Répertoire dupatrimoineculturel du Québec

Mine Vimy Ridge

Type :

Patrimoine immobilier

Autre(s) nom(s) :

  • Mine Bennett-Martin

Région administrative :

  • Chaudière-Appalaches

Municipalité :

  • Thetford Mines

Date :

  • 1888 – (Découverte)
  • 1917 – 1955 (Production)

Thématique :

  • Patrimoine industriel

Usage :

  • Production et extraction de richesses naturelles (Extraction minière: minéraux non métalliques)

Éléments associés

Événements associés (1)

Inventaires associés (1)

Images

Carte

Description

À la mine Vimy-Ridge l'exploitation d'amiante-chrysotile à ciel ouvert a débuté vers 1915 pour cesser en 1955. Depuis, son excavation s'est faite englobée par celle de la mine Normandie dont la production a débuté la même année. Ces mines sont situées dans la municipalité de Saint-Joseph-de-Coleraine, à Vimy Ridge, anciennement sur les lots 24 et 25 du rang III, dans le canton d'Ireland. Le gisement exploité par les deux mines se présente sous forme de fibres d'amiante transversales, en un système de veines parallèles appelé « structure rubanée ». Les fibres de la mine Vimy-Ridge sont toutefois très rugueuses au toucher et sont de couleur brune.

Le moulin, dont les installations ont été améliorées en 1927, est aujourd'hui démoli. Il avait une capacité de 2 400 tonnes de minerai par jour. Son rendement maximal était de 60 tonnes à l'heure. De nos jours, il ne subsiste de cette mine que deux hangars recouverts de tôle profilée. Le premier, muni de plusieurs quais de chargement a dû servir d'entrepôt pour les sacs d'amiante en vue de leur expédition par camion. Il était situé près du moulin. Le second bâtiment, de plus petite taille et situé en hauteur par rapport au premier, a pu servir de hangar pour toutes sortes de matériaux et équipements. Il possède une porte de garage surdimensionnée.

Plan au sol :

Rectangulaire

Groupement :

Détaché

Autre(s) porte(s) :

  • de garage

Haut de la page

Statuts

Statut Catégorie Autorité Date
Inventorié --
 

Haut de la page

Informations historiques

Vers 1915, les propriétaires de la mine Martin-Bennett envoient quatre prospecteurs qui doivent parcourir la région à la recherche de riches gisements d'amiante. Les prospecteurs mandatés par la mine sont Trefflé Perron, J. Verreault, Pierre Grégoire et Télesphore Roy. Après avoir parcouru la région, ces hommes découvrent suffisamment de chrysotile, à sept milles de Coleraine pour que la compagnie exploite une mine à ciel ouvert dès la même année. Pour ce faire, la compagnie achète les terrains à la compagnie King Brothers qui les possédait depuis 1888. Le gisement est exploité au pic et à la pelle, selon les moyens du temps et le minerai est ensuite transporté à Thetford Mines avec une voiture tirée par un cheval conduite par Omer Dupont.

L'année suivante, en 1916, la Martin-Bennett consent à construire un moulin qui sera en opération l'année d'après. Cette tâche, est confiée à Télesphore Roy, premier francophone à occuper un poste de direction. Il travaille comme gérant et organise la vie du village avec son épouse Rose-Anna qui s'occupe de la vie paroissiale. Télesphore a aussi la responsabilité des travaux préparatoires à la construction du moulin ainsi que de l'entrepôt et du garage, noyau premier auquel vont se greffer quelques maisons. Ensuite, tout s'en chaîne, dès 1917 on érige une maison pour celui-ci, une pour l'ingénieur, une maison de pension, un camp, un bureau pour la mine et trois autres habitations à deux kilomètres du site minier. De cette nouvelle exploitation naît donc un village, Vimy Ridge.

Une cinquantaine d'hommes constituent le noyau de travailleurs. Ils sont recrutés à Thetford, Black Lake, Coleraine et Disraeli. Le village s'organise, de nouvelles maisons préfabriquées arrivent par pans et sont montées sur place. En 1921, vingt-cinq maisons sont disponibles et aussitôt habitées. Puis, deux maisons de cinq logements chacune sont offertes en location aux mineurs. Les habitants de Vimy paient leur logement de 6 à 10 $ par mois pris sur leur salaire. Ce n'est qu'en 1956 qu'ils pourront enfin acheter leur maison au prix de 1 000 à 2 000 $ chacune, excluant les terrains qui demeurent la propriété de la mine. De ce fait, on dénombre une cinquantaine de familles installées sur les hauteurs de Vimy et comme il y a une soixantaine d'enfants, la mine voit à la construction d'une école : deux classes de trente enfants de la 1re à la 9e année. Enfin, en 1922, la construction de l'église complète le tableau qu'on se fait d'un vrai village réuni autour d'un clocher. La compagnie construit la chapelle de Vimy et la donne aux paroissiens à la condition qu'ils s'occupent de la faire vivre. Celle-ci prend le nom de Notre-Dame de Vimy et est bénie par son pasteur le curé Ulric, le 3 décembre 1922.

Puis, en 1924, la compagnie Bennett-Martin Asbestos & Chrome Mines ltd. ayant engagé trop de dépenses doit vendre ses actifs à la John Mansville. Celle-ci est à son tour rachetée en 1927 par la compagnie Asbestos Corporation Limited. À ce moment, le moulin est remodelé et pourvu d'un système de cylindres en vue de produire de la fibre à bardeaux, à laquelle cet amiante s'adapte particulièrement bien. Mais les conditions sont difficiles, la reprise amorcée à la mine est compromise par la crise économique de 1929. Les hommes qui se présentent sur le lieu de travail le matin doivent attendre que le contremaître choisisse qui va travailler ce jour-là. Cette situation dure jusqu'en 1933.

Enfin, cette mine interrompt ses activités en 1955 lorsque la mine Normandie est mise en production. Les 125 mineurs de la mine Vimy Ridge sont alors relocalisés à cette mine, dont le gisement adjacent avait été découvert en 1946.

Note : La mine est désignée sous le nom de Bennett-Martin au cours de son exploitation. Ce n'est qu'au moment de l'ouverture de la mine Normandie qu'elle est désormais appelée mine Vimy Ridge.

Haut de la page

Emplacement

Region administrative :

  • Chaudière-Appalaches

MRC :

  • Les Appalaches

Municipalité :

  • Thetford Mines

Adresse :

  • chemin de Vimy

Latitude :

  • 46° 1' 20.91"

Longitude :

  • -71° 24' 40.29"

Haut de la page

Références

Notices bibliographiques :

  • GAUDARD, Serge. Voyage au coeur des Appalaches : guide des curiosités minérales de la MRC de l'Amiante. Thetford Mines, Musée minéralogique et minier de Thetford Mines, 1993. 178 p.

Multimédias disponibles en ligne :

Haut de la page

Gouvernement du Québec

© Gouvernement du Québec, 2013