Répertoire dupatrimoineculturel du Québec

Usine Imperial Tobacco

Type :

Patrimoine immobilier

Région administrative :

  • Montérégie

Municipalité :

  • Granby

Date :

  • 1895 –  (Construction)

Thématique :

  • Patrimoine industriel

Usage :

  • Fonction industrielle, transformation de matières végétales et animales (Fabriques de produits du tabac)

Éléments associés

Groupes associés (2)

Inventaires associés (1)

Description

L'usine Imperial Tobacco est un ensemble industriel spécialisé dans le domaine du tabac dont les activités de production à Granby ont débuté en 1895 pour cesser en 1971. L'ensemble est situé à proximité de la rivière Yamaska, dans un ancien quartier industriel qui comprenait autrefois aussi les usines de la Esmond Mill et de la Miner Rubber Company.

L'usine comprend cinq bâtiments en briques rouges de différentes superficies construites entre 1895 et 1915 de part et d'autre de la rue Cowie. Malgré l'ancienneté des constructions, les volumes, les matériaux utilisés et les ouvertures sont demeurées sensiblement les mêmes que ceux en place initialement. Deux des cinq bâtiments ont des toits plats alors que les trois autres ont des toits à deux versants, presque plats, typiques de l'architecture industrielle de la seconde moitié du XIXe siècle. Les deux bâtiments les plus récents ont des fondations en béton alors que les autres ont des fondations en pierre.

Du côté sud de la rue Cowie se trouvent deux bâtiments. Le premier, construit selon un plan en « L », intègre plusieurs agrandissements de trois et quatre étages ajoutés au fil du temps. Le second bâtiment est une imposante construction de cinq étages dont le dernier étage, plus petit en superficie, est en retrait par rapport aux autres. Du côté nord se trouvent trois bâtiments, deux d'un étage et un de trois étages. Les bâtiments possèdent de nombreuses fenêtres, pour la plupart à arc surbaissé, régulièrement disposées sur les différentes faces et à tous les niveaux. Certaines de ces fenêtres sont maintenant condamnées ou obstrués par différents matériaux. Au niveau de la cave, la plupart des constructions ont des petites fenêtres qui permettaient de ventiler ces espaces utilisés comme entrepôts.

Depuis la fermeture de l'usine en 1971, l'édifice a logé diverses entreprises et abrité des ateliers pour artisans et artistes. En date de 2013, plusieurs parties de complexe étaient inoccupées.

Haut de la page

Statuts

Statut Catégorie Autorité Date
Inventorié --
 

Haut de la page

Informations historiques

L'Empire Tobacco, fondée à Halifax en 1864 par John Archibald, s'établit à Montréal en 1887. Huit ans plus tard, les installations de la compagnie partent en fumée lors d'un incendie. Stephen Miner, maire de Granby, tente alors de convaincre Archibald de venir construire une nouvelle usine dans sa ville. La municipalité offre gratuitement des terrains ainsi qu'une subvention de 10 000 $, en plus de payer la note pour la construction des édifices évaluée à 15 000 $ et d'assurer une exemption de taxes pour une durée de 20 ans.

La construction du complexe, spécialisé dans la production du tabac à pipe et à chiquer, est confiée aux entrepreneurs Neil and Kent de Granby. Quatre bâtiments sont d'abord construits dès 1895. Deux de ces bâtiments, contigus et parallèles à la rue Cowie, servaient à la préparation et au traitement du tabac. À l'arrière de ceux-ci se trouvaient la chaufferie, maintenant démolie, et un bâtiment où on séchait les feuilles de tabac et par lequel on expédiait les produits finis.

Dès les débuts de la production, la compagnie embauche 150 employés, chiffre qui double quelques années plus tard. Les employés travaillant dans les industries du tabac sont majoritairement des femmes, mais comptent aussi bon nombre d'enfants.

Peu de temps après la mise en service de l'usine de Granby, l'Empire Tobacco est acquise en 1898 par l'American Tobacco Co. of Canada Ltd. Cette compagnie est fondée en 1895 à la suite de l'acquisition par l'American Tobacco Company de l'American Cigarette Company et de la D. Ritchie and Company, deux entreprises montréalaises productrices de cigarettes. Peu après cette acquisition, des ajouts importants sont apportés au complexe qui permettent presque de doubler la superficie de planchers disponible pour la préparation et le traitement du tabac. Puis, en 1899, un entrepôt s'ajoute au complexe. C'est le premier bâtiment à être implanté du côté nord de la rue Cowie. Suivra, en 1905, un second bâtiment construit sur le long où l'on entrepose et où l'on tri la marchandise nouvellement reçue. La même année, une nouvelle construction est ajoutée au complexe. Implantée de façon perpendiculaire aux plus anciens bâtiments, elle complète en quelque sorte la forme « L » que l'on retrouve encore de nos jours. Durant cette période, l'entreprise procède également à la construction de logements pour les cadres sur les terrains de l'usine.

En 1908, la British-American Tobacco Company Limited, copropriété de l'American Tobacco Company et l'Imperial Tobacco Company, acquiert l'American Tobacco Company of Canada, qui devient l'Imperial Tobacco Company of Canada Limited. À la suite de cette acquisition, des capitaux sont à nouveau injectés à la succursale Empire de l'Imperial Tobacco. Ces investissements entraînent une importante phase d'expansion et de modernisation. On procède alors à la construction de deux entrepôts similaires, maintenant démolis, et du plus imposant édifice du complexe en 1912. On y ajoutera un étage supplémentaire vers 1946, et une usine génératrice en 1915. En 1930, l'usine engage 700 ouvriers, soit 400 de plus que treize ans auparavant. On y produit notamment le tabac à pipe Great West, la marque la plus populaire produite à Granby.

L'Imperial Tobacco s'adapte cependant mal aux changements de l'économie de l'après-guerre. Elle subit les contrecoups de l'évolution des habitudes qui délaissent peu à peu le tabac à pipe et à chiquer au profit des cigarettes. Plutôt qu'ajuster la production à la demande en adaptant l'usine, l'Imperial Tobacco opte plutôt pour réduire la production et congédie 200 travailleurs. Par après, la production ne cessera de diminuer. Malgré cela, l'usine engage toujours plus de 500 travailleurs en 1964, mais ferma définitivement ses portes en 1971. Depuis, les bâtiments ont logé diverses entreprises et abrité des ateliers pour artisans et artistes.

Haut de la page

Emplacement

Region administrative :

  • Montérégie

MRC :

  • La Haute-Yamaska

Municipalité :

  • Granby

Haut de la page

Références

Notices bibliographiques :

  • GENDRON, Mario, Richard RACINE et Johanne ROCHON. Histoire de Granby. Granby, Société d'histoire de la Haute-Yamaska, 2001. 512 p.
  • GENDRON, Mario. La MRC de la Haute-Yamaska : une histoire à découvrir. Granby, Société d'histoire de Shefford, 1993. 68 p.
  • KESTEMAN, Jean-Pierre, Diane SAINT-PIERRE et Peter SOUTHAM. Histoire des Cantons de l'Est. Les Régions du Québec, 10. Québec, Institut québécois de recherche sur la culture, 1998. 829 p.

Multimédias disponibles en ligne :

Haut de la page

Gouvernement du Québec

© Gouvernement du Québec, 2013