac » est un objet lié à la consommation de narcotiques produit avant le milieu du XIXe siècle. L'objet, possiblement en grès, a une hauteur de 2,8 cm et une longueur de 2,3 cm. La pipe incomplète ne comprend que le col et la base.

Provenance archéologique :

  • 25G > Opération 3 > Sous-opération G > Lot 28 > Numéro de catalogue 8Q
  • CcFd-12 > Opération 3 > Sous-opération G > Lot 28 > Numéro de catalogue 8Q

Contexte archéologique :

  • Démolition
  • Habitation, maison

Fonctions / usages :

La pipe sert à la consommation de narcotiques tels que le tabac ou d'autres mélanges. Elle joue aussi un rôle dans les rituels politiques et commerciaux, notamment lors de la traite des fourrures. Dans certains cas, l'objet permet à son propriétaire d'afficher son appartenance à un groupe culturel particulier.

Lieu de production :

  • Amérique du Nord

Type de fabrication :

Artisanal

Technique de fabrication :

  • Abrasé
  • Ciré
  • Foré
  • Poli
  • Taillé au couteau

Matériaux :

  • Minéraux et inorganiques - matières premières (Pierre)

Technique de décoration :

  • Gravé
  • Ponctué

Élément décoratif :

  • Ponctuation

Dimensions :

  • hauteur : 2.8 centimètre(s)
  • longueur : 2.2 centimètre(s)

Intégrité :

Objet incomplet (25% à 75% de l'objet)

Nombre de biens :

1

Nombre de fragments :

1

Numéro de l'objet :

  • Numéro archéologique : CcFd-12-3G28-8Q
  • Numéro Parcs Canada : 25G3G28-8Q

Discipline :

  • Archéologie historique

Haut de la page

Statuts

Statut Catégorie Autorité Date
Inventorié --
 

Haut de la page

Informations historiques

Cette base de pipe à tuyau amovible de type « micmac » daterait de la deuxième moitié du XIXe siècle. L'objet est en grès et comporte un décor gravé constitué de perforations. Celles-ci étaient peut-être rehaussées de couleur à l'origine ou portaient peut-être des incrustations. Ce motif de perforations est présent sur différents modèles de pipes et n'est pas associé, à ce jour, à un modèle commercial particulier ou à une fabrication organisée. De même, les bases en forme d'ogive ou d'ogive arrondie, comme ce spécimen, ne sont pas associées à un modèle de fourneau en particulier. Ce type de base a été retrouvé sur plusieurs sites archéologiques au Québec.

La surface partiellement cirée et noircie de la base rappelle une pratique décrite par le botaniste Pehr Kalm (1716-1779) lors de son passage en Nouvelle-France en 1749. Cette pratique consiste à enduire la pipe d'un gras animal ou de cire d'abeille, qui agit comme scellant, puis à l'enfumer. Ce procédé lui donne une couleur noire plus recherchée et durcit la pierre.

Les pipes à tuyau amovible de type « micmac », comme la pipe dont faisait partie cette base, sont en usage de la deuxième moitié du XVIIe siècle jusqu'au milieu du XIXe siècle. Ce type devient commun au XVIIIe siècle et sa popularité est à son apogée entre 1740 et 1770.

La pipe sert à la consommation de narcotiques tels que le tabac ou d'autres mélanges. Elle joue aussi un rôle dans les rituels politiques et commerciaux, notamment lors de la traite des fourrures. Dans certains cas, l'objet permet à son propriétaire d'afficher son appartenance à un groupe culturel particulier.

Cet artéfact a été mis au jour durant les années 1970 sur le site des Forges du Saint-Maurice , à Trois-Rivières. L'objet a été découvert dans le secteur de la maison des forgerons de la forge basse et provient d'un contexte archéologique daté entre 1850 et 1880.

Au moins 16 pipes en pierre ont été mises au jour sur le site des Forges du Saint-Maurice. Certaines pourraient être d'origine locale. Toutefois, la présence en 1786 de « 24 calumets de pierre noire » dans l'inventaire d'une chambre servant de magasin, dans la grande maison des Forges du Saint-Maurice, montre que certaines pipes du site sont issues d'un commerce et probablement d'une fabrication organisés.

La forme de base en ogive arrondie, comme cet artéfact, a été trouvée en Outaouais, dans la région de Montréal, en Montérégie, en Mauricie, dans la région de Québec et en Chaudière-Appalaches.

Haut de la page

Évaluation d'inventaire

  • Numérisation de la collection archéologique de référence du Québec (2016 - )
    Société du musée d'archéologie et d'histoire de Montréal Pointe-à-Callière


  • La base de pipe à tuyau amovible de type « micmac » fait partie de la collection archéologique de référence du Québec parce qu'elle est représentative des bases de pipe de ce type en forme d'ogive arrondie.

    Haut de la page

    Emplacement

    Localisation informelle :

    Agence Parcs Canada (Collection Parcs Canada)

    Code Borden

    25G CcFd-12    

    Haut de la page

    Références

    Notices bibliographiques :

    • DAVIAU, Marie-Hélène. La pipe en pierre dans la société canadienne des XVIIe, XVIIIe, et XIXe siècles. Cahiers d'archéologie du CELAT, 26. Québec, CELAT, 2009. 307 p.

    Multimédias disponibles en ligne :

    Haut de la page

    Gouvernement du Québec

    © Gouvernement du Québec, 2013