Répertoire dupatrimoineculturel du Québec

Studios de l'Office national du film

Type :

Patrimoine immobilier

Autre(s) nom(s) :

  • Studios de l'ONF

Région administrative :

  • Montréal

Municipalité :

  • Montréal

Date :

  • 1953 – 1956 (Construction)

Thématique :

  • Patrimoine industriel

Usage :

  • Fonction culturelle et récréative, loisir (Production audiovisuelle)

Éléments associés

Groupes associés (2)

Personnes associées (4)

Voir la liste

Inventaires associés (1)

Carte

Description

L'Office National du Film (ONF) est une organisation spécialisée dans la production audiovisuelle dont les locaux sont installés dans l'arrondissement montréalais de Saint-Laurent depuis 1956. L'ensemble, d'une superficie de près de 40 000 mètres carrés, composé de six pavillons (A, B, C, D, E et F) reliés entre eux, est situé dans un secteur industriel le long de l'autoroute 40.

Ce bâtiment est un exemple significatif des formes architecturales des années 1950, période de transition entre l'architecture traditionnelle et moderne. La sobriété de l'édifice, les jeux de volumes qui rappellent des boîtes imbriquées les unes dans les autres, les briques à joints verticaux à quelques emplacements et l'horizontalité marquée par la toiture plate et les fenêtres en bandeaux sont résolument modernes. À l'inverse, le bâtiment reprend quelques traits du langage architectural traditionnel tels que l'utilisation de la brique chamois pour les façades et la relative symétrie du plan.

La hauteur du bâtiment varie entre deux et quatre niveaux, la partie la plus haute étant le bloc C, à l'est, dont les murs sont totalement aveugles puisqu'ils abritent le grand plateau de tournage. La façade de ce bloc est toutefois animée par la grande enseigne de l'ONF qui y est fixée et qui constitue un repère visuel depuis l'autoroute 40. Les portes et fenêtres des autres blocs sont en aluminium, et les appuis et linteaux continus des fenêtres sont en calcaire. Entourées de granit, les trois doubles portes de l'entrée ont une imposte vitrée qui s'étend jusqu'au linteau de l'étage, brisant l'horizontalité générale de l'édifice. La mise en valeur de l'entrée est également accentuée par un léger avant-corps et une volée de larges marches.

L'intérieur du complexe répond aux principes fonctionnalistes. Chaque bloc accueille une fonction différente. Le bâtiment offre peu de vues sur l'extérieur et les locaux sont agencés autour d'un dédale de corridors.

Le bloc A, où se situe l'entrée, est constitué de quatre ailes agencées autour d'une cour centrale, regroupant les bureaux, la cafétéria et une salle de cinéma. De part et d'autre du bloc A se trouvent les bloc B (à l'ouest) et C (à l'est). Le bloc B regroupe les fonctions mécaniques et plusieurs petites salles techniques et laboratoires. Le bloc C accueille principalement le grand plateau. Le bloc D, ajouté en 1965 à l'arrière du bloc C, logeait à l'époque les studios d'animation. Le bloc E, construit en 1958, se distingue visuellement des autres en raison de sa façade en brique qui a été ré-isolée et enduite de crépi lorsqu'il a été modifié en 1997 pour devenir la chambre forte réfrigérée qui abrite les archives vidéos de l'ONF.

Enfin le bloc F (édifice John Grierson), aujourd'hui inoccupé, a été construit en 1968 dans un style très différent et résolument moderne. En retrait du complexe de brique, cet édifice est haut de six étages. Son rez-de-chaussée est presque entièrement vitré et la façade des étages est en verre, habillée de fines bandes de béton qui remontent les cinq niveaux. Le bloc F est relié au bloc B par une passerelle couverte.

L'ensemble est construit sur une structure d'acier et le béton armé sert d'isolant pour insonoriser les espaces les uns des autres. La brique est utilisée comme enveloppe et de matériau de recouvrement extérieur. Le fonctionnalisme et la sobriété dominent dans cette construction typique de la période charnière entre conservatisme et avant-gardisme.

L'aménagement paysager est assez simple, constitué de trottoirs, d'allées, de pelouses, de haies, d'arbres et de stationnements. Il a peu changé depuis 1956 si ce n'est l'espace vert situé à l'arrière du bâtiment, aujourd'hui transformé en grand stationnement.

Haut de la page

Statuts

Statut Catégorie Autorité Date
Inventorié --
 

Haut de la page

Informations historiques

L'office National du Film du Canada (ONF) ou National Film Board (NFB) est une agence culturelle fédérale créée le 2 mai 1939 par la Loi nationale sur le film et portait alors le nom de Commission nationale sur le cinématographe. Le réalisateur britannique John Grierson (1898-1972), qui a donné son nom au bloc F du complexe, a été le premier commissaire à la cinématographie, et ce, jusqu'en 1945.

L'ONF devient rapidement un pionnier, notamment dans les domaines du documentaire et du cinéma d'animation, mais également dans la recherche permanente d'innovations techniques. En tant qu'organisme d'état, ses productions sont majoritairement non commerciales. En 1945, l'ONF est devenu l'un des plus grands studios de cinéma au monde avec ses 787 employés et la production de plus de 500 films.

En 1950, la loi est révisée pour soustraire l'ONF à l'autorité directe du gouvernement et son mandat est re-déterminé en vue de « produire et distribuer des films destinés à faire connaître et comprendre le Canada aux Canadiens et aux autres nations, et promouvoir la production et la distribution de tels films ». C'est à cette date qu'Arthur Irwin, le nouveau commissaire à la cinématographie, annonce sa volonté de transférer l'ONF d'Ottawa à Montréal.

Cette démarche sera très importante dans l'histoire de la production de l'ONF puisqu'elle amènera beaucoup plus de productions francophones, jusque là minoritaires.

La volonté d'Irwin se concrétise en 1956, quand le nouveau bâtiment de l'ONF ouvre ses portes à Montréal, dans un secteur industriel qui se développe le long de ce qui sera alors très bientôt l'autoroute 40.

C'est la firme montréalaise Ross, Patterson, Townsend et Fish qui réalise les plans, aidée par John & Drew Eberson de New York, qui jouissaient d'une grande expertise dans le milieu cinématographique. L'ONF constitue une commande majeure dans l'histoire de la firme montréalaise.

Les travaux s'effectuent entre 1953 et 1956. Le bâtiment comporte alors trois blocs (A, B et C) alors que sur la maquette du projet figure un quatrième édifice, à l'arrière du site et isolé, qui ne sera pas réalisé. Ce bloc était prévu pour accueillir les voûtes d'archivage, les risques d'incendies liés aux produits chimiques des films expliquant son isolement. Il sera finalement construit sous la forme du bloc E et relié au bloc B.

Le bloc C, qui accueille le grand plateau de tournage est un des rares exemples de plateau construit sur le modèle des grands studios hollywoodiens alors qu'on se contente souvent de simples hangars reconvertis. Il dispose d'une double coque en béton, ces coques étant séparées par 60 cm d'air afin de garantir la meilleure isolation sonore possible.

En 1965 on ajoute le bloc D, à l'arrière du bloc C pour y accueillir des studios d'animation. Les films d'animation constituent une part importante de la production de l'ONF dont le très créatif cinéaste Norman McLaren (1914-1987), fut un des chefs de file. Aujourd'hui, le bloc D n'est plus occupé par l'ONF, mais est loué à une compagnie privée.

En 1968 le bloc F est construit, dans un style très différent, pour recevoir l'administration. Peu de changements ont été apportés au bâtiment depuis sa construction. La longue marquise qui longeait l'édifice B a aujourd'hui disparue, en 1992 la haute cheminée de brique de type industriel qui s'élevait du bloc B a été remplacée par une cheminée en acier et en 1998, le hall d'entrée est entièrement rénové.

C'est le bloc E qui a subit le plus de modifications puisqu'en 1997 il est transformé en voûte réfrigérée, garantissant une conservation optimale des archives audio-visuelles grâce à une température et un taux d'humidité contrôlés. On refait alors l'isolation du bloc par l'extérieur en l'enduisant d'un crépi.

Haut de la page

Emplacement

Region administrative :

  • Montréal

MRC :

  • Montréal

Municipalité :

  • Montréal

Arrondissement municipal :

  • Saint-Laurent

Adresse :

  • 3155, chemin de la Côte-de-Liesse

Latitude :

  • 45° 30' 51.865"

Longitude :

  • -73° 39' 32.587"

Haut de la page

Références

Notices bibliographiques :

  • Institut Historica-Dominion. L'encyclopédie canadienne [En Ligne]. http://www.thecanadianencyclopedia.com/
  • MORRIS, Peter. « Office National du Film ». s.a. Encyclopédie du Canada. Montréal, Les éditions Alain Stanké, 1987, p. 1375-1376.
  • Office national du film du Canada. Office national du film du Canada [En Ligne]. http://onf-nfb.gc.ca
  • Parcs Canada. Parcs Canada [En Ligne]. http://www.pc.gc.ca
  • s.a. Les 50 ans de l'ONF. Montréal, Éditions Saint-Martin, 1989. 168 p.
  • s.a. « National Film Board ». The Royal architecture institute of Canada. Vol. 32, no 10 (1955), p. 392.

Multimédias disponibles en ligne :

Haut de la page

Gouvernement du Québec

© Gouvernement du Québec, 2013